Archives pour la catégorie Histoires Fantastiques

MUSIQUE : AMAZING STORIES – Main Title

MUSIQUE : AMAZING STORIES - Main Title dans FANTASTIQUE 17031008131015263614907722Comment ne pas se souvenir du superbe générique de la fort sympathique série télévisée AMAZING STORIES (HISTOIRES FANTASTIQUES, en français) produite par Steven Spielberg en plein milieu des années 80 ?

Composée par le grand John Williams (STAR WARS, SUPERMAN, INDIANA JONES, E.T., JURASSIC PARK, HARRY POTTER…), la musique d’ouverture d’AMAZING STORIES nous entraînait dans un air envoûtant et triomphant (comme seul le Maître en avait le secret), vers les contrées fabuleuses des histoires fantastiques et de science-fiction ! Dans un générique qui fut pendant longtemps unique en son genre car entièrement réalisé en images de synthèse (un exploit pour l’époque où celles-ci commençaient à peine à faire fureur à travers des TRON, STAR TREK II ou LE SECRET DE LA PYRAMIDE), nous suivions émerveillés l’évolution des contes et légendes à travers l’Histoire, lesquels passaient de la transmission orale aux écrits antiques avant de remplir les pages des premiers livres et de finir aspirées par le tube cathodique, conteur des temps modernes!

Allez, on se refait l’un des plus beaux génériques de l’histoire de la télévision (que vous pouvez revoir ICI dans sa version espagnole) !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres article de la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme / Are You Ready For Freddy ?  / He’s Back, the Man Behind the Mask / Radio Ga Ga / Une nouvelle version de la musique d’Ulysse 31 /Psycho Therapy /Bye, James Horner… / Vampire, vous avez dit Vampire ? : Give it up / Freddy Krueger – Stormtroopers of Death / Adieu Bowie… / Tygra, la Glace et le Feu : Main Title, Prologue, Nekron’s Assault / Gremlins : Theme / V : Main Title – Final Battle Theme / Aliens  : Futile Escape / Génération Perdue – Lost in the Shadows / Les Maîtres de l’Univers : Main Title – It’s all Mine

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

COSMOCRITIQUE : HISTOIRES FANTASTIQUES (1986)

COSMOCRITIQUE : HISTOIRES FANTASTIQUES (1986) dans CINÉMA 14011101120715263611887117

La catégorie Cosmocritique accueille les anciennes « critiques » publiées dans les numéros des années 80 de CosmoFiction Fanzine. L’équipe était alors très jeune. Notre passion se lisait à travers nos textes et notre engouement aveuglait parfois notre sens critique ! Mais peu importe, au moins nous vivions intensément nos rêves sans nous soucier du « qu’en-dira-t-on ».

14020909062615263611967829 dans COSMOCRITIQUE14020909114415263611967836 dans FANTASTIQUEHISTOIRES FANTASTIQUES (AMAZING STORIES) connut sa première diffusion française au cinéma, et non à la télévision, alors qu’il s’agit d’une série télévisée. Par la suite, la série sortira en Nouvelle-Calédonie par doses homéopathiques en VHS pour être enfin diffusée très irrégulièrement à la télévision. On pourra ensuite la découvrir dans sa totalité des dizaines d’années plus tard grâce aux coffrets DVD. Que dire d’AMAZING STORIES si ce n’est que Spielberg aurait dû traiter la série avec un peu plus de sérieux et non la transformer en une comédie fantastique à l’humour souvent lourdingue. Est-ce la raison pour laquelle HISTOIRES FANTASTIQUES ne connaîtra que deux saisons ?… Voici la critique des trois épisodes présentés en 1986 dans les salles françaises, critique rédigée par Paul-Étienne pour CosmoFiction Fanzine numéro 2 de juin 1988.

L’histoire : « La Mascotte (The Mission) raconte les mésaventures du vingt-quatrième raid de Jonathan, mascotte de l’équipage d’une forteresse volante.Papa, Momie (Mummy, Daddy) retrace les aventures d’un acteur de cinéma qui joue le rôle d’une momie traquée par les paysans de la région et qui ne peut quitter son costume compliqué entre les scènes tandis que sa femme est en train d’accoucher dans un hôpital voisin. Dans La Mauvaise Tête (Go to the head of the class), deux étudiants décident d’avoir recours à la magie noire pour se venger d’un professeur sadique. » (AlloCiné)

Trois sketches, trois petits courts métrages réalisés par les maîtres actuels du Fantastique que sont Spielberg et Zemeckis, ça ne vous rappelle rien ? LA QUATRIÈME DIMENSION, évidemment ! AMAZING STORIES, la fameuse série télévisée de Spielberg (au cinéma pour nous… heureux veinards), est bâtie sur ce modèle, et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat est satisfaisant et divertissant, même si le film souffre beaucoup de son aspect télévisuel.

14020909075615263611967833 dans FANZINE COSMOFICTIONLes trois sketches sont différents les uns des autres : le premier met en scène une histoire plutôt émouvante, sur un scénario de Bob Gale, où Kevin Costner (LES INCORRUPTIBLES) apporte son physique de beau ténébreux et sa présence (ce qui est déjà beaucoup !). Le deuxième, « Papa Momie », est plutôt comique. Mais les gags restent prévisibles, et si l’on prend plaisir à voir ce sketch c’est grâce à une certaine qualité de mise en scène et un choix de bons acteurs. Le troisième épisode, le meilleur à mon goût (notamment grâce au jeu inspiré de Christopher Lloyd), nous livre une histoire bien interprétée mais malheureusement trop courte ! Le sujet aurait mérité d’être traité beaucoup plus longuement, dans un film de deux heures, ç’aurait pu être un film événement !

L’ensemble, vous l’aurez compris, reste bien en-dessous de ce que l’on était en droit d’attendre de Spielberg. Mais il faut également prendre en compte qu’il s’agit, au départ, d’une série télévisée, ni plus ni moins. À ce niveau, c’est une véritable réussite. Mais pourquoi, alors, nous passer les séries TV américaines au cinéma ? C’est ridicule, car même venant de Spielberg, le spectacle ne sera assurément pas à la mesure d’un film conçu pour le grand écran. LA QUATRIÈME DIMENSION, film à sketches également, ne donnait nullement cette impression un peu fade qui nous reste au travers de la gorge après avoir vu HISTOIRES FANTASTIQUES, tout simplement parce que celui-ci avait été fait pour le cinéma, avec un budget ajusté au grand écran, et la différence est de taille.

Cependant, HISTOIRES FANTASTIQUES n’est pas à considérer comme le « mauvais fils » de Spielberg, il vaut le détour, sans mériter pour autant qu’on s’y précipite, surtout avec des idées préconçues (Spielberg, le nom qui prête à rêver !). Si vous êtes en manque d’aventures spielbergiennes, allez plutôt voir « l’intérieure » concoctée par Joe, elle est autrement plus efficace !

- Paul-Étienne - (CosmoFiction)

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY