Archives pour la catégorie LA BANDE-ANNONCE

LA BANDE-ANNONCE : LE SOUS-SOL DE LA PEUR (1991)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

sous-solPuisque Morbius abordait dernièrement L’EMPRISE DES TÉNÈBRES (1988) sur CosmoFiction et que je touchais deux mots au sujet de SHOCKER (1989) sur Les Échos d’Altaïr… Il est temps d’aborder le film suivant tourné par Wes Craven et sorti en 1991. Je me souviens que dès L’EMPRISE DES TÉNÈBRES, malgré la nouveauté et l’originalité du sujet, je ressentais que quelque chose de bancal s’impliquait dans le cinéma de Wes Craven. Je retrouvais le même problème avec SHOCKER qui bien qu’original en tous points, se retrouvait affublé de dialogues et d’un humour ridicules, ce que j’avais décidé de mettre sur le compte de doublages français bâclés. Et c’est un peu aussi le soucis de ce SOUS-SOL DE LA PEUR (1991, The People Under The Stairs), ces films de Wes Craven étant sorti à la fin des années 80 et au début des années 90, en pleine campagne de cinéphiles en faveur des films en V.O. sous-titrés. Les films de Wes Craven comme bon nombre de films de genre de cette période étant passés à la trappe concernant cette nouvelle manière d’aborder le cinéma, et ceci pour pouvoir sortir rapidement en VHS et en location.

Mais LE SOUS-SOL DE LA PEUR n’en reste pas moins un bon film assez original et carrément à contre-courant en 1991 alors que Spike Lee et Mario Van Peebles faisaient la promotion d’un cinéma identitaire et parfois violent avec DO THE RIGHT THING (1989), MO’ BETTER BLUES (1990), JUNGLE FEVER (1991) et NEW JACK CITY (1991). À l’inverse, LE SOUS-SOL DE LA PEUR mettait en situation de danger un petit délinquant black dans les sous-sols d’une grande baraque dans lesquels s’entassent toute une population souterraine zombifiée.

« Vivant avec sa famille dans la misère à Los Angeles, « Tout Fou » est entraîné dans une combine : le cambriolage d’une maison dont personne ne franchit plus les portes, car les habitants, un couple étrange, ne laissent personne entrer. Pourtant « Tout Fou » s’y introduit, et pour lui, le cauchemar commence… » (Wikipédia)

Personnellement, je me souviens que dans cette logique du cinéma redécouvert en V.O. et qu’entre les films de Spike Lee, de Mario Van Peebles, LE SOUS-SOL DE LA PEUR (1991), CANDYMAN (1992), il y avait un petit quelque chose qui clochait dans les V.F. et notamment au niveau des doublages afro-américains, parfois caricaturaux. Aujourd’hui, cette bande-annonce du film de Wes Craven en V.O. est présentée aussi pour nous inciter à revoir les films de cette période avec leurs variétés d’accents texans, new-yorkais, du Bronx, californiens, etc…

Et sans trop en dire, LE SOUS-SOL DE LA PEUR est comme un bon reboot en mode urbain de MASSACRES À LA TRONÇONNEUSE, avec l’éternel thème de la self-defense présent dans tous les films de Wes Craven.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA BANDE-ANNONCE : LES MOINES ROUGES (1988)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

redmonksJ’ai eu envie de partager la bande-annonce de ce film italien de Gianni Martucci parce qu’il est plutôt rare et peu connu mais pourtant bon. Et surtout, cinématographiquement anachronique puisqu’il a été tourné en 1988 alors que la mode des films satanico-gothico-érotico-psychédéliques italiens s’était déjà éteinte depuis une quinzaine d’années.

LES MOINES ROUGES en français, et I FRATI ROSSI en italien, se trouvera sur YouTube en anglais sous le titre THE RED MONKS ou en espagnol, LA MALDICIÓN DE LOS TEMPLARIOS (en référence aux films espagnols de zombies-templiers des Seventies d’Amando de Ossorio).

« Un homme avance dans le dédale des souterrains d’un château où il découvre une jeune femme nue à demi plongée dans un marais de sang. Elle pivote sur elle même, épée en main, lui fait face avant de tourbillonner et le décapiter. Bien des années plus tard, la jeune Ramona se marie au châtelain du domaine. Dés son arrivée au château, son aspect froid et lugubre la met mal à l’aise tout comme la glaciale et dévouée gouvernante. Les absences aussi répétées que mystérieuses de son mari n’arrangent guère les choses. Délaissée, mise à l’écart, Ramona part visiter les catacombes du château. Elle y découvre geôles et chambres de tortures… » (DeVilDead.com)

Ramona est interprétée par la jeune et jolie Lara Wendel (TÉNÈBRES), et à ses côtés Malisa Longo se retrouve dans un rôle nettement plus soft que ceux qu’elle tient dans ELSA FRÄULEIN SS (1977), HELGA LA LOUVE DE STINBERG (1977), dans le SOUS-STAR WARS ITALIEN D’ALFONSO BRESCIA ou dans le cinéma érotique de Tinto Brass.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA BANDE-ANNONCE : HYSTERICAL (1983)

hystericalLa bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

HYSTERICAL fait partie de ces parodies de films de genre qui pullulaient dans les années 80 et que le trio Jim Abraham-David & Jerry Zucker a largement popularisé avec Y A-T-IL UN PILOTE DANS L’AVION ? 1 & 2 (1980-1982) et TOP SECRET (1984). Héritier d’un certain humour juif proche de celui de Mel Brooks, ce sont eux aussi qui ont rendu célèbre le terme de « Séquelle » au cinéma, avec AIRPLANE 2, THE SEQUEL ! se voulant avant tout une formule humoristique pour désigner que le succès engendre toujours du « bis ».

Pour ce qui est d’HYSTERICAL, le film est globalement une parodie de THE FOG (1978) de John Carpenter, mais aussi des VENDREDI 13, de SHINING (1980), de TAXI DRIVER (1976), LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE (1981), DRACULA, GHOSTBUSTERS…

« Frederic Lansing est un écrivain qui espère trouver l’inspiration lors de vacances à Cape Hellview, Oregon. Toutefois, le phare dans lequel il va loger est hanté par le fantôme de la Vénétie, qui s’était assassiné il 100 ans auparavant et qui veut désormais utiliser le corps de Lansing pour faire revivre son défunt mari, la capitaine Traquenard. Lorsque le fantôme de Traquenard commence à tuer des gens, deux scientifiques maladroits sont amenés à enquêter sur l’histoire du phare et à résoudre l’affaire… »

HYSTERICAL est surtout l’occasion de réunir les trois frères Bill, Mark et Brett Hudson aussi co-scénaristes du film, mais surtout Richard Kiel dans un rôle de fantôme-zombie qui lui sied à merveilles. Le tout est amené sur un ton absurde et très drôle.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA BANDE-ANNONCE : NUIT NOIRE (1982)

nuitLa bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

NUIT NOIRE (1982, One Dark Night) de Tom McLoughlin, aussi connu comme UNE NUIT TROP NOIRE, est un de ces petits films du début des années 80 avec des teenagers et traitant des forces occultes. Un peu comme EVIL DEAD (1982) mais avec plus de moyens, bien que NUIT NOIRE soit une série B avec peu de comédiens et peu de variétés de décors. Peu connu et pourtant très emblématique de la génération des années 80, le réalisateur Tom McLoughlin, après avoir joué le Capitaine S.T.A.R. dans LE TROU NOIR (1979) pour Disney, a réalisé JASON LE MORT-VIVANT (1986, Jason Lives: Friday the 13th Part VI) puis une étrange mais non-déplaisante adaptation de Stephen King avec VENGEANCE DIABOLIQUE (1991, Sometimes They Come Back). McLouglin est aussi le scénariste de NUIT NOIRE avec son histoire simple et efficace :

« Afin d’intégrer une fraternité universitaire, Julie doit passer une série d’épreuves initiatiques. La dernière et la plus difficile : passer la nuit seule dans un mausolée érigé au centre d’un gigantesque cimetière. Dans cet imposant monument funéraire, vient juste d’être inhumé Raymar, puissant mage diabolique, affublé de pouvoirs psychiques colossaux… »

Personnellement, j’aime bien ce film avec son grain de pellicule, son manque de moyens : ça sent bon le premier film indépendant du début des années 80 comme EVIL DEAD de Sam Raimi ou MANIAC de William Lustig et quelques autres. Et il y a Meg Tilly dans un de ses tout premiers rôles.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA BANDE-ANNONCE : L’ENFANT DU DIABLE (1980)

enfantLa bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

L’ENFANT DU DIABLE (The Changeling) est un classique du cinéma d’épouvante du tout début des années 80. Il a été réalisé par Peter Medak en pleine vogue du cinéma de Maisons Hantées (comme AMITYVILLE) et d’enfants démoniaques (comme INCUBUS).

Beaucoup plus fin sur le fond et Seventies sur la forme, « L’ENFANT DU DIABLE raconte l’histoire de John Russel, pianiste, compositeur et professeur, qui perd subitement sa famille dans un tragique accident de la route, dans le nord de l’État de New York. Afin de changer d’air, et de tenter de dissiper sa peine, il accepte un poste d’enseignant en formes musicales avancées à l’université de Seattle. Pour se loger, un collègue le réfère à la section locale de la société historique, ces derniers le guidant vers une vieille maison, inhabitée depuis 12 ans. Mais lorsque, chaque matin, John entend des sons étranges, lorsque son piano émet des notes sans qu’on l’eût touché, et que d’étranges visions hantent son quotidien, la quiétude qu’il était venu chercher se transforme en cauchemar. Bientôt, il se réfère à une médium, qui lui annoncera qu’il n’est pas seul à vivre dans cette maison… » (Wikipédia)

Pour ceux qui n’ont jamais vu L’ENFANT DU DIABLE, c’est un des meilleurs films du genre des 80′s et autant profiter qu’il soit partagé avec des sous-titrages en français sur YouTube pour combler cette lacune et s’immerger lentement vers la peur et l’étrange.

- Trapard- (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA BANDE-ANNONCE : CABAL (1989)

cabalLa bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

CABAL (Nightbreed) est un film fantastique de l’écrivain-réalisateur Clive Barker (HELLRAISER). L’histoire est la suivante : « Boon est un homme qui ne se fait pas à la société, et c’est peut-être dû aux cauchemars et aux visions qui le hantent chaque nuit. Pour soigner ce qu’il croit être une psychose, Boon consulte un psychiatre, le docteur Philip K. Decker. Mais les visions se font plus intenses, il rêve chaque nuit de Midian, une cité peuplée de créatures monstrueuses. Interné à l’hôpital puis accusé de plusieurs meurtres, il s’enfuit et son destin le mène enfin à Midian… » (Wikipédia)

130 créatures différentes peuplent Midian, l’étrange cité du cimetière, faisant de CABAL, à l’époque, LE record absolu en matière de monstres rassemblés dans un film ! En dehors des créatures, on trouve également David Cronenberg dans le rôle d’un psychanaliste disjoncté… Enfin, à la musique, le talentueux Danny Elfman signe une envoûtante partition.

CABAL reçut un accueil mitigé de la part de la critique. Qu’importe, je fais partie de ceux qui l’apprécient, à tort ou à raison !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA BANDE-ANNONCE : PHILADELPHIA EXPERIMENT (1984)

philadelphiaLa bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

PHILADELPHIA EXPERIMENT, de Stewart Raffill, se base sur une « légende » qui raconte que l’US Navy, durant la Seconde Guerre mondiale, aurait tenté des expériences afin de rendre invisibles ses navires aux radars ennemis. L’histoire : « À la suite d’une expérience militaire, deux jeunes marins de 1943 se trouvent plongés dans le futur en 1984. Ce sera pour eux le début d’un périple angoissant et mouvementé… »

On trouve dans les rôles principaux Michael Paré (MOON 44, LE VILLAGE DES DAMNÉS de John Carpenter) et Nancy Allen (PULSIONS, BLOW OUT, ROBOCOP…). John Carpenter, qui a refusé de réaliser PHILADELPHIA EXPERIMENT, est producteur délégué sur le film.

Stewart Raffill, réalisateur, déclare : « Dès que l’on m’a proposé de réaliser PHILADELPHIA EXPERIMENT, j’y ai tout de suite vu un film destiné à un très large public. Un vrai film, comme on dit, avec du suspense, de l’émotion, de l’action, et surtout une histoire, laquelle, malgré un mélange fiction-réalité, ne reposait pas uniquement sur la violence ou l’horreur excessive ainsi que c’est – hélas ! – le cas pour de nombreuses productions aujourd’hui. Je pense que nous avons réussi ce à quoi nous pensions. »

PHILADELPHIA EXPERIMENT est entièrement disponible en V.O. sur YouTube

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

LA BANDE-ANNONCE : MILLENIUM (1989)

milleniumLa bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou pour titiller votre curiosité !

MILLENIUM (rien à voir avec la série télévisée du même nom !) est un film de science-fiction très peu connu (et rare) qui s’inscrit dans le thème du voyage à travers le temps. Signé Michael Anderson, réalisateur de L’ÂGE DE CRISTAL (Logan’s Run, 1976), MILLENIUM raconte l’histoire suivante :

« Et si on avait trouvé le moyen de voyager à travers le temps ? Et si les voyageurs venus, non pas d’un autre monde, mais d’un autre temps, venaient nous rendre visite ? C’est ce que commence à se demander Bill Smith, un haut fonctionnaire chargé d’enquêter sur une catastrophe aérienne… »

Je n’ai vu qu’une fois MILLENIUM, et seulement à l’époque de sa sortie en VHS. Je me souviens vaguement du film, mais je sais qu’il ne m’avait pas vraiment passionné. car plutôt médiocre dans l’ensemble. Michael Anderson affirme avoir voulu lancer un message, une mise en garde contre la dégradation de notre planète.

L’histoire se situe en l’an 3000, dans un futur où la civilisation a régressé. John Varley, auteur de la nouvelle qui a inspiré le film, s’est lui-même chargé du scénario. Vous pouvez trouver ici le film en français (divisé en deux parties de 50 min environ). En attendant, voici sa bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

- Morbius – (CosmoFiction)

LA BANDE-ANNONCE : RÉINCARNATIONS (1980)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou pour titiller votre curiosité !

Je garde plutôt un bon souvenir de RÉINCARNATIONS (Dead and Buried), un film d’horreur réalisé par Gary A. Sherman, mais surtout écrit par Dan O’Bannon (ALIEN) et Ronald Shusett (d’après un sujet original de Jeff Millar et Alex Stern), et dont certains effets spéciaux de maquillage sont l’œuvre de Stan Winston.

L’histoire : « Potter Bluff, une petite ville paisible de la côte Ouest des Etats-Unis, est ravagée par des meurtres sanguinaires. La victime est à chaque fois défigurée, mais on la retrouve intacte et vivante quelque temps après son inhumation. Le shériff Dan Gillis enquête et découvre des phénomènes de sorcellerie et de rites vaudous. Son enquête le conduit à William Dobbs, l’entrepreneur des pompes funèbre, ancien médecin rayé de l’ordre des médecins pour utilisation illicite de cadavres. Dan se rend compte que toute la population de Potter Bluff est sous la dépendance de Dobbs… » (premiere.fr)

À signaler que le film est entièrement visible sur YouTube (en V.O.)…

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

12345

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY