Archives pour la catégorie Les Griffes de la Nuit

MUSIQUE : ARE YOU READY FOR FREDDY ? – Fat Boys

fatboysContextualisons un instant ce clip en hommage à Freddy Krueger :

Déjà, que dire des Fat Boys si ce n’est que je n’ai jamais été un grand fan de Hip-Hop, mais que comme beaucoup d’adolescents des années 80, j’ai suivi en 1984 les émissions de Sidney H.I.P H.O.P. Déjà parce que la culture hip-hop était quelque chose de tout nouveau pour moi, avec le smurf que je tentais de reproduire avec les copains, avec des groupes qui m’étaient inconnus comme les Fat Boys évidemment, et puis le morceau d’Herbie Hancock « Rock it » (1983), et son fameux clip surréaliste à la limite de la SF cyber-punk, et que j’écoutais en boucle comme un furieux. Et puis les Run-DMC avaient fait un show impressionnant et diffusé l’année suivante directement du stade de Wembley pour le Live-Aid (1985), les mêmes qui, en 1986, ont fait un « Battle » de Rap Vs Heavy Metal avec le groupe Aerosmith pour le morceau et le clip désormais culte « Walk this Way ». Et les années 80, c’est aussi l’époque où Michael Jackson créait des chorégraphies toujours géniales et à la limite de celles du break dance, de THRILLER à BAD, en passant par son « Moon Walk »…

Dans H.I.P. H.O.P., les Fat Boys m’ont avant tout fait découvrir et aimer le « Human Beatbox » (une boîte à rythmes créée à partir de sons issus de la bouche et de la gorge du rappeur), un exercice musical qui a été popularisé mais aussi bien parodié par Michael Winslow ou « the Man of 10,000 Sound Effects » (« l’homme aux 10 000 effets sonores ») dans les POLICE ACADEMY.

C’est donc tout naturellement que j’ai découvert en 1988 (alors que j’étais un grand fan de Slashers des 80′s et que je venais juste d’apprécier en VHS le scénario hyper-imaginatif des GRIFFES DU CAUCHEMAR, 1987, troisième volet des aventures de Freddy Krueger) le clip des FAT BOYS, « Are you ready for Freddy ? » Clip tout chaud , annonçant la sortie du CAUCHEMAR DE FREDDY (1988) et dans lequel joue Robert Englund himself grimé en Freddy, lequel a d’ailleurs aussi participé à la bande originale sous forme de samples où il susurre quelques répliques sadico-humoristiques aux Fat Boys entre deux de leurs flows.

Maintenant que le clip est replacé dans son contexte, les flows et les looks old-school, la human beatbox et l’auto-dérision des rappeurs sur leur propre obésité (les pull-over à rayures, etc…) sont au programme ci-dessous. Mais seulement si vous êtes prêts pour Freddy.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres extraits dans la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

JOYEUX ANNIVERSAIRE FREDDY KRUEGER !

Pour son anniversaire (tout juste 30 ans en cette fin d’année, mais il fait plus vieux que son âge le pauvre…), Freddy Krueger s’est échappé des Monstres Sacrés des Échos d’Altaïr pour venir hanter CosmoFiction. Normal quand on est une star des Méchants les plus célèbres des Eighties ! Alors Trapard pousse la chansonnette, mais attention au croquemitaine…

freddy1« Un-deux… Freddy te coupera en deux
Trois-quatre… remonte chez toi quatre à quatre
Cinq-six… n’oublie pas ton crucifix
Sept-huit… surtout ne dors plus la nuit
Neuf-dix… il est caché sous ton lit… »

Avec son nom aux consonances germaniques, Freddy Krueger ressemblerait presque à une histoire à faire peur les descendants de l’Holocauste Juif, avec le fameux tortionnaire nazi rescapé de Nuremberg et exilé aux USA, comme Stephen King le décrivait déjà en 1982 dans sa nouvelle, « Un élève doué » (Apt Pupil). D’ailleurs, les pratiques meurtrières de Freddy, liées au rêve, ne sont pas sans rappeler les célèbres expériences pratiquées dans les camps, sur la résistance au manque de sommeil… Mais ici s’arrête la comparaison avec le nazisme.

« Un-deux… Freddy te coupera en deux
Trois-quatre… Il t’attrapera
Cinq-six… Prend ton crucifix
Sept-huit… Dans tes rêves il sévit
Neuf-dix… Ton sommeil est sa malice »

On sait que Freddy Krueger est né en 1942, dans un hôpital de Springwood, à l’ouest de Sydney, en Australie. Dans les GRIFFES DU CAUCHEMAR (A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors), réalisé en 1987 par Chuck Russell, on apprend que la mère de Freddy, Amanda Krueger, est tombée enceinte alors qu’elle était nonne, dans un asile psychiatrique de Springwood où elle fut involontairement enfermée avec une centaine de malades, qui la violèrent et la mirent enceinte. Neuf mois plus tard, elle donna naissance à Freddy et mourut en couches.

« Un-deux… Freddy sauve-qui peutfreddy2
Trois-quatre… Ton loquet pense à rabattre
Cinq-six… munis toi d’un crucifix
Sept-huit… Ne t’endors pas tout de suite
Neuf-dix… Freddy resserre la vis »

Le personnage de Freddy Krueger fut créé par le réalisateur et scénariste, Wes Craven qui s’inspira d’articles de presse relatant un fait-divers particulier, où un individu faisait des cauchemars qu’il décrivait comme atroces et mourut après l’un d’entre eux. Ayant débuté comme réalisateur au sein de la mini vague de films d’horreur des « rape-and-revenge » avec LA DERNIÈRE MAISON SUR LA GAUCHE (1972) et spécialiste de sujets traitant de la self-defense en milieu hostile (LA COLLINE A DES YEUX, 1977), Craven abordait avec LES GRIFFES DE LA NUIT (1984) une autre forme de viol, celui des rêves, un milieu intimiste devenant lui aussi hostile, lorsqu’il est manipulé par Freddy….

« Un-deux… voilà, Freddy l’affreux
Trois-quatre… attention il va te battre
Cinq-six… munis toi d’un crucifix
Sept-huit… reste éveillé toute la nuit
Neuf-dix… si tu t’endors, c’est fini… »

freddy3Après une enfance malmenée, Freddy a grandi et s’est marié et il a une fille : Kathryn Krueger. C’est durant cette période que Freddy commettra beaucoup de meurtres d’enfants. Il en tuera une vingtaine à Springwood après les avoir amenés dans une vieille chaufferie abandonnée. Sa femme, Loretta Krueger, découvrira l’horrible vérité mais Freddy l’étranglera sous les yeux de sa fille, alors âgée de cinq ans. Jugé coupable au tribunal, mais relâché à cause d’une signature manquante sur l’un des documents d’inculpation, des parents mettront finalement le feu à la maison des Krueger, et Freddy sera brûlé vif.

Ici commence la vengeance de Freddy, et tel « Le Joueur de flûte de Hamelin » des Frères Grimm, Krueger traque sans fin, tel un croque-mitaine des temps modernes, les enfants de ceux qui l’ont autrefois brûlé…

« Un-deux… Freddy te coupera en deux
Trois-quatre… reviens quatre à quatre
Cinq-six… prends la croix du Christ
Sept-huit… pour le mettre en fuite
Neuf-dix… il faut que je te punisse… »

Freddy Krueger porte à jamais les traits du comédien Robert Englund derrière son maquillage de  visage largement brûlé et son vieux chapeau marron (excepté dans le remake de 2010 dans lequel Freddy est incarné par Jackie Earle Haley). Il porte aussi un pull flashy à rayures vert foncé et rouges, et son arme favorite sont les griffes qu’il porte à sa main droite, la confection de celles-ci étant sujet de culte cinématographique, alors qu’elle illustre le générique du premier film de la saga. Une saga de sept épisodes entre 1984, une série TV, FREDDY, LE CAUCHEMAR DE VOS NUITS (1988-1990), ainsi qu’un intermède « en mode Versus » avec FREDDY CONTRE JASON en 2003, et enfin un remake tout récent sorti en 2010. L’humour noir et sadique si légendaire de Freddy Krueger est pourtant malheureusement absent (ou presque…) du remake de Samuel Bayer qui a plutôt appuyé, avec son film, sur une double notion d’enfermement, en jonglant sans cesse avec la vérité quant à la culpabilité de Krueger.

Mais…

« Un-deux…Devine qui va te couper en deux… ».freddy4

Concernant l’humour noir de Freddy, si John Carpenter n’avait pas eu l’idée (géniale) avant lui, en 1979 avec LA NUIT DES MASQUES, Wes Craven aurait pu, lui aussi, clôturer magistralement LES GRIFFES DE LA NUIT, sur l’appel du Marchand de Sable par les Chordettes.

Un humour dont Samuel Bayer ne s’est finalement pas privé, en concluant sa version des GRIFFES DE LA NUIT par la chansonnette des deux crooners pour adolescentes, les Everly Brothers avec « All I have to do, is dream ».

- Trapard - (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

REPORTAGE : MAKING OF « FREDDY 3 : LES GRIFFES DU CAUCHEMAR » (1987)

Ce making of (en V.O.) consacré à FREDDY 3 : LES GRIFFES DU CAUCHEMAR (de Chuck Russel, 1987) a été visiblement enregistré sur une VHS d’époque. La qualité n’est pas toujours au rendez-vous (parasites, images qui sautent…), mais il s’agit d’un document rare (il n’y a aucun générique, ce n’est donc pas une émission TV) qui semble avoir été tourné sur place par un membre de l’équipe.

Ce making of est censé être composé de cinq parties, mais je n’ai pas trouvé la cinquième… CosmoFiction vous propose ici la première, voici la seconde, la troisième et la quatrième.

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

INSTANTANÉ : LES GRIFFES DE LA NUIT (1984)

freddy

(CosmoFiction)

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY