Archives pour la catégorie The Thing

L’AFFICHE : AFFICHES DE « THE THING » (1982)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

THE THING, chef-d’oeuvre de SF horrifique réalisé par John Carpenter, est à l’honneur dans cette série d’affiches internationales. Doit-on rappeler l’histoire d’un film que tout fantasticophile normalement constitué a forcément vu, revu et re-revu ?… Oui, pour une nouvelle génération de geeks en quête de sensations ! Ah bon. Alors allons-y :

« Hiver 1982 au cœur de l’Antarctique. Une équipe de chercheurs composée de 12 hommes, découvre un corps enfoui sous la neige depuis plus de 100 000 ans. Décongelée, la créature retourne à la vie en prenant la forme de celui qu’elle veut ; dès lors, le soupçon s’installe entre les hommes de l’équipe. Où se cache la créature ? Qui habite-t-elle ? Un véritable combat s’engage. » (allocine.fr)

Remake cent fois plus puissant que le vénérable classique des Fifties intitulé LA CHOSE D’UN AUTRE MONDE (d’Howard Hawks et de Christian Nyby, 1951) qui s’inspire de la nouvelle de John W. Campbell « Who goes there ? », THE THING a secoué les entrailles des spectateurs à sa sortie et procure encore aujourd’hui, à chacune de ses visions, une sacrée dose d’adrénaline ! C’est là sa force et le secret indéniable d’un film référence, d’un film culte, avec d’extraordinaires effets spéciaux de maquillage signés Rob Bottin, une musique stressante d’Ennio Morricone et un Kurt Russell glacial dans le rôle principal.

On commence par mon affiche préférée. Sobre mais parfaite pour s’interroger et créer comme un certain malaise avec ce « The Thing » qui semble sortir de la glace, là, seul, sous les étoiles… et cette jolie petite phrase : « Man is the warmest place to hide »… Il s’agit, si je ne m’abuse, de l’une des versions américaines d’époque.

L'AFFICHE : AFFICHES DE

Seconde affiche, américaine toujours, employée également en 1982. Elle est signée du talentueux Drew Struzan, artiste à l’origine des quelques-unes des plus belles affiches de l’histoire du cinéma. Il a d’ailleurs récemment réalisée celle de STAR WARS : LE RÉVEIL DE LA FORCE. Ici, l’homme est la Chose, la Chose est l’homme. Plus de visage, plus d’âme…

16040409273115263614120324 dans HORREUR

Cette troisième version de l’affiche de THE THING fut celle choisie par la France à la sortie du film en 1982. Elle nous vient d’Angleterre et on remarque qu’elle reprend la petite phrase de l’affiche américaine. Les Français ont préféré la remplacer par un banal « Jusqu’au bout de la terreur »… Très excitant, vous en conviendrez… On y voit une petite troupe d’hommes armés arpentant le désert de glace avec, en fond rouge sang, la Chose.

16040409274615263614120325 dans L'AFFICHE

En quatrième affiche, voici la version japonaise de THE THING. Elle accompagnait le film en 1982 et dévoilait le casting avec ses nombreuses photos noir et blanc. Un casting d’ailleurs menacé par les longs tentacules de la Chose semblant déjà vouloir attraper ses victimes en s’arrachant de son sarcophage de glace ! Ici ça bouge et la menace est réelle : on tire et un hélicoptère semble avoir des difficultés dans les airs. Que va-t-il donc se passer ? Vous le saurez en allant voir THE THING !

16040409280315263614120326 dans SCIENCE-FICTION

Voici STVOR, THE THING en yougoslave pour dette cinquième affiche. On retrouve notre hélico et nos trois hommes armés arpentant le désert de glace. En prime : une explosion dans la neige… On se demande vraiment ce qu’il se passe et de quoi parle le film… Ouais, bon, peut mieux faire, hein ?

16040409281415263614120327 dans The Thing

On finit par l’affiche allemande de THE THING intitulée DAS DING. Certainement la plus laide, avec un Kurt Russell affrontant la Chose dans un coin de la base de l’Antarctique. En fait, les Allemands misent apparemment sur l’acteur car il est même cité plus haut dans une longue phrase que j’aurais bien du mal à traduire malgré mes deux ans d’allemand au lycée (en fait, j’ai tout oublié !). Bon, et vous alors, laquelle préférez-vous dans toutes ces affiches ?…

16040409283415263614120328

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

REPORTAGE : THE THING (1982)

C’est une featurette d’époque (en V.O.) sur le chef-d’œuvre de SF horrifique THE THING, que CosmoFiction vous propose aujourd’hui. Vu la mauvaise qualité des images et du son, il s’agit d’un programme télévisé enregistré sur VHS. Mais comme d’habitude, quand on trouve une perle rare, on vous la propose. Ce reportage s’articule principalement autour des interviews de John Carpenter (réalisateur), de Kurt Russel (acteur), de Rob Bottin (spécialistes des effets spéciaux de maquillage) et de quelques extraits du films, dont certains, malheureusement très rares, sur les lieux de tournage.

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes / Making of Freddy 3 / Making of L’Invasion vient de Mars / Making of 2010, L’Année du Premier Contact / Bertrand Cadart, un Frenchie chez Mad Max / Making of Enemy Mine

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LA « CHOSE »

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

thingBon, celle-là, inutile de vous dire qu’elle a marqué tous ceux qui l’ont vue… Marqué au sens propre (mais peut-on dire « propre » quand c’est aussi gore ?) comme au sens figuré (ou plutôt défiguré, ce serait plus juste).

L’histoire : « En plein cœur de l’Antarctique, une équipe de scientifiques découvre une créature gelée. Ramené à la vie, le monstre prend l’apparence de toutes formes organiques et décime un à un les membres de l’expédition. » (allocine.fr)

La Chose du remake de John Carpenter (THE THING, 1982) a totalement effacé le souvenir du classique hollywoodien de 1951, LA CHOSE D’UN AUTRE MONDE (qui s’inspire de la nouvelle de John W. Campbell : Who Goes There ?). Il faut dire qu’entre sa version grotesque issue du film de Christian Nyby (un extraterrestre d’origine végétale dont le métabolisme est comparé à celui d’une… carotte !) et le monstre composite de Rob Bottin, le choix est rapidement fait, désolé.

En effet, la Chose du Bottin s’avère d’un réalisme saisissant à une époque où le numérique balbutiait encore. Constituée des corps composites de ses victimes, le monstre alien s’arrache des entrailles des hommes de la base polaire, déchire les chairs, étire un long cou au faciès horrible, émet des sons à vous glacer le sang et s’échappe à l’aide de ses étranges pattes d’araignée, tout cela dans un impressionnant spectacle gore des plus traumatisants pour le spectateur pétrifié dans son fauteuil ! Impossible de savoir qui sera la prochaine victime ! Un membre de la base ou le cinéphile ? Chaque scientifique devient alors un suspect, la paranoïa s’installe dans ce huis-clos polaire, le fantasticophile jubile : ce film est dément !

Mais laissons à présent la parole à Rob Bottin, le papa de la Chose, qui nous raconte comment un beau jour de sa vie John Carpenter l’a contacté pour ce projet de remake et comment la Chose est sortie brusquement de son cerveau : 

thing2« Il m’a fait lire le script que j’ai trouvé excellent. L’histoire était très fidèle à la nouvelle, avec ce climat de paranoïa évoquant L’INVASION DES PROFANATEURS DE SÉPULTURES. Le seul problème concernait la nature même de « la chose ». Elle était la réplique plus ou moins exacte de l’un des stades de mutation du monstre d’ALIEN : sorte de gros cafard avec des pinces, s’attachant au crâne de ses victimes pour lire leur cerveau avant de reproduire leurs formes. J’ai fait part de mes restrictions à John qui m’a proposé alors de lui donner ma conception personnelle de « la Chose ». J’y ai réfléchi pendant quelques semaines, me référant même à une série de cauchemars. Ils sont devenus la base de la créature que l’on voit dans le film ! J’ai dit à John : le film s’appelle « la Chose », si les hommes se battent contre un cafard ou un termite, le public dira « le termite », « le monstre », mais pas « la Chose ». Ce terme sous-entend qu’on ne peut pas qualifier ou décrire la créature. « La Chose » en question vient de l’espace où elle a pu rencontrer des centaines de formes de vie différentes qu’elle a imitées. N’ayant par essence aucune forme, son apparence est un mélange de toutes les formes de vie extraterrestre qu’elle a ingérées. C’est donc l’essence de « la Chose » de se reformer en fonction du problème qu’elle affronte. Dans son catalogue de défenses, elle choisit la plus appropriée à l’attaque qu’elle subit. » (extrait de Starfix Hors-Série : 5 ans d’effets spéciaux – janvier 1988)

On le sait maintenant : la Chose est donc le résultat composite de deux monstres sacrés du Cinéma Fantastique et de Science-Fiction des années 80 : John Carpenter et Rob Bottin !

- Morbius – (CosmoFiction)

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

INSTANTANÉ : THE THING (1982)

thing

(CosmoFiction)

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY