Archives pour la catégorie SPECIAL GUEST

SPECIAL GUEST : LORD CASQUE NOIR

SPECIAL GUEST : LORD CASQUE NOIR dans CINÉMA 16122308533415263614722507

Dans cette période trouble où un concurrent lui fait beaucoup de tort au cinéma, il est temps de rétablir la vérité sur Lord Casque Noir, puissant seigneur qui dirige sa puissante armée à bord de son puissant vaisseau, le SpaceBall One. 

16122308554415263614722508 dans La Folle Histoire de l'EspaceQue l’on ne s’y fie pas, et maître Yoda, pardon, maître Yaourt l’a clairement dit : « La taille importe peu ». Aussi, ce n’est pas parce que Lord Casque Noir s’avère de petite taille que ses ambitions en sont réduites. En effet, notre Maître de l’Univers (à ne pas confondre avec d’autres encore une fois) est bien déterminé à mener sa plus grande mission : voler tout l’air respirable de la planète Druidia.

Pour ce faire, il doit d’abord capturer la belle princesse Vespa, fille du roi de Druidia, afin qu’elle désactive le champ de force qui empêche tout vaisseau ennemi de s’en approcher. Mais comment la capturer, me direz-vous, si elle se trouve sur la planète Druidia et qu’aucun vaisseau ne peut s’en approcher à cause du champ de force ? Eh bien heureusement : la princesse, refusant le mariage que lui impose son père avec un prince nigaud, s’échappe de Druidia ! Elle est donc illico presto capturée et livrée à Lord Casque Noir !

Or, tout ne se passe pas comme prévu. Deux mercenaires, le capitaine Yop Solo et son fidèle Beurk, sont engagés par le père de la princesse Vespa afin qu’ils la délivrent des griffes de l’odieux Casque Noir.

S’en suivront toutes sortes de péripéties où notre seigneur de l’Univers devra diriger ses Spaceballs d’une main de fer, se rendre à droite et à gauche de la galaxie, survivre aux accélérations brutales de SpaceBall One, affronter au sabre laser Yop Solo, prendre le temps de jouer avec ses figurines de la collection SPACEBALLS et surtout, surtout parvenir à reprendre son souffle sous son casque décidément bien peu confortable pour mener à bien ses projets.

Résultats de recherche d'images pour « dark helmet spaceballs »

Parviendra-t-il à ses fins ? Vous le saurez en regardant LA FOLLE HISTOIRE DE L’ESPACE (Spaceballs, 1987) de Mel Brooks où Lord Casque Noir (Rick Moranis) vous attend de pied ferme !

- Morbius – (CosmoFiction)

16122309040415263614722509 dans SCIENCE-FICTION

Autres vedettes de Special Guest :

Ursa / Mike Donovan / Max Rockatansky / Bub / Peter Vincent / Alex Rogan / Rick Deckard / Isabeau d’Anjou

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

SPECIAL GUEST : ISABEAU D’ANJOU

SPECIAL GUEST : ISABEAU D'ANJOU dans CINÉMA 16100201385415263614529958

Isabeau d’Anjou, ou la Femme Faucon…

Il était une fois un évêque, laid et cruel, follement amoureux de la belle Isabeau d’Anjou. Mais la damoiselle ne l’aimait pas, préférant à l’homme d’église Ètienne de Navarre, ancien chef de garde. Quand 16100201402215263614529960 dans FANTASTIQUEl’évêque découvrit l’amant, fou de rage il pactisa avec le diable et les condamna tous deux à une terrible malédiction. Désormais Étienne de Navarre deviendrait toutes les nuits un loup, alors qu’Isabeau d’Anjou serait le jour un faucon. Ainsi victimes de leur amour interdit, Étienne et Isabeau ne pourraient plus jamais s’aimer sous leur forme humaine… 

C’est la merveilleuse Michelle Pfeiffer qui incarne Isabeau d’Anjou dans le magnifique LADYHAWKE (1985), signé Richard Donner (SUPERMAN, LES GOONIES…). Dans ce film à la fois romantique et fantastique, les métamorphoses de la Femme Faucon sont subtiles. Loin d’un déluge d’effets spéciaux ou d’une transformation traumatisante à la façon d’un loup-garou, Isabeau devient faucon dès les premières lueurs orangées de l’aube. Étienne (Rutger Hauer) veille sur elle et la protège. Et qui, mieux que Michelle Pfeiffer, aurait pu prêter sa beauté à Isabeau d’Anjou ?

Cependant comme dans tous les contes, ou presque, l’histoire se termine bien. Isabeau retrouvera son apparence normale en compagnie d’Étienne grâce à un phénomène naturel bienvenu : une éclipse. Le méchant évêque sera tué et nos deux tourtereaux pourront vivre à jamais leur amour. Mais l’histoire ne nous dit pas s’ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants…

- Morbius – (CosmoFiction)

16100201432715263614529963 dans Ladyhawke

Autres vedettes de Special Guest :

Ursa / Mike Donovan / Max Rockatansky / Bub / Peter Vincent / Alex Rogan / Rick Deckard

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

SPECIAL GUEST : RICK DECKARD

SPECIAL GUEST : RICK DECKARD dans Blade Runner 16022710005515263614010981Rick Deckard est un flic « blade runner » du Los Angeles du futur en l’an 2019. Habillé en civil, il est chargé de traquer et d’éliminer les réplicants déclarés illégaux, des androïdes renégats ressemblant en tous points à un être humain. C’est un flic froid et déterminé, qui n’hésite pas à poursuivre sa proie jusqu’à son élimination.

Bryant, chef des blade runner, confie une nouvelle mission à Deckard : retrouver quatre réplicants meurtriers prénommés Leon, Zhora, Pris et Roy, le chef du groupe. Cependant, au cours d’une enquête, Deckard finit par tomber amoureux de la réplicante Rachel, sacrément accro aux cigarettes et assistante d’Eldon Tyrell (concepteur du cerveau des réplicants), une femme qui ne sait pas qu’elle est une androïde. Mais petit à petit le doute s’installe : Deckard serait-il lui-même un réplicant qui s’ignore ?… Vous devriez le savoir prochainement avec la suite de BLADE RUNNER.

Harrison Ford interprète à la perfection Deckard pour le plus grand bonheur du spectateur et de Philip K. Dick lui-même, auteur du roman Les Androïdes rêvent-ils de Moutons électriques ? à l’origine du film. En effet, celui-ci confia que l’acteur Harrison Ford était le choix idéal pour incarner Deckard. L’écrivain mourut malheureusement l’année de la sortie de BLADE RUNNER, en 1982. Harrison Ford a repris récemment son rôle pour la suite de BLADE RUNNER.

- Morbius – (CosmoFiction)

16022710025715263614010983 dans CINÉMA

Autres vedettes de Special Guest :

Ursa / Mike Donovan / Max Rockatansky / Bub / Peter Vincent / Alex Rogan

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

SPECIAL GUEST : ALEX ROGAN

SPECIAL GUEST : ALEX ROGAN dans CINÉMA 15092508485915263613608021« Alex Rogan est un jeune homme qui vit avec sa mère et son petit frère dans un trailer park (communauté de mobile homes) : le Starlite, Starbrite. Il partage son temps entre sa petite amie Maggie et les habitants du caravaning qui lui demandent constamment de l’aide et des petits services. Lorsqu’il trouve enfin un peu de temps pour lui, il joue à Starfighter, un jeu vidéo de shoot’em up sur borne d’arcade dont le slogan est : « Salut Starfighter, vous avez été recruté par la ligue stellaire pour défendre la frontière contre Xur et l’armada Ko-Dan ».

15092508523215263613608030 dans SCIENCE-FICTIONUn soir, Alex bat le record du jeu sous les yeux admiratifs de tous les habitants du caravaning. Peu après, un étrange véhicule arrive. À son bord, Centauri, un homme qui lui annonce qu’il est le créateur du jeu Starfighter. Il va lui apprendre que le jeu est en réalité un simulateur pour découvrir ceux qui ont la capacité de piloter un vaisseau de combat stellaire et que la menace de Xur et de l’armada Ko-Dan est bien réelle. » (Wikipédia)

Et un peu comme un certain Luke Skywalker, notre jeune Alex Rogan qui vivait dans un bled paumé, oublié de tous, va se retrouver en plein milieu de l’action, et quelle action : ni plus ni moins qu’une guerre à l’échelle galactique ! Et le voilà recruté pour sauver la galaxie, lui, Alex Rogan, plongé au milieu de multiples races extraterrestres et devenu soudain pilote d’un Gunstar ! Le jeu devient réalité, il est le héros, celui sur qui des civilisations entières reposent alors que rien, mais absolument rien, ne le destinait à un tel avenir.

Même si Alex ne comprend rien à ce qui lui arrive et que bien souvent il promène un regard incrédule, l’air hagard, sur tout ce qu’il voit autour de lui, il est loin d’être un jeune crétin. En effet, il va pouvoir enfin mettre à profit tout son talent de joueur invétéré de ces bonnes vieilles bornes d’arcade en pilotant son propre vaisseau dans des batailles spatiales.

Alex reviendra ensuite sur la Terre en héros acclamé, sa vie ne sera plus jamais la même.

C’est Lance Guest qui joue Alex Rogan dans STARFIGHTER (1984). Il avait alors 24 ans. Je vous laisse faire l’opération pour trouver son âge actuel…

- Morbius – (CosmoFiction)

15092508543415263613608031 dans SPECIAL GUEST

Autres vedettes de Special Guest :

Ursa / Mike Donovan / Max Rockatansky / Bub / Peter Vincent

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

SPECIAL GUEST : PETER VINCENT

SPECIAL GUEST : PETER VINCENT dans CINÉMA 15062910095915263613406734Peter Vincent (à ne surtout pas confondre avec David Vincent) anime régulièrement l’émission « Nuit d’Horreur « (« Fright Night » en anglais) à la télévision américaine. Habillé tel un Van Helsing, il déambule dans un décor de carton pâte imitant un cimetière plongé dans la brume. Là, notre présentateur télé offre aux amateurs (en mal de perles rares du royaume des nanars du cinéma fantastique et d’horreur) et aux adolescents boutonneux (en mal de petite copine effarouchée s’accrochant à leur cou) des programmes dont la plupart des films ont déjà été présentés sur Les Échos d’Altaïr, catégorie Drive-in. Prenant de grands airs solennels et parlant sur un ton ferme, les yeux écarquillés, notre Van Helsing de pacotille redevient, dès la fin de son émission, un simple mortel errant parmi tant d’autres, confronté aux petits soucis quotidiens.

15062910131915263613406749 dans HORREURMais la vie de Peter Vincent bascule le jour où un adolescent, nommé Charley Brewster, vient le trouver pour se débarrasser de vrais vampires logeant à côté de chez lui… Dès lors, notre pauvre homme va devoir affronter la dure réalité : oui, les vampires existent (tout le monde le savait déjà, non ?) ! Ici point de Bela Lugosi ni de Christopher Lee, mais des seigneurs de la nuit assoiffés de sang qui se montreront fort coriaces face à notre chasseur de vampires improvisé. Eau bénite, crucifix, gousses d’ail et tutti quanti seront, pour une fois, utilisés à bon escient par un brave Peter Vincent effrayé et totalement dépassé par les événements !

15062910150015263613406757 dans SPECIAL GUESTPire : trois années plus tard, alors qu’il pensait ce cauchemar terminé, le voilà à nouveau confronté à des vampires ! Mais cette fois il s’agira de Regine (à ne surtout pas confondre avec une autre Régine bien de chez nous), une vampire sensuelle qui ira jusqu’à lui voler son émission « Nuit d’Horreur »…

C’est le formidable Roddy McDowall qui incarne Peter Vincent dans VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE ? (1985) et VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE ? 2 (1988). Tout fantasticophile le connaît déjà pour sa contribution à de nombreux films et séries télévisées fantastiques et de science-fiction, dont notamment le cycle de LA PLANÈTE DES SINGES (1968) où il interpréta Cornélius. Retrouver Roddy McDowall était toujours un grand plaisir. Il nous a malheureusement quitté en 1998.

- Morbius – (CosmoFiction)

Autres vedettes de Special Guest :

Ursa / Mike Donovan / Max Rockatansky / Bub

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

SPECIAL GUEST : BUB

Étrange sobriquet que ce « Bub » dont il faut plutôt chercher une appartenance du côté de « Bubba » plutôt que celui de « Boob ». Car Bub est un gros nounours fidèle en amitié, et héros secondaire mais pourtant mythique du JOUR DES MORTS VIVANTS (1985, Day of the Dead) de George A. Romero.

bub3

En effet, alors que le film de zombies s’engluait dans les histoires de vaudou, le réalisateur George A. Romero l’a réactualisé dans un contexte plus moderne, plus proche du nôtre finalement avec LA NUIT DES MORTS VIVANTS (1968, Night of the Living Dead). Romero n’est évidemment pas le premier à avoir fait du zombie un monstre contemporain, mais il a poussé le vice en le rapprochant un peu plus de nous à chaque film, en lui apposant une subconscience, le faisant même réagir en fonction de ses automatismes antérieurs dans ZOMBIE (1979, Dawn of the Dead).

bub2Et c’est tout naturellement qu’intervient Bub dans le troisième volet de la saga de Romero, LE JOUR DES MORTS VIVANTS. Protégés de milliers de zombies aux urgences prédatrices, au sein d’un ancien bunker atomique, le docteur Logan enseigne à Bub les rudiments de ce qu’était autrefois sa vie de vivant. Finalement Bub y découvre sa propre fragilité dans le sentiment d’amitié. En tant que spectateur, vous souvenez-vous de combien de zombies, excepté Bub, vous avez tiré ce sentiment de tristesse et de colère au moment où il se fait abattre par un humain devenu plus monstrueux que lui ? Ensuite lorsque je citais Bubba plus haut, il ne faut pas oublier qu’il y a nounours et nounours, car Bub reste avant tout un zombie imprévisible et avide de chair humaine (ce n’est pas non plus L’ÎLE AUX ENFANTS) !

bub4Bub, c’est surtout le comédien Sherman Howard (L’ARME FATALE 2, OUTRAGES, DARK ANGEL, RICOCHET et il est aussi présent dans STAR TREK, THE NEXT GENERATION et dans STAR TREK, DEEP SPACE NINE). C’est une bonne bouille grimée et camouflée par les pinceaux de Tom Savini, avec de fausses dents pourris. Et Sherman se donne de grands airs de benêt grimaçant pour le rôle lorsqu’il écoute de la musique avec un walkman ou lorsqu’il tente de se raser le contour des yeux avec un rasoir électrique.

En 2004, Danny Boyle en proposera une sorte d’équivalent mal esquissé dans 28 JOURS PLUS TARD avec un infecté mis sous clé par un commando armé dans le but de lui faire subir des expériences qu’on pourrait imaginer similaires à celles qui ont été effectuées sur Bub. Mais à dire vrai, il n’y a pas deux Bub comme lui. Alors : « respect Bub ! ».

- Trapard – (CosmoFiction)

Respect Bub

SPECIAL GUEST : MAX ROCKATANSKY

maxDans un futur proche, Max Rockatansky, policier appartenant à la Main Force Patrol, assure la sécurité sur les routes sauvages d’une Australie où les gangs de motards et fous du volants en série terrorisent les braves citoyens (MAD MAX, 1979). À bord de son Interceptor, il fonce sur les malfrats dans des courses poursuites infernales afin d’arrêter les bandits de la route. Son collègue et ami, Jim Goose, est un jour brûlé vif par le gang des Aigles de la Route. Écœuré, Max démissionne et part avec sa femme Jessie et son fils Sprog, encore bébé, en vacances.

Mais le gang retrouve quelque temps plus tard Jessie et Sprog alors que Max s’est absenté un instant. Ils sont tués par les Aigles de la Route. 

max2Désormais, Max Rockatansky n’a plus qu’une obsession en tête : venger la mort de sa femme et son fils. Froid et implacable, il va rechercher inlassablement les membres du gang qu’il va tuer un par un jusqu’au dernier. Max Rockatansky a laissé place à Max le Cinglé, le Mad Max qui finira par errer, solitaire, dans le désert australien…

Quelques années plus tard, après une guerre nucléaire, Max, accompagné d’un chien et à la recherche de carburant, se rend dans une communauté vivant dans une usine pétrolifère. Il lui vient en aide alors qu’elle se fait assiéger par un gang (MAD MAX 2 : LE DEFI, 1981).

max3Encore plus loin dans le temps, Max, à la poursuite d’un voleur, débarque dans la Ville du Troc (Bartertown) où règne Entité, une redoutable femme (MAD MAX : AU-DELÀ DU DÔME DU TONNERRE, 1985). Elle lui confie la mission de tuer Master et Blaster, les maîtres du monde sous-terrain. Ayant refusé de sacrifier Blaster, il est abandonné en plein désert et découvre bientôt une tribu d’enfants orphelins. Ceux-ci le soignent et le prennent pour une sorte de messie, le capitaine Walker, qui doit les aider à revenir dans le monde civilisé. C’est lui qui, grâce à cette communauté d’enfants, réapprend à vivre…

Tour à tour époux attentionné, redoutable vengeur presque déshumanisé puis sorte de messie, Max Rockatansky sera incarné par l’excellent Mel Gibson dans les trois films de l’Australien George Miller. 

- Morbius – (CosmoFiction)

SPECIAL GUEST : MIKE DONOVAN

mikeMike Donovan est cameraman et travaille sur le terrain en compagnie de journalistes reporters dans la série télévisée de science-fiction : V (1983-1984). C’est Marc Singer (DAR L’INVINCIBLE) qui campe ce héros, lequel va vite devenir l’un des résistants les plus farouches à l’invasion extraterrestre reptilienne que connaitra la Terre.

C’est lors d’un reportage sur un conflit militaire au Salvador que Mike Donovan découvre pour la première fois les Visiteurs : une immense soucoupe volante apparaît dans le ciel au moment même où d’autres engins volants non identifiés survolent les capitales de la planète. C’est le début de l’invasion ! Si au départ nos aliens cachent leurs intentions (nous croquer, tout simplement, et pomper toutes nos réserves d’eau), la vérité finit bientôt par éclater. Dès lors, Mike n’aura qu’un but : se débarrasser de ces méchants lézards intergalactiques !

mike2Notre cameraman abandonne très vite sa caméra pour la remplacer par une arme, il rejoint ainsi la Résistance dirigée par Juliette Parrish dont il tombera amoureux. Devenu l’un de ses chefs et l’un de ses membres les plus précieux, Mike n’hésitera pas à mettre sa vie en péril plusieurs fois afin d’aider au mieux cette Résistance terrienne. Il parviendra à réaliser quelques exploits, dont celui de diriger une attaque sur le vaisseau-mère basé au-dessus de la ville de Los Angeles.

Marc Singer est une gueule des années 80 qui dégageait un certain charisme, sa présence dans un film ou une série télévisée était toujours très appréciée des fantasticophiles. Il a su incarner un Mike Donovan des plus convaincants, entièrement dévoué à la cause de la Résistance contre les Visiteurs. Il fera d’ailleurs une courte apparition dans le reboot de la série V en 2009.

- Morbius – (CosmoFiction)

SPECIAL GUEST : URSA

ursaUrsa, incarnée par la superbe Sarah Douglas, c’est dans le SUPERMAN de Richard Donner qu’elle apparaît pour la première fois en 1978, et plutôt en bonne compagnie aux côtés du Général Zod (Terence Stamp) et de Non (Jack O’Halloran, le presque sosie de Richard Kiel). Elle fait partie du trio infernal des pires criminels de Krypton. Ursa est jugée dès le début du film avant d’être illico presto expédiée dans la Zone Fantôme avec ses compagnons.

ursa2

Mais par chance notre dangereuse kryptonnienne reviendra en 1980 dans le SUPERMAN 2 de Richard Lester (et de Richard Donner…) pour casser du Terrien, toujours en compagnie de ses inséparables frères d’armes que sont Zod et Non. Eh oui, à cause d’une bavure de Superman (on n’a pas idée d’envoyer une bombe à hydrogène dans l’espace, voyons, même si c’est pour sauver la Tour Eiffel !), nos malfrats verront la porte de la Zone Fantôme exploser, cet événement inattendu leur permettant d’être enfin libérés. Et Lex Luthor d’en profiter alors pour se joindre au trio.

ursa3Même si Ursa n’avait prononcé aucune parole lors de la scène d’ouverture du premier SUPERMAN, contrairement au général Zod qui s’en était donné à cœur joie, elle avait malgré tout laissé un souvenir impérissable, du genre de ces personnages de film que l’on aperçoit le temps d’une séquence et qui nous marquent sans trop savoir pourquoi. Ce fut donc un grand plaisir de la retrouver en 1980 aux côtés de Zod et Non, et cette fois non seulement elle cognait mais en plus elle parlait !

- Morbius – (CosmoFiction)

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY