Archives pour la catégorie Les Maîtres du Temps

L’AFFICHE : LES MAÎTRES DU TEMPS (1982)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : LES MAÎTRES DU TEMPS (1982) dans CINÉMA 16122608222515263614726361

C’est comme un aimant, on y revient toujours ! Forcément, LES MAÎTRES DU TEMPS de René Laloux est assurément l’un des plus beaux dessins animés des années 80.

L’affiche, tout comme les dessins du film, est bien sûr l’œuvre de Moebius, cet artiste français qui a tant fait pour la SF dans et hors de l’Hexagone. On y reconnaît comme un style Blueberry au niveau des personnages qui déambulent sur une planète inconnue. Tout le monde est là : Jaffar, Piel, Silbad et Belle, sans compter nos deux petits galopins volants.

L’histoire, pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore : « Piel, un petit garçon en compagnie de son père, atterrit sur une planète sauvage, Perdide. Avant de mourir, son père réussit à contacter son ami Jaffar, et lui demande de sauver son fils Piel, désormais seul sur cette planète. Piel reçoit de son père un microphone, son seul moyen de contact avec Jaffar qui, avec des compagnons, vont lui parler tout au long du voyage en lui donnant de judicieux conseils. En compagnie de son vieil ami Silbad, un vieux boucanier rusé et plein de ressources, Jaffar se dirige vers Perdide pour sauver le petit Piel. Mais plusieurs incidents vont se dérouler au cours de l’aventure… sans compter que l’espace recèle bien des mystères. » (Wikipédia)

Un film que j’ai plaisir à revoir chaque année.

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

SÉQUENCE VIDÉO : LES MAÎTRES DU TEMPS (1982)

Doit-on encore présenter LES MAÎTRES DU TEMPS, chef-d’œuvre de l’animation française ? Peut-être, pour les nouvelles générations en quête de découvertes fabuleuses !

L’histoire : « Piel, un petit garçon en compagnie de son père, atterrit sur une planète sauvage, Perdide. Avant de mourir, son père réussit à contacter son ami Jaffar, et lui demande de sauver son fils Piel, désormais seul sur cette planète. Piel reçoit de son père un microphone, son seul moyen de contact avec Jaffar qui, avec des compagnons, vont lui parler tout au long du voyage en lui donnant de judicieux conseils. En compagnie de son vieil ami Silbad, un vieux boucanier rusé et plein de ressources, Jaffar se dirige vers Perdide pour sauver le petit Piel. Mais plusieurs incidents vont se dérouler au cours de l’aventure… sans compter que l’espace recèle bien des mystères. » (Wikipédia)

Réalisé en 1982 par René Laloux (LA PLANÈTE SAUVAGE, GANDAHAR…), dessiné par Moebius et inspiré du roman L’Orphelin de Perdide de Stefan Wul, LES MAÎTRES DU TEMPS est l’un des plus beaux dessins animés de science-fiction des années 80. Sa bande originale accompagne merveilleusement son histoire qui bénéficie notamment de très beaux décors et de bruitages soignés. Même s’il s’adresse d’abord aux enfants (je ne suis pas sûr qu’ils comprennent toute l’intrigue cependant…), LES MAÎTRES DU TEMPS n’en demeure pas moins passionnant pour qui a su garder, comme on dit, son « âme d’enfant » !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres extraits de la Séquence Vidéo :

Hercule (1983) : Le combat contre l’hydre / Le Secret de la Pyramide : le vitrail / L’Humanoïde / Les Mercenaires de l’Espace

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

MOEBIUS ET « LES MAÎTRES DU TEMPS »

maîtresVoici l’extrait d’un article, paru dans Métal Hurlant, où Moebius parle de sa participation au film de René Laloux à l’occasion de la sortie en salles des MAÎTRES DU TEMPS (1982) :

« En juin 1979, René Laloux fait appel à Moebius pour l’adaptation graphique du film.

Pendant deux mois et demi Moebius s’est attelé à la tâche, réalisant près de mille dessins réunis dans les dix volumes du storyboard. Ensuite il a colorié les moments-clés pour donner des indications de couleurs.

Il raconte ce qui l’a le plus passionné dans sa collaboration aux MAÎTRES DU TEMPS :

Je n’ai pas mis toute mon énergie dans ce film. Ce n’était pas ce qu’on me demandait.

J’ai fait un travail de mercenaire. Je devais me mettre au service d’un projet collectif dont René Laloux était le pivot et qui avait déjà fait intervenir pas mal de collaborateurs. Laloux avait déjà dans sa tête des idées sur le film. Manchette avait écrit une sorte d’approche, une articulation entre le roman et un film éventuel. J’ai été chargé de dessiner le storyboard. Ce qui est intéressant dans ce travail c’est de visualiser immédiatement ce qui est possible, ce qui ne l’est pas, ce qui va devenir un rythme, ce qui va devenir vraiment visuel. C’est le deuxième temps de l’adaptation. Un travail de création mais pas dans le sens où on commence sans savoir où on va.

C’était un travail d’aménagement. Comment s’y prendre pour que la mécanique fonctionne, pour visualiser un événement décrit dans un livre comme par exemple « il s’échappa » ou « il eut un accident ». Qu’est-ce que c’est cet accident exactement ? D’où vient la voiture ? Combien de tonneaux fait-elle ? Qu’est-ce qu’elle heurte ? Quelles sont les conséquences des heurts ? Sous quel plan ça va être filmé ? Quelles sont les images qui vont être choisies ? Tout ça, c’est un énorme travail.

maîtres2Quand un scénariste ou un adaptateur écrivent certaines phrases, ils ne se rendent pas toujours bien compte de leurs conséquences. C’était donc une forme de création où on se met au service d’un projet et j’adore ça. J’adore m’effacer derrière les idées des autres, les mettre en valeur dans la mesure de mes moyens. J’aime bien aussi partir à l’aventure et mettre mes propres idées en forme, il n’y a pas de hiérarchie. Le plaisir est le même. Seul le type d’énergie investie change. Pour un travail de création entière on va dans l’inconnu, c’est exaltant.

Dans l’autre type de travail j’aime cette espèce de sécurité. On n’a pas de questions à se poser sur la trajectoire à suivre. Elle est décrite, définie, on a simplement à la moduler. Pour cette raison c’est agréable. Ha ! Ha ! C’est un peu un travail de paresseux. »

(CosmoFiction)

INSTANTANÉ : LES MAÎTRES DU TEMPS (1982)

maitres

(CosmoFiction)

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY