Archives pour la catégorie SÉRIE TÉLÉVISÉE

MUSIQUE : AMAZING STORIES – Main Title

MUSIQUE : AMAZING STORIES - Main Title dans FANTASTIQUE 17031008131015263614907722Comment ne pas se souvenir du superbe générique de la fort sympathique série télévisée AMAZING STORIES (HISTOIRES FANTASTIQUES, en français) produite par Steven Spielberg en plein milieu des années 80 ?

Composée par le grand John Williams (STAR WARS, SUPERMAN, INDIANA JONES, E.T., JURASSIC PARK, HARRY POTTER…), la musique d’ouverture d’AMAZING STORIES nous entraînait dans un air envoûtant et triomphant (comme seul le Maître en avait le secret), vers les contrées fabuleuses des histoires fantastiques et de science-fiction ! Dans un générique qui fut pendant longtemps unique en son genre car entièrement réalisé en images de synthèse (un exploit pour l’époque où celles-ci commençaient à peine à faire fureur à travers des TRON, STAR TREK II ou LE SECRET DE LA PYRAMIDE), nous suivions émerveillés l’évolution des contes et légendes à travers l’Histoire, lesquels passaient de la transmission orale aux écrits antiques avant de remplir les pages des premiers livres et de finir aspirées par le tube cathodique, conteur des temps modernes!

Allez, on se refait l’un des plus beaux génériques de l’histoire de la télévision (que vous pouvez revoir ICI dans sa version espagnole) !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres article de la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme / Are You Ready For Freddy ?  / He’s Back, the Man Behind the Mask / Radio Ga Ga / Une nouvelle version de la musique d’Ulysse 31 /Psycho Therapy /Bye, James Horner… / Vampire, vous avez dit Vampire ? : Give it up / Freddy Krueger – Stormtroopers of Death / Adieu Bowie… / Tygra, la Glace et le Feu : Main Title, Prologue, Nekron’s Assault / Gremlins : Theme / V : Main Title – Final Battle Theme / Aliens  : Futile Escape / Génération Perdue – Lost in the Shadows / Les Maîtres de l’Univers : Main Title – It’s all Mine

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

REPORTAGE : SAN KU KAÏ

On poursuit avec les petits reportages diffusés sur M6 au début des années 2000. Aujourd’hui, SAN KU KAÏ à l’honneur !

Image de prévisualisation YouTube

(CosmoFiction)

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes / Making of Freddy 3 / Making of L’Invasion vient de Mars / Making of 2010, L’Année du Premier Contact / Bertrand Cadart, un Frenchie chez Mad Max / Making of Enemy Mine / Reportage sur The Thing / Making of Tygra, la Glace et le Feu / Frazetta par Bakshi / Temps X : Aliens, le Retour / Capitaine Flam

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

MUSIQUE : V Main Title – Final Battle Theme

Voici l’un des génériques de la série télévisée V de 1983 et sans conteste mon préféré. On le doit à Barry De Vorzon. Brad Fiedel s’en est-il vaguement inspiré pour le thème de son TERMINATOR (1984) ?… En tout cas nous sommes bien dans le style musical propre au Eighties. Ce « Main Title » est suivi du générique de la seconde série, V : LA BATAILLE FINALE (1984), composé quant à lui par Dennis McCarthy, l’un des compositeurs attitrés des séries STAR TREK : THE NEXT GENERATION et STAR TREK : DEEP SPACE NINE. Retour en musique sur une série culte !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres extraits dans la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme / Are You Ready For Freddy ?  / He’s Back, the Man Behind the Mask / Radio Ga Ga / Une nouvelle version de la musique d’Ulysse 31 /Psycho Therapy /Bye, James Horner… / Vampire, vous avez dit Vampire ? : Give it up / Freddy Krueger – Stormtroopers of Death / Adieu Bowie… / Tygra, la Glace et le Feu : Main Title, Prologue, Nekron’s Assault / Gremlins : Theme

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LES VISITEURS

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LES VISITEURS dans LE MONSTRE DE LA SEMAINE 16051602535815263614229734

Dans la famille des aliens reptiliens si chers à certains ufologues, je vous demande les Visiteurs de la série télévisée V (1983). Oui, souvenez-vous ! La belle Diana qui, sous ses airs charmants de vamp stellaire, cache en fait un horrible lézard friand d’innocents mammifères !

16051602563815263614229736 dans SCIENCE-FICTIONLes Visiteurs, ainsi appelés par la population terrienne, sont des extraterrestres reptiliens venus sur notre monde car « ils ont besoin de nous. Leur planète connaît de graves difficultés et seule la fabrication de certains composés chimiques peut les sauver. Ils sont venus sur Terre chercher les ingrédients nécessaires à la confection de ces produits. En échange de notre aide, ils nous promettent de nous faire partager leur technologie, leurs connaissances, et en particulier des remèdes au cancer » (Kenneth Johnson, créateur de la série V). En vérité, les Visiteurs sont venus dans un seul but : délester la Terre de son eau, leur monde étant à sec, et réduire la population terrienne à l’esclavage afin de la stocker comme source de nourriture… Terrible destin pour la race humaine…

Les Visiteurs apparaissent sous une forme humaine aux yeux des Terriens, vêtus d’uniformes rouges et portant parfois un casque. Ils cachent en fait leur apparence reptilienne verdâtre sous une enveloppe charnelle. Friands de rongeurs, en particulier de souris et de rats, ils possèdent la particularité d’ouvrir une gigantesque mâchoire avant de gober leur proie.

16051602583215263614229737 dans SÉRIE TÉLÉVISÉEKenneth Johnson déclare à propos des Visiteurs : « Ils nous ressemblent, même s’ils ne parlent pas tout à fait comme nous. Leur voix est un peu particulière. Je ne sais pas encore vraiment en quoi elle diffère de la nôtre, je n’ai pas vraiment eu le temps de creuser la question, mais il est évident qu’ils n’ont pas la même voix que nous : c’est suffisamment évident pour que l’on sache, dès qu’ils ouvrent la bouche, que les extraterrestres ne sont pas des nôtres. Un peu comme les Allemands en France. »

Dans la série V des années 1980 les Visiteurs possédaient une apparence humaine qui leur permettait d’obtenir les innombrables expressions faciales propres à l’homme ou la femme. Cependant, dans la réalité, il est évident que cela s’avérerait totalement impossible. Ben oui, quoi, y a pas de lézard.

- Morbius – (CosmoFiction)

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche / Audrey II / Pinhead

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

SPECIAL GUEST : MIKE DONOVAN

mikeMike Donovan est cameraman et travaille sur le terrain en compagnie de journalistes reporters dans la série télévisée de science-fiction : V (1983-1984). C’est Marc Singer (DAR L’INVINCIBLE) qui campe ce héros, lequel va vite devenir l’un des résistants les plus farouches à l’invasion extraterrestre reptilienne que connaitra la Terre.

C’est lors d’un reportage sur un conflit militaire au Salvador que Mike Donovan découvre pour la première fois les Visiteurs : une immense soucoupe volante apparaît dans le ciel au moment même où d’autres engins volants non identifiés survolent les capitales de la planète. C’est le début de l’invasion ! Si au départ nos aliens cachent leurs intentions (nous croquer, tout simplement, et pomper toutes nos réserves d’eau), la vérité finit bientôt par éclater. Dès lors, Mike n’aura qu’un but : se débarrasser de ces méchants lézards intergalactiques !

mike2Notre cameraman abandonne très vite sa caméra pour la remplacer par une arme, il rejoint ainsi la Résistance dirigée par Juliette Parrish dont il tombera amoureux. Devenu l’un de ses chefs et l’un de ses membres les plus précieux, Mike n’hésitera pas à mettre sa vie en péril plusieurs fois afin d’aider au mieux cette Résistance terrienne. Il parviendra à réaliser quelques exploits, dont celui de diriger une attaque sur le vaisseau-mère basé au-dessus de la ville de Los Angeles.

Marc Singer est une gueule des années 80 qui dégageait un certain charisme, sa présence dans un film ou une série télévisée était toujours très appréciée des fantasticophiles. Il a su incarner un Mike Donovan des plus convaincants, entièrement dévoué à la cause de la Résistance contre les Visiteurs. Il fera d’ailleurs une courte apparition dans le reboot de la série V en 2009.

- Morbius – (CosmoFiction)

SUPAIDÂMAN (1978-1979)

supaidamanSUPAIDÂMAN (スパイダーマン ) est une série télévisée japonaise de 41 épisodes de 25 minutes, réalisée par Koichi Takemoto pour la Tōei Company et diffusée entre le 17 mai 1978 et le 14 mars 1979 sur TV Tōkyō.

La série n’a jamais été diffusée en France. Elle exploite le personnage des Comics américains « Spider-Man », créé par Stan Lee et Steve Ditko en 1962. Sa production a évidemment été lancée à la suite de la diffusion de la série américaine THE AMAZING SPIDER-MAN (1977-1979) bien que SUPAIDÂMAN soit plus influencé par la culture télévisée japonaise que par celle des États-Unis, les Super-Vilains étant surtout des kaijù plus proches de ceux de SPECTREMAN et de X-OR que de ceux de Marvel Universe. C’est aussi la première série ayant un super-héros pilotant un robot géant.

supadaiman2« Un jeune et intrépide motard nommé Takuya Yamashiro reçoit un jour un bracelet contenant de l’ADN d’araignée. Ce même bracelet lui permet de revêtir le costume de spider-man, et d’acquérir les pouvoirs d’une araignée. Son but, désormais, est de protéger la Terre du redoutable Pr. Monster et son « Iron Cross Army ». Pour cela, il dispose également d’une voiture de combat, la Spider Machine GP-7, ainsi que d’un vaisseau spatial, Marveller, pouvant se transformer en robot géant, Leopardon… »

Horreur.net : « Cette production Toei pour la TV, utilisant le célèbre Super-héros de Marvel Comics, était une partie d’un contrat que Marvel avait fait avec Toei : durant 4 ans, la Toei pouvait adapter n’importe quel personnage de Marvel. Le résultat fut donc cette série, et BATORU FÎBÂ JEI (1979), une adaptation de Miss America.

Le nom du vaisseau spatial Marveller pouvant se transformer en robot géant, est en hommage à Marvel Comics.

L’ensemble de la série ainsi que l’épisode 0 sont visibles légalement sur le site marvel.com en vo sous-titrée anglais, en tapant sur son moteur de recherche: « Japanese Spiderman Episode … »

En attendant, voici le générique d’introduction de la série où vous retrouverez l’ambiance des tokusatsu et mecha japonais.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de la catégorie Série Télévisée :

La Cinquième Dimension : Jeux de Mots / San Ku Kaï : L’Envoyé de la Terre / La Cinquième Dimension : L’Étoile du Berger / Reportage : X-Or / L’Île aux Trente Cercueils / Les Visiteurs / La Guerre des Insectes / Les Voyageurs de l’Infini / Du Galactica numérique

INDEX DE COSMOFICTION

DU GALACTICA NUMÉRIQUE

Un spécialiste en effets spéciaux ayant travaillé sur la série GALACTICA 1978 (diffusée en France au début des Eighties) a eu la bonne, la très bonne idée de réaliser cette courte séquence incluant des effets spéciaux numériques ! Son but : tenter de convaincre Universal de faire comme Paramount sur STAR TREK en éditant une version remastérisée de GALACTICA… On peut toujours rêver ! En attendant, voir les Vipers et les chasseurs cylons voler de la sorte, ça donne vraiment envie !

- Morbius – (CosmoFiction)

LES VOYAGEURS DE L’INFINI (1988)

voyageurs4Produite en 1988 par Walt Disney et destinée à devenir une concurrente de STAR TREK : THE NEXT GENERATION (1987), la série télévisée LES VOYAGEURS DE L’INFINI (Earth Star Voyager) n’ira pas plus loin que son épisode pilote. Le responsable de cette mort instantanée ? Un match de football…

Alors qu’en 1987 STAR TREK est de retour sur la petite lucarne avec sa nouvelle génération dirigée par le capitaine français Jean-Luc Picard (Patrick Stewart), Disney se dit que l’heure est venue de contre-attaquer en lançant sa propre série de space opera. Elle s’intitulera EARTH STAR VOYAGER et racontera les aventures d’un groupe de jeunes surdoués. L’histoire :

« En 2081, la Terre est devenue totalement irrespirable. Une équipe de scientifiques surdoués est alors envoyée en mission à bord d’un vaisseau spatial, le Earth Star Voyager, pour coloniser une autre planète lointaine surnommée Déméter. Seulement, le voyage durera 26 ans… » (Horreur.net)

Mais nos héros, volontairement sélectionnés pour leur intelligence et leur extrême jeunesse (la plupart ont entre 14 et 18 ans) en raison d’un voyage qui durera presque 30 ans, seront vite confrontés à des péripéties, et notamment à un méchant complot…

LES VOYAGEURS DE L’INFINI bénéficie d’un très grand spécialiste en effets spéciaux, Richard Edlund (STAR WARS, LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE, POLTERGEIST, SOS FANTÔMES…) et d’un compositeur de renom, Lalo Schifrin (MISSION IMPOSSIBLE, MANNIX…). Une bonne partie des jeunes acteurs sont canadiens car le tournage se fait à Vancouver, avec des scènes tournées dans le Pavillon Soviétique de l’Expo ’86.

L’épisode pilote est lancé sur Wonderful World of Disney, en 1988. Malheureusement Disney fait une grossière erreur : sa diffusion a lieu le jour-même où un match de football américain est programmé sur une autre chaîne, et l’on connaît la préférence des Américains… Les scores sont mauvais. Disney décide par conséquent de ne pas aller plus loin. LES VOYAGEURS DE L’INFINI n’auront parcouru qu’une courte distance spatiale…

voyageurs3

La mini-série, constituée du pilote désormais éclaté en 4 épisodes, sera programmée en France sur TF1, en 1991, dans Disney Parade. Une VHS sortira quelque temps plus tard en vidéo club. C’est ainsi que je découvrirai alors LES VOYAGEURS DE L’INFINI dans un épisode condensé de 120 minutes.

voyageurs5Dire que la série s’annonçait bien serait mentir. Le rythme était lent, les décors visiblement fauchés et les couleurs très fades. Peut-être que LES VOYAGEURS DE L’INFINI aurait pu devenir intéressant à la longue si on lui avait laissé sa chance. Encore eut-il fallu pouvoir supporter un casting d’adolescents… Cependant la série se destinait d’abord et avant tout à un jeune public, comme la plupart des productions Walt Disney.

On nous dit que EARTH STAR VOYAGER a su, au fil des ans, se constituer une communauté de fans et que la mini-série est aujourd’hui très recherchée car jamais éditée en DVD, encore moins en Blu-ray.

Je vous laisse découvrir l’épisode pilote, en français, sur YouTube. Il est réparti en 6 chapitres. Pour l’anecdote, la musique de son générique, que j’aime beaucoup, devait servir à une émission du Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie dans les années 90, sur TV Soleil. Mais elle aussi ne vit jamais le jour. Une chance finalement, car il aurait fallu payer des droits d’auteur exorbitants !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de la catégorie Série Télévisée :

La Cinquième Dimension : Jeux de Mots / San Ku Kaï : L’Envoyé de la Terre / La Cinquième Dimension : L’Étoile du Berger / Reportage : X-Or / L’Île aux Trente Cercueils / Les Visiteurs / La Guerre des Insectes

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA GUERRE DES INSECTES (1981)

LA GUERRE DES INSECTES est une mini-série franco-suisse de 4 épisodes d’environ 55 minutes et réalisée par Peter Kassovitz.

guerre1Père de Mathieu Kassovitz, le réalisateur Peter Kassovitz est né en Hongrie en 1938. Ses parents furent incarcérés en camp de concentration nazi jusqu’à la fin de la guerre. Lors de la Révolution hongroise de 1959, alors âgé de 20 ans, Peter Kassovitz émigra à Paris pour devenir assistant-opérateur puis réalisateur à partir de 1964. Il a essentiellement tourné pour la télévision, des téléfilms (comme DES VOIX DANS LA NUIT : LES MAINS D’ORLAC en 1991) ainsi que des épisodes de BIGADE DES MINEURS (1978), HISTOIRES ÉTRANGES (1980, dont une adaptation de « La Morte Amoureuse » de Théophile Gaulthier), MÉDECINS DE NUIT (1981), COPLAN (1989) ou même de H (2001). Avec LA GUERRE DES INSECTES (1981), il a adapté le roman de Jean Courtois-Brieux abordant de manière politique et réaliste une apocalypse engendrée par une invasion d’insectes particulièrement dévastateurs et reproducteurs.

« Dans la cale du cargo « Antinéa » qui navigue dans l’océan Indien, des insectes étranges grouillent au milieu des sacs de blé. L’équipage qui vit au rythme lent du voyage en pleine mer ne s’en rend pas compte. Le commandant finit par découvrir la présence des insectes et alerte le BOA (Bureau Omninational de l’Alimentation) en Suisse. Les responsables du BOA s’inquiètent car la cargaison destinée à un pays africain souffrant d’un manque de céréales, la Whadi, a été inspectée et toutes les mesures d’hygiène ont été prises au chargement de la cargaison. Ce qui semblerait donc indiquer un défaut dans ces mesures d’hygiène. Jean-Marc Haller, sous-directeur du BOA s’inquiète de la contamination possible des stocks du pays destinataire le Wahdi déjà rudement éprouvés. Seul aux commandes du BOA, il va devoir prendre des décisions rapides avant le retour de son supérieur.

guerre2Petit à petit, les insectes gagnent du terrain dans le cargo et les marins sont obligés de se réfugier dans des parties encore épargnée. Aucun insecticide ne parvient à les éradiquer. L’équipage se mutine et met le feu au navire. Au BOA, alors qu’un journaliste commence à s’intéresser de près à l’affaire, les spécialistes finissent par identifier l’insecte. Il est issu d’une mutation d’un insecte originaire du Tibet. Dans l’urgence, il est décidé de réunir des experts mondiaux pour une mise en commun de leurs recherches pour éliminer la menace avant que les insectes se soient répandus dans le monde… » (Unification-France)

Une mini-série qui commence lentement pour s’accélérer avec la musique minimaliste et obsédante de Vladimir Cosma. Mathieu Carrière et le Suisse Patrick Chesnais se partagent les rôles principaux bien que de nombreux autres comédiens défilent dans ce téléfilm en quatre parties. Ainsi on retrouve Anémone dans un rôle intéressant et à des années lumière des personnages qu’elle jouait en compagnie de la troupe du Splendid à cette même période, et Bernard-Pierre Donnadieu très jeune. Et même Marie-Pierre Casey qui se fera surtout connaître en 1984 avec son fameux « Je ferais pas ça tous les jours » dans une publicité pour le dépoussiérant Pliz où, habillée en femme de ménage, elle se laissait glisser sur le ventre sur toute la surface d’une table pour enlever la poussière, ou dans ses rôles de pervenches ou de concierges grincheuses.

- Trapard – (CosmoFiction)

Autres articles de la catégorie Série Télévisée :

La Cinquième Dimension : Jeux de Mots / San Ku Kaï : L’Envoyé de la Terre / La Cinquième Dimension : L’Étoile du Berger / Reportage : X-Or / L’Île aux Trente Cercueils / Les Visiteurs

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LES VISITEURS (1980)

visiteurs1LES VISITEURS est une mini-série française de 6 épisodes d’environ 52 minutes réalisés par Michel Wyn (déjà réalisateur de la série TV, L’HOMME QUI REVIENT DE LOIN en 1972) et d’après un scénario de Claude Desailly. LES VISITEURS ont été diffusés en 1980 sur TF1 puis rediffusés sur la même chaîne en 1983 et sur M6 en 1990.

Il s’agit d’une série de science-fiction française se déroulant aux quatre coins du monde et dont les titres de 6 épisodes ont de quoi laisser rêveurs : « Zarko » – « Alambda » – « Pirvii » – « Kyrin » – « Memno » – « Reka ». Ce sont aussi les noms de six compatriotes extraterrestres que nos deux héros tentent de retrouver, leurs recherches les propulsant d’un pays à l’autre et d’une aventure à une autre.

L’histoire : « En France, un jour de 1980, le mécanicien parisien Jean-Louis Brozec est victime d’un accident de moto. Au même moment, en Allemagne, Renate Matiessen, fille d’un milliardaire, meurt après une chute de cheval. Mais l’un et l’autre reviennent très vite à la vie et finissent par se retrouver à Paris, alors qu’ils ignoraient pourtant auparavant jusqu’à l’existence l’un de l’autre.

visiteurs2En fait, deux extraterrestres de type amibe, Arkim pour Jean-Louis et Tolrak pour Renate, se sont incarnés en eux. Envoyés par un gouvernement galactique dénommé l’Empire des Quatre Planètes, Arkim le scientifique, spécialiste des affaires terrestres, et Tolrak le policier, membre des services de sécurité de l’Empire, doivent retrouver six de leurs compatriotes disparus cinq ans plus tôt, alors qu’ils étaient en mission d’exploration scientifique sur Terre… »

À noter qu’en dehors du jeune couple, José-Maria Flotats (Jean-Louis/Arkim) et Barbara Kramer (Renate/Tolrak), on retrouve dans LES VISITEURS quelques figures du cinéma français de seconde zone comme François Chaumette, Jacques Balutin et même Jean-Pierre Kalfon.

Voici l’obsédant générique de la série.

http://www.dailymotion.com/video/xr9ahh

- Trapard – (CosmoFiction)

Autres articles de la catégorie Série Télévisée :

La Cinquième Dimension : Jeux de Mots / San Ku Kaï : L’Envoyé de la Terre / La Cinquième Dimension : L’Étoile du Berger / Reportage : X-Or / L’Île aux Trente Cercueils

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

12

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY