Archives pour la catégorie L’AFFICHE

L’AFFICHE : WHEELS OF TERROR (1990)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : WHEELS OF TERROR (1990) dans CINÉMA 17060507241315263615076429

Une belle affiche simple et mystérieuse pour un téléfilm dérivé de DUEL (1971), d’ENFER MÉCANIQUE (1977), de CHRISTINE (1983), de THE WRAITH (1986) et potentiellement de MAXIMUM OVERDRIVE (1986). Forcément, WHEELS OF TERROR aka METAL MONSTER ou TERROR IN COPPER VALLEY est d’un niveau en-dessous des films cités au-dessus (sauf peut-être pour MAXIMUM OVERDRIVE…), mais l’histoire est intéressante et les scènes d’action et de suspense sont très bonnes même si le film s’étend en longueurs à la fin. Puis la Dodge Charger noire maculée de terre rouge est menaçante à souhait.

L’intrigue : Laura et Stephanie, sa fille de 12 ans, viennent de quitter Los Angeles pour s’installer dans la Copper Valley. Laura commence son nouveau travail de conductrice d’autobus scolaire alors que plusieurs petites filles sont enlevées et violées dans la région. Elle est la seule à remarquer une Dodge Charger noire 1971/74 aux vitres tintées, jusqu’au jour où elle voit sa fille se faire enlever par la Dodge Charger, qu’elle prend en chasse avec son autocar scolaire — et les enfants qui sont dedans — à travers l’Arizona…

Mais pour dépasser le cadre de cette belle affiche vous pouvez visionner directement WHEELS OF TERROR en version complète et en français sur YouTube.

Et pour conclure cet article de bolide assassin dans la bonne humeur, avec une ambiance de joyeux speed metal, voici le clip de « Fueled » issu de l’album « Stomp 442 » du groupe Anthrax. Les fans de films de « Killer Cars » y trouveront forcément leur compte, avec un sous-genre qui a été malheureusement modernisé et remplacé dans les années 2000, pour le meilleur mais aussi pour le pire, par les films de « Racing Car » qui devenaient beaucoup moins courant depuis les années 70.

- Trapard – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby /Laserblast 2

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : LASERBLAST 2 (1989)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : LASERBLAST 2 (1989) dans CINÉMA 17050312410515263615017559

En voilà une affiche simple et alléchante annonçant la suite du cultissime RAYON LASER (Laserblast) tourné en 1978 à la grande époque des films d’extra-terrestres de Charles Band filmés en stop-motion. On pourrait d’ailleurs se demander ce qu’aurait pu donner un LASERBLAST 2 en 1989 si la firme avait eu les moyens de le tourner. Hé oui, cette affiche cache un film qui n’existe pas. Après DECAPITRON, voici un nouveau ratage de la firme Empire Pictures à la toute fin des années 80, au moment où Charles Band tentait de recoller les morceaux pour créer Full Moon Entertainment.

Néanmoins Charles Band produisit LE JEU DU TUEUR aka DEADLY WEAPON, réalisé par Michael Miner, mais le film n’a plus grand chose à voir avec une séquelle de ce qu’aurait dû être une franchise LASERBLAST.

Voici l’article de Dave Altou sur la firme Empire Pictures, ainsi qu’un autre très intéressant sur Vidéotopsy qui présente plusieurs projets avortés d’Empire, affiches à l’appui.

L’intrigue du JEU DU TUEUR : Le jeune Zach est un adolescent marginal souffre douleur de ses camarades d’école, de ses professeurs mais aussi de son beau-père alcoolique qui le frappe à la batte. Afin d’oublier ses malheurs il se réfugie dans un monde imaginaire rempli d’extra-terrestres. Un jour, il découvre une arme surpuissante perdue par l’armée. Se sentant enfin fort, il va pouvoir se venger de ceux qui lui ont fait du mal. Pourchassé par l’armée, il devient l’ennemi à tuer…

Finalement, LE JEU DU TUEUR est un simple teen-movie de SF, à la réalisation tarabiscotée et parfois peu crédible, avec cette histoire un peu éculée d’un adolescent persécuté qui se découvre un don venu d’ailleurs. Le film serait vraiment ennuyeux et inintéressant si son ambiance ne virait pas constamment dans le sombre en mode crescendo. Et après visionnage, on reste un peu mitigé car malgré ses airs de films ratés, LE JEU DU TUEUR arrive tout de même à captiver jusqu’au générique de fin.

- Trapard – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : PLUTONIUM BABY (1987)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : PLUTONIUM BABY (1987) dans CINÉMA 17040208572715263614959271

Une affiche sympa peut cacher un nanar. Mais quand c’est la firme Troma qui distribue le film en question, on sait bien sûr à quoi s’attendre : des effets spéciaux bricolés, de mauvais comédiens et des dialogues à faire s’étrangler Bertrand Blier… Mais toujours un humour décalé, à la limite d la grivoiserie, et une histoire fun. Et ça ne loupe pas avec PLUTONIUM BABY aka MUTANT KID.

L’intrigue : La mère de Danny a été contaminée par des radiations pendant qu’elle était enceinte, ce qui fait qu’elle a accouché d’un enfant monstrueux. Malheureusement pour lui, elle meurt lors de sa venue au monde. Des années plus tard, Danny se lance dans un carnage sanglant… Poil aux dents.

Des fois, on pourrait se demander si Uranium et Plutonium n’étaient pas les deux mots clés des années 80 tant le cinéma d’horreur et de science-fiction en a exploité tous les abus. PLUTONIUM BABY pourrait être considéré comme le versant sérieux de la saga des TOXIC AVENGER avec son monstre super-méchant au lieu de notre super-héros contaminé. Mais la fameuse Toxic City des TOXIC AVENGER et des ATOMIC COLLÈGE n’est pas de mise cette fois-ci puis Troma Entertainment n’est que le tardif distributeur en VHS de PLUTONIUM BABY dans les années 2000. Si, si, Troma proposait même un catalogue de VHS en France en 2004 alors que beaucoup de personnes se séparaient déjà de leur magnétoscope. Des collectors en quelque sorte.

Vous pouvez aussi regarder PLUTONIUM BABY en version anglaise et complète, directement sur le site de Troma.

- Trapard – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : ATOMIC CYBORG (1986)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : ATOMIC CYBORG (1986) dans CINÉMA 17022408382815263614871457

Voila bien le genre d’affiche simple et efficace que tout le monde connait même sans avoir vu le film. Évidemment, sorti un an après TERMINATOR, on pense immédiatement à une bisserie dérivée du succès du film de James Cameron. Et en réalité, seul 17022408425315263614871459 dans L'AFFICHEle bras mécanique visible au premier plan ne nous ment pas, puisque ATOMIC CYBORG de Sergio Martino, aka VENDETTA DAL FUTURO, aka HANDS OF STEEL ou aka L’ENFONCEUR, raconte une tout autre histoire.

L’intrigue : En 1997, au Nouveau-Mexique. Le professeur Mosley, l’un des plus importants dénonciateurs de la pollution atmosphérique, se bat pour empêcher la construction de nouvelles structures dans des quartiers surpeuplés. Turner, riche industriel, fait appel à des hommes de la pègre pour se débarrasser de lui. Mosley est placé sous la protection de la police, mais Paco Queruak, un cyborg dont les organes humains ont été remplacés à 70 % par de l’électronique après un accident, parvient à le blesser. Turner, furieux qu’il ait raté sa cible, ordonne d’éliminer Paco. Traqué, celui-ci retourne vers son pays natal, l’Arizona, et s’installe dans le motel de Linda…

Malgré une réalisation bancale et bâclée, l’histoire se tient. Et pour un nanar, le divertissement est plutôt réussi. Quelques péripéties justifient le ratage partiel du film de Martino.

Wikipédia : « Le tournage du film connut quelques gros déboires puisque le comédien principal, Claudio Cassinelli est décédé au cours du tournage alors que celui-ci était achevé aux trois-quarts. L’acteur s’est tué en hélicoptère en passant en dessous du Navajo Bridge, dans l’Arizona. Sergio Martino a dû modifier le scénario en urgence puisque Cassinelli devait figurer dans l’affrontement final contre Paco. La majeure partie du film a été tournée en huit semaines dans les environs de Page en Arizona et a mobilisé une équipe locale et une équipe italienne. »

ATOMIC CYBORG est un sympathique nanar italo-américain qui montre aussi les prémices de l’enlisement du cinéma bis italien absorbé par les productions américaines. 

- Trapard – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : LES MAÎTRES DU TEMPS (1982)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : LES MAÎTRES DU TEMPS (1982) dans CINÉMA 16122608222515263614726361

C’est comme un aimant, on y revient toujours ! Forcément, LES MAÎTRES DU TEMPS de René Laloux est assurément l’un des plus beaux dessins animés des années 80.

L’affiche, tout comme les dessins du film, est bien sûr l’œuvre de Moebius, cet artiste français qui a tant fait pour la SF dans et hors de l’Hexagone. On y reconnaît comme un style Blueberry au niveau des personnages qui déambulent sur une planète inconnue. Tout le monde est là : Jaffar, Piel, Silbad et Belle, sans compter nos deux petits galopins volants.

L’histoire, pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore : « Piel, un petit garçon en compagnie de son père, atterrit sur une planète sauvage, Perdide. Avant de mourir, son père réussit à contacter son ami Jaffar, et lui demande de sauver son fils Piel, désormais seul sur cette planète. Piel reçoit de son père un microphone, son seul moyen de contact avec Jaffar qui, avec des compagnons, vont lui parler tout au long du voyage en lui donnant de judicieux conseils. En compagnie de son vieil ami Silbad, un vieux boucanier rusé et plein de ressources, Jaffar se dirige vers Perdide pour sauver le petit Piel. Mais plusieurs incidents vont se dérouler au cours de l’aventure… sans compter que l’espace recèle bien des mystères. » (Wikipédia)

Un film que j’ai plaisir à revoir chaque année.

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : CITY OF THE WALKING DEAD (1980)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : CITY OF THE WALKING DEAD (1980) dans CINÉMA 16110607413315263614611144

Je n’ai pas vu CITY OF THE WALKING DEAD (de son vrai titre INCUBO SULLA CITTÀ CONTAMINATA aka INVASION OF THE ATOMIC ZOMBIES aka NIGHTMARE CITY et en français L’AVION DE L’APOCALYPSE), mais voilà : ce genre d’affiche me parle ! Oui, je le sais bien, elle ne me raconte que des mensonges, mais je m’en fous ! J’aime ce délire pictural, cette exagération de tout, ce bazar macabre où tout part en vrille dans un chaos zombiesque, qu’il s’agisse des dessins comme 16110608125115263614611152 dans HORREURcertainement de l’histoire ! J’ai l’impression de retrouver une de ces bonnes vieilles jaquettes de VHS des 80′s comme il en fleurissait tant dans les vidéo clubs de l’époque, celles qui attiraient l’œil et qui nous piégeaient dans notre film du samedi soir.

L’affiche ici présentée n’est pas la plus connue pour L’AVION DE L’APOCALYPSE, film italo-mexicano-espagnol réalisé par Umberto Lenzi (et que Trapard avait rapidement évoqué ici dans son dossier Zombies des Années 80). Mais je la préfère entre toutes pour son aspect grotesque où des gens affolés courent dans tous les sens poursuivis par des zombies affamés. Explosions, éclairs, accidents de voitures, c’est la panique dans la ville tandis qu’un mort-vivant domine le spectacle tout en écartant les doigts de sa main squelettique et griffue ! Il fallait oser, et pour ça les années 80 avaient du culot, croyez-moi !

L’histoire de L’AVION DE L’APOCALYPSE : « Après avoir vu des zombies déferler d’un avion militaire, un reporter tente de retrouver sa femme et d’échapper aux monstres assoiffés de sang qui envahissent la ville. » (allocine.fr)

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : ALIENS, LE RETOUR (1986)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : ALIENS, LE RETOUR (1986) dans Aliens 16083109462115263614461702

Bon, inutile de me lancer dans une recherche d’affiches internationales en tous genres sur le web car un site l’a déjà fait bien avant CosmoFiction, en 2012, c’est The GeekyNerfherder. Alors plutôt que de le piller bêtement, allez contempler son immense galerie dédiée à ALIENS, LE RETOUR. On y trouve non seulement les affiches officielles du film mais aussi des merveilles réalisées par des fans très inspirés. Bonne visite !

- Morbius – (CosmoFiction)

16082708454915263614453044 dans CINÉMA

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : AFFICHES DE « CREEPSHOW » (1982)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

CREEPSHOW revient enfin sur CosmoFiction avec cette petite sélection d’affiches internationales. Œuvre culte réalisée par George A. Romero (l’un des Maîtres de l’Horreur cinématographique) sur un scénario de Stephen King (l’un des Maîtres de l’Horreur littéraire), CREEPSHOW se base sur la série publiée dans les années 50 par EC Comics : Tales From the Crypt (qui sera elle-même adaptée en série télévisée de 1989 à 1996 sous le titre français de LES CONTES DE LA CRYPTE).

Le film se segmente en cinq sketches où l’aspect et l’esprit BD prédominent volontairement dans des effets graphiques ou colorés très prononcés, sans oublier un humour noir omniprésent. Ainsi :

« Un vieillard mort sort de sa tombe pour aller chercher son gâteau de fête des pères ; un fermier simple d’esprit est envahi par une herbe vorace ; un mari jaloux noie sa femme et son amant ; un monstre croupissant sous un escalier d’une université tombe à point nommé pour un professeur d’anglais timide haïssant sa femme ; un PDG maniaque est envahi de cafards dans son local immaculé. » (Wikipédia)

On retrouve au casting Adrienne Barbeau, Leslie Nielsen et Stephen King pour cet amusant festival d’horreur qui connut deux suites cependant moins inspirées.

Honneur aux Français pour commencer avec cette splendide affiche signée Melki, un artiste dont le nom résonne forcément dans vos oreilles si vous avez connu les années 80. On lui doit en effet beaucoup de belles affiches de l’époque au style inimitable (LE CAUCHEMAR DE FREDDY, LES AVENTURES DE BUCKAROO BANZAÏ, VIDEODROME…), ainsi que quelques jolies couverture de Mad Movies. Sur cette affiche très enviée à l’étranger, on y voit le macabre Creepy (ou Gardien de la Crypte) étendre sa mauvaise influence sur un jeune garçon amateur de comics d’horreur. Ce gamin démoniaque sert de fil conducteur entre les différents sketches du film. L’ensemble aux tons orangés évoque bien sûr les flammes de l’enfer avec, au loin, quelques tombes…

L'AFFICHE : AFFICHES DE

Voici à présent la très belle version américaine de l’affiche, qui fut d’ailleurs récompensée par l’Académie des Films de Science-Fiction, Fantastique et Horreur en 1983. On la doit à un certain Johann Costello. Creepy devient ici le caissier du cinéma où CREEPSHOW est projeté ! C’est alors que l’on hésite un peu avant de prendre son billet…

16071001493515263614365360 dans Creepshow

Troisième affiche destinée cette fois à la distribution internationale. Elle est carrément l’œuvre de Jack Kamen, artiste américain qui travailla justement sur la série des EC Comics : Tales From the Crypt ! L’homme est dans son élément et nous offre donc une affiche originale se présentant comme une couverture d’un numéro de Tales From the Crypt, avec toujours notre fameux gamin en train de s’abreuver de ces BD malsaines, tandis que l’on peut apercevoir dans sa chambre les posters de quelques films d’horreur de Romero ou d’adaptations de romans de Stephen King. Dehors, sous la pleine lune, Creepy veille au bon déroulement des choses…

16071001491715263614365359 dans HORREUR

Cette quatrième version de l’affiche de CREEPSHOW, dans un format différent, est britannique. On la doit à Tom Chantrell, lequel s’est basé sur une illustration de Bernie Wrightson, un dessinateur de comics américain qui étudia les comics d’EC Comics avant de travailler sur quelques numéros de la série Creepy (l’équivalent de Tales From the Crypt), publiée chez Warren Publishing. On ne s’étonnera donc pas de retrouver le style purement BD avec un Creepy posant dans un cimetière au clair de lune, lequel nous montre fièrement une pierre tombale sur laquelle le titre du film est gravé.

16071001485715263614365358 dans L'AFFICHE

On passe à l’affiche italienne, pas mal du tout elle aussi. Creepy, toujours aussi souriant, nous invite à passer un bon moment en sa compagnie dans des lieux plus sinistres les uns que les autres…

16071001482515263614365356

On termine par l’affiche japonaise. Uniquement réalisées à partir de photos du film, elle s’avère un peu trop sombre et surtout peu réussie, ce qui n’empêche pas Creepy de nous souhaiter en anglais un « Welcome »…

16071001495215263614365361

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : AFFICHES DE « THE THING » (1982)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

THE THING, chef-d’oeuvre de SF horrifique réalisé par John Carpenter, est à l’honneur dans cette série d’affiches internationales. Doit-on rappeler l’histoire d’un film que tout fantasticophile normalement constitué a forcément vu, revu et re-revu ?… Oui, pour une nouvelle génération de geeks en quête de sensations ! Ah bon. Alors allons-y :

« Hiver 1982 au cœur de l’Antarctique. Une équipe de chercheurs composée de 12 hommes, découvre un corps enfoui sous la neige depuis plus de 100 000 ans. Décongelée, la créature retourne à la vie en prenant la forme de celui qu’elle veut ; dès lors, le soupçon s’installe entre les hommes de l’équipe. Où se cache la créature ? Qui habite-t-elle ? Un véritable combat s’engage. » (allocine.fr)

Remake cent fois plus puissant que le vénérable classique des Fifties intitulé LA CHOSE D’UN AUTRE MONDE (d’Howard Hawks et de Christian Nyby, 1951) qui s’inspire de la nouvelle de John W. Campbell « Who goes there ? », THE THING a secoué les entrailles des spectateurs à sa sortie et procure encore aujourd’hui, à chacune de ses visions, une sacrée dose d’adrénaline ! C’est là sa force et le secret indéniable d’un film référence, d’un film culte, avec d’extraordinaires effets spéciaux de maquillage signés Rob Bottin, une musique stressante d’Ennio Morricone et un Kurt Russell glacial dans le rôle principal.

On commence par mon affiche préférée. Sobre mais parfaite pour s’interroger et créer comme un certain malaise avec ce « The Thing » qui semble sortir de la glace, là, seul, sous les étoiles… et cette jolie petite phrase : « Man is the warmest place to hide »… Il s’agit, si je ne m’abuse, de l’une des versions américaines d’époque.

L'AFFICHE : AFFICHES DE

Seconde affiche, américaine toujours, employée également en 1982. Elle est signée du talentueux Drew Struzan, artiste à l’origine des quelques-unes des plus belles affiches de l’histoire du cinéma. Il a d’ailleurs récemment réalisée celle de STAR WARS : LE RÉVEIL DE LA FORCE. Ici, l’homme est la Chose, la Chose est l’homme. Plus de visage, plus d’âme…

16040409273115263614120324 dans HORREUR

Cette troisième version de l’affiche de THE THING fut celle choisie par la France à la sortie du film en 1982. Elle nous vient d’Angleterre et on remarque qu’elle reprend la petite phrase de l’affiche américaine. Les Français ont préféré la remplacer par un banal « Jusqu’au bout de la terreur »… Très excitant, vous en conviendrez… On y voit une petite troupe d’hommes armés arpentant le désert de glace avec, en fond rouge sang, la Chose.

16040409274615263614120325 dans L'AFFICHE

En quatrième affiche, voici la version japonaise de THE THING. Elle accompagnait le film en 1982 et dévoilait le casting avec ses nombreuses photos noir et blanc. Un casting d’ailleurs menacé par les longs tentacules de la Chose semblant déjà vouloir attraper ses victimes en s’arrachant de son sarcophage de glace ! Ici ça bouge et la menace est réelle : on tire et un hélicoptère semble avoir des difficultés dans les airs. Que va-t-il donc se passer ? Vous le saurez en allant voir THE THING !

16040409280315263614120326 dans SCIENCE-FICTION

Voici STVOR, THE THING en yougoslave pour dette cinquième affiche. On retrouve notre hélico et nos trois hommes armés arpentant le désert de glace. En prime : une explosion dans la neige… On se demande vraiment ce qu’il se passe et de quoi parle le film… Ouais, bon, peut mieux faire, hein ?

16040409281415263614120327 dans The Thing

On finit par l’affiche allemande de THE THING intitulée DAS DING. Certainement la plus laide, avec un Kurt Russell affrontant la Chose dans un coin de la base de l’Antarctique. En fait, les Allemands misent apparemment sur l’acteur car il est même cité plus haut dans une longue phrase que j’aurais bien du mal à traduire malgré mes deux ans d’allemand au lycée (en fait, j’ai tout oublié !). Bon, et vous alors, laquelle préférez-vous dans toutes ces affiches ?…

16040409283415263614120328

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

L’AFFICHE : AFFICHES DE « SATURN 3″ (1980)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

Petite sélection d’affiches internationales du film de science-fiction : SATURN 3 (de Stanley Donen). L’histoire : « Deux savants, travaillant sur le satellite Saturn 3, sont perturbés par une troisième personne, le capitaine James. Celui-ci se révèle de plus en plus dangereux, et leur impose son robot meurtrier… » (allocine.fr)

Dans les rôles principaux, nous trouvons un Kirk Douglas en pleine forme, une Farrah Fawcett toujours très belle mais comme d’habitude assez cruche (les rôles qu’on lui proposait à ses débuts…) et un Harvey Keitel (TAXI DRIVER, THELMA ET LOUISE…) parfait. Ah, et j’allais oublier Hector ! Oui, enfin, c’est le méchant robot du film (sa fiche ici), tout de même impressionnant et redoutable, qui mérite qu’on le signale !

Ci-dessous, première affiche de SATURN 3, utilisée dans les pays anglo-saxons (et qui servit également pour la jaquette de la VHS française, si mes souvenirs sont bons…). Ma préférée, avec le grand Hector en vedette et de jolis tons bleutés…

L'AFFICHE : AFFICHES DE

Deuxième affiche, cette fois française, plus sobre, avec un casque d’astronaute du film flottant dans l’espace… câbles arrachés, comme une tête décapitée. On a davantage l’impression de voir la tête d’un robot alors qu’il ne s’agit absolument pas du robot vedette du film… Confusion volontaire ou erreur de l’artiste ?

16020808150015263613956761 dans L'AFFICHE

Cette troisième affiche de SATURN 3 est japonaise. C’est un peu le grand foutoir, on n’y comprend rien. En fait, on y voit au centre la station spatiale du début du film avec ses deux grands « bras », un vaisseau qui apparaît brièvement dans une scène, Hector le robot vedette et, tout en bas, à gauche, nos astronautes en couloir de décontamination. Pas franchement très réussie comme version.

16020808175415263613956771 dans Saturn 3

Quatrième affiche… espagnole… mexicaine… ? J’ai besoin des services de Trapard pour me le confirmer, hé, hé ! Si les visages en grand de Farrah Fawcett et de Kirk Douglas sont assez bien réussis, ce n’est plus franchement le cas plus bas, à droite, où Farrah Fawcett, littéralement défigurée, ressemble à une sorcière échappée d’un film de Dario Argento… Les couleurs chaudes prédominent pour un film… glacial…

16020808173015263613956769 dans SCIENCE-FICTION

On termine par l’affiche de SATURN 3, la plus… comment dire… la plus… la plus craignos ?… la plus laide ?… la plus BD ?… Mais quel rapport avec la BD, SATURN 3 ? Mais qu’avait fumé l’artiste avant de réaliser cette affiche venue d’ailleurs ? Venue d’où, justement ? Eh bien je n’en sais rien ! Cependant mon petit doigt me dit qu’elle vient forcément d’Europe (oui, oui, facile, je sais), peut-être de Pologne ou de Hongrie… Certainement de ce même pays qui avait déjà outrageusement déformé les affiches de certains STAR WARS de la trilogie classique, oui, rappelez-vous ! Je me demande sincèrement comment un cinéphile de ces lointaines contrées peut se faire une idée du film rien qu’en regardant l’affiche… « Ah ! Encore un dessin animé ! » doit-il se dire… Ou alors « Tiens, un film ésotérique ! »… Affiche collector ? Certainement ! Plus c’est fou, plus ça plaît.

16020808294915263613956775

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

123456

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY