Archives pour la catégorie SCIENCE-FICTION

L’AFFICHE : ALIENS, LE RETOUR (1986)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : ALIENS, LE RETOUR (1986) dans Aliens 16083109462115263614461702

Bon, inutile de me lancer dans une recherche d’affiches internationales en tous genres sur le web car un site l’a déjà fait bien avant CosmoFiction, en 2012, c’est The GeekyNerfherder. Alors plutôt que de le piller bêtement, allez contempler son immense galerie dédiée à ALIENS, LE RETOUR. On y trouve non seulement les affiches officielles du film mais aussi des merveilles réalisées par des fans très inspirés. Bonne visite !

- Morbius – (CosmoFiction)

16082708454915263614453044 dans CINÉMA

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LA BANDE-ANNONCE : ALIENS, LE RETOUR (1986)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

Voici la bande-annonce française d’ALIENS, LE RETOUR diffusée en salles en 1986. Seul le titre du film apparaît dans la langue de Molière. Pour le reste, c’est la musique composée par Jerry Goldsmith pour ALIEN (1979) qui accompagne efficacement les courts extraits sans paroles. On passe progressivement d’une ambiance inquiétante à des scènes de plus en plus explosives, avec l’apparition finale de la Reine des Aliens face à Ripley, le tout sur une musique devenue de plus en plus stridente. Une bande-annonce suffisamment bien fichue pour donner envie d’aller voir le film. En effet, si à l’époque je n’étais pas convaincu par une suite au chef-d’œuvre de Ridley Scott, cette bande-annonce titilla ma curiosité. Je ne devais pas être déçu par la suite.

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

LA BANDE-ANNONCE : ALIENS, LE RETOUR (1986) dans Aliens 16082708454915263614453044

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn / Voltan le Barbare / Pulgasari / Mutant War / Strange Invaders / La Nuit des Mutants / The Kindred / The Slayer / The Video Dead /Flesh Eater / L’Ascenseur / The Kiss / Les Marrrtiens / Robe de Sang / Robot Jox / Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e Dimension / M.A.L. : Mutant Aquatique en Liberté / Le Guerrier de l’Espace / Les Maîtres de l’Univers

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

ALIENS, LE RETOUR : POINTS DE VUE ET CRITIQUES

Allons faire un tour aujourd’hui du côté des journalistes, des critiques de cinéma, des experts en science-fiction et autres spécialistes. Qu’ont-ils pensé à l’époque, ou que pensent-ils aujourd’hui, d’ALIENS, LE RETOUR ? Vous verrez en lisant les lignes qui suivent que vous risquez parfois d’être étonné…

ALIENS, LE RETOUR : POINTS DE VUE ET CRITIQUES dans Aliens 16082909343815263614458096Daniel Scotto, L’Écran Fantastique n°73 d’octobre 1986 :

« [...] Commence donc le cauchemar du spectateur perdu dans des aventures galactiques lénifiantes. Les Aliens volent dans tous les sens, insaisissables apparitions noyées dans le flou artistique de la direction de la photo, et l’on se demande s’il n’eut pas été préférable qu’ils exécutent un bon vieux numéro de comédie musicale. ALIENS ne déçoit même pas, tant la mise en scène glaciale, qui se veut sophistiquée et créative, ne parvient à captiver la moindre attention. Interminable pensum, ALIENS, après une conclusion plus que ridicule, ne laisse aucun souvenir. »

Jean-Marc Lofficier, L’Écran Fantastique n°73 d’octobre 1986 :

« [...] ALIENS est, comme son prédécesseur, un film beaucoup plus subtil qu’il n’en paraît à première vue. [...] Le propre d’un suspense bien huilé est de fonctionner un peu comme une montagne russe : avec des hauts et des bas. De ce point de vue, ALIENS est une réussite, car il fonctionne avec une terrible efficacité. [...] Il y aurait beaucoup à ajouter sur le rôle et les motivations des personnages féminins, humains ou non, dans ALIENS. En ce sens, si le film de Cameron est sans doute moins terrifiant que celui de Scott – et on a vu que ce n’était ni possible, ni même désirable – il n’en est pas moins tout aussi subversif. »

Michel Chion, Les Films de Science-Fiction (éd. Cahiers du Cinéma – Essais / 2009) :

« [...] ALIENS, LE RETOUR frappe aujourd’hui par un autre trait d’époque : l’insistance sur les armes, le militarisme forcené. On était à l’époque en pleine « Rambomania », après le succès de RAMBO II, plus grand encore que celui du premier ; après aussi l’imagerie violente et métallique de TERMINATOR. En même temps, ce caractère belliqueux de jeu vidéo sert l’histoire : on montre que tout cet appareil ne sert à rien. Notamment parce que le commandement militaire commet la grosse erreur d’envoyer des soldats avec des armes qu’ils ne peuvent pas utiliser sous peine de déclencher une destruction atomique. [...] La fin d’ALIENS est l’inoubliable image d’un lambeau de famille : un androïde réduit à un tronc amputé, une petite fille qui se serre contre ce bout de corps paternel, et Ripley, femme vivante, et interdite de sexe – le seul mâle humain étant depuis longtemps hors de combat et passif. »

16082909364115263614458098 dans CINÉMAJean-Pierre Piton & Alain Schlockoff, L’Encyclopédie de la Science-Fiction (éd. Grancher / 1996) :

« [...] Moins subtil, ALIENS, LE RETOUR de James Cameron s’écarte du film initial au bénéfice d’un sens consommé du spectacle mené tambour battant. »

Jean-Pierre Andrevon, 100 Ans et Plus de Cinéma Fantastique et de Science-Fiction (éd. Rouge Profond / 2013) :

« [...] Très différent du premier film par la multiplication des monstres et la caractérisation de Ripley qui, de femme voulant seulement sauver sa peau, devient un véritable chef de guerre poussé par une pulsion unique – exterminer l’adversaire -, ce second volet, s’il ne possède pas l’originalité de son modèle, se signale par une énergie de tous les instants, fondée sur des plans brefs et une caméra d’une extrême mobilité. »

(CosmoFiction)

16082708454915263614453044 dans HORREUR

REPORTAGE TEMPS X : ALIENS, LE RETOUR

En octobre 1986, la célèbre émission des frères Bogdanoff, TEMPS X, présente un reportage sur ALIENS, LE RETOUR. Les interviews réalisées par Frédéric Lepage ont lieu à Deauville, et l’on peut y voir Sigourney Weaver parler en français. Quant à James Cameron, à la question « Était-ce un défi pour vous de tourner une suite à ALIEN ? », notre homme répond : « Non, c’était enfantin. » Puis il éclate de rire pour se reprendre et dire : « Non, en fait c’était très difficile ». J’ai toujours été un peu surpris par sa réaction, ne sachant pas trop si sa plaisanterie en était bien une (y aurait-il en effet une part de vérité dans son « Non, c’était enfantin » ?…) ou si c’était plutôt pour se moquer gentiment de la question un peu idiote du journaliste à laquelle on attend forcément un « Non, en fait c’était très difficile »… Car à vrai dire, qu’est-ce qui est réellement difficile au cinéma pour James Cameron ?…

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

REPORTAGE TEMPS X : ALIENS, LE RETOUR dans Aliens 16082708454915263614453044

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes / Making of Freddy 3 / Making of L’Invasion vient de Mars / Making of 2010, L’Année du Premier Contact / Bertrand Cadart, un Frenchie chez Mad Max / Making of Enemy Mine / Reportage sur The Thing / Making of Tygra, la Glace et le Feu / Frazetta par Bakshi

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

ALBUM PHOTO : ALIENS, LE RETOUR (1986)

ALBUM PHOTO : ALIENS, LE RETOUR (1986) dans ALBUM PHOTO 16082606015415263614451766

Mettez vos casques, chargez vos mitraillettes, vérifiez la communication : on part pour une petite période ALIENS, LE RETOUR sur CosmoFiction ! 1986-2016, 30 ans déjà que Ripley a farouchement combattu la reine des Aliens sur LV-426 dans une scène d’anthologie pour un film non moins monumental par sa mise en scène. En effet, James Cameron, alors tout auréolé du succès de son TERMINATOR (1984), sera le digne successeur de Ridley Scott sur cette suite du chef-d’œuvre de 1979 : ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER. Alors pour ouvrir ce trentième anniversaire, on commence tout simplement par un album photo qui nous replonge dans l’ambiance cauchemardesque de ce très grand film jamais encore égalé par aucune de ses suites !

16082605593615263614451757 dans Aliens

16082605594315263614451760 dans CINÉMA

16082605594015263614451759 dans HORREUR

16082605593815263614451758 dans SCIENCE-FICTION

16082605594715263614451762

16082605595215263614451764

16082605594515263614451761

16082605595015263614451763

16082605595415263614451765

(CosmoFiction)

16082708454915263614453044

MUSIQUE : V Main Title – Final Battle Theme

Voici l’un des génériques de la série télévisée V de 1983 et sans conteste mon préféré. On le doit à Barry De Vorzon. Brad Fiedel s’en est-il vaguement inspiré pour le thème de son TERMINATOR (1984) ?… En tout cas nous sommes bien dans le style musical propre au Eighties. Ce « Main Title » est suivi du générique de la seconde série, V : LA BATAILLE FINALE (1984), composé quant à lui par Dennis McCarthy, l’un des compositeurs attitrés des séries STAR TREK : THE NEXT GENERATION et STAR TREK : DEEP SPACE NINE. Retour en musique sur une série culte !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres extraits dans la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme / Are You Ready For Freddy ?  / He’s Back, the Man Behind the Mask / Radio Ga Ga / Une nouvelle version de la musique d’Ulysse 31 /Psycho Therapy /Bye, James Horner… / Vampire, vous avez dit Vampire ? : Give it up / Freddy Krueger – Stormtroopers of Death / Adieu Bowie… / Tygra, la Glace et le Feu : Main Title, Prologue, Nekron’s Assault / Gremlins : Theme

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LA BANDE-ANNONCE : LES MAÎTRES DE L’UNIVERS (1987)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

LA BANDE-ANNONCE : LES MAÎTRES DE L'UNIVERS (1987) dans CINÉMA 16081709021615263614434056En 1987, la Cannon nous sort sa version live des MAÎTRES DE L’UNIVERS, un film réalisé par Gary Goddard. La production se veut plutôt ambitieuse, et l’on trouve dans les rôles principaux Dolph Lundgren (qui ne parviendra jamais à se tailler un nom comme Schwarzy ou Stallone), Frank Langella (qui préférera se cacher derrière le masque de Skeletor) et quelques acteurs insignifiants, dont Robert Duncan McNeill qui incarnera plus tard Tom Paris dans la série télévisée STAR TREK : VOYAGER. La musique est confiée au talentueux Bill Conti.

Sympathique mais plutôt raté (les décors, le rythme, le jeu des acteurs et les dialogues laissent franchement à désirer), LES MAÎTRES DE L’UNIVERS s’apparente à une space opérette de luxe et sans âme. Espérons que le remake en cours sera d’un autre niveau… Bande-annonce en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

- Morbius – (CosmoFiction)

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn / Voltan le Barbare / Pulgasari / Mutant War / Strange Invaders / La Nuit des Mutants / The Kindred / The Slayer / The Video Dead /Flesh Eater / L’Ascenseur / The Kiss / Les Marrrtiens / Robe de Sang / Robot Jox / Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e Dimension / M.A.L. : Mutant Aquatique en Liberté / Le Guerrier de l’Espace

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

SÉQUENCE VIDÉO : SATURN 3 (1980)

Voici une scène qui fut supprimée au montage du film de Stanley Donen, SATURN 3. On y voit Adam (Kirk Douglas) et Axelle (Farrah Fawcett) prendre leur pied en avalant chacun leur petit morceau de pilule bleue qui fait rêver. Si la séquence est bien présente dans le film, ce n’est en fait que pour son tout début : l’instant où Adam coupe la pilule en deux. Mais la scène que vous allez voir dévoile ce qui se passe ensuite. Entre un Kirk Douglas qui plane et une Farrah Fawcett déguisée en très chaude vamp du futur, on comprend mieux pourquoi notre scène d’extase fut retirée de SATURN 3 !

Rappel de l’histoire de SATURN 3 : « Deux savants, travaillant sur le satellite Saturn 3, sont perturbés par une troisième personne, le capitaine James. Celui-ci se révèle de plus en plus dangereux, et leur impose son robot meurtrier… » (allocine.fr)

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

(séquence disponible ICI pour ceux qui connaîtraient comme moi des problèmes vidéos YouTube actuellement…)

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : DÉVOREUR DE PLUTON

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : DÉVOREUR DE PLUTON dans CINÉMA 16080908234115263614418662

Ah ! Ça jette, hein, cette photo HD dégoulinante de bave, de chair et de je-ne-sais-quoi-d’autre-mais-je-ne-préfère-pas-le-savoir !

Je vous présente l’horrible Dévoreur de… Pluton (sans « h ») ?… ou de Pluthon (avec « h ») ?… Notez bien la différence au niveau de l’orthographe : le té sans h (pour Pluton) et le thé avec h (pour Pluthon), sachant que le té sans hache est bien plus rassurant car non armé.

16080909182815263614418705 dans LE MONSTRE DE LA SEMAINECertains sites indiquent que notre dévoreur appartiendrait à la planète Pluton (anciennement planète du système solaire mais aujourd’hui reclassée planète naine, la honte) et d’autres mentionnent au contraire la planète Pluthon (planète inconnue d’un système inconnu, c’est mieux). D’après enquête, notre monstre appartiendrait finalement aux deux planètes, Pluton et Pluthon, d’où cette effrayante mutation car comment peut-on ne pas muter en étant originaire de deux mondes extraterrestres différents, je vous le demande ?

Notre Dévoreur possède la faculté de voyager à travers l’espace grâce aux ondes et peut s’inviter chez vous en passant directement par votre antenne parabolique… Ne me demandez pas comment ça fonctionne : JE – N’EN – SAIS – RIEN !  Ensuite, vous pouvez craindre le pire car, comme son nom l’indique, notre Dévoreur a bien l’intention de vous dévorer vous et toute votre petite famille. 

16080909234115263614418706 dans SCIENCE-FICTIONVéritable montagne ambulante en putréfaction émettant grognements et rots, notre Dévoreur difforme agite souvent un petit tentacule au bout duquel se situe un œil… Ne me demandez pas à quoi lui sert ce tentacule-œil : JE – N’EN – SAIS – RIEN !

Et c’est beaucoup plus tard que nous apprenons grâce à Pluthar, un alien (de Pluton ou de Pluthon ?…), quelque chose qui nous aurait été bien plus utile plus tôt : notre monde tout entier risque de se faire dévorer par le Dévoreur ! Pluthar nous recommande donc de détruire toutes les antennes paraboliques afin d’éviter le pire, et Pluthar de nous préciser : « Pas plus tard que maintenant ! » Plutôt deux fois qu’une !

Le Dévoreur est la vedette du sympathique nanar TERROR VISION réalisé en 1986 par Ted Nicolaou. Un film fou que je vous recommande de regarder ICI (il est en V.F.). Profitez-en mes petits, et n’oubliez surtout pas de détruire votre antenne parabolique au Plut(h)on, pardon, je voulais dire au plus tôt.

- Morbius – (CosmoFiction)

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche / Audrey II / Pinhead / Visiteurs / Cœlacanthe mutant

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

INSTANTANÉ : HERCULE (1983)

INSTANTANÉ : HERCULE (1983) dans CINÉMA 16080808563215263614417130

(CosmoFiction)

1...34567...27

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY