Archives pour la catégorie HEROIC FANTASY

ALBUM PHOTO : WILLOW (1988)

ALBUM PHOTO : WILLOW (1988) dans ALBUM PHOTO 17081801365315263615226864

17081801370615263615226868 dans CINÉMA

17081801361615263615226861 dans HEROIC FANTASY

17081801364915263615226863 dans Willow

17081801355615263615226859

17081801353415263615226855

17081801365615263615226865

17081801365915263615226866

17081801370315263615226867

17081801353115263615226854

(CosmoFiction)

INSTANTANÉ : KAINE LE MERCENAIRE (1984)

INSTANTANÉ : KAINE LE MERCENAIRE (1984) dans CINÉMA 17060709201115263615080654

(CosmoFiction)

INSTANTANÉ : HERCULE (1983)

INSTANTANÉ : HERCULE (1983) dans CINÉMA 16080808563215263614417130

(CosmoFiction)

REPORTAGE : FRAZETTA PAR BAKSHI

Après le making de TYGRA, LA GLACE ET LE FEU, CosmoFiction vous propose aujourd’hui une très intéressante interview sous-titrée en français de Ralph Bakshi, son réalisateur. Celui-ci parle du travail de l’artiste Frank Frazetta sur le dessin animé. Il nous raconte comment s’est déroulé le choix de l’actrice retenue pour le rôle de Tygra (de sacrés filous les Bakshi et Frazetta lorsqu’on sait que 2000 postulantes durent se déshabiller devant eux !), les méthodes de travail de Frazetta (il se parlait à lui-même) et tant d’autres choses passionnantes. À voir !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes / Making of Freddy 3 / Making of L’Invasion vient de Mars / Making of 2010, L’Année du Premier Contact / Bertrand Cadart, un Frenchie chez Mad Max / Making of Enemy Mine / Reportage sur The Thing / Making of Tygra, la Glace et le Feu

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

REPORTAGE : MAKING OF « TYGRA , LA GLACE ET LE FEU » (1983)

Ce making of de TYGRA LA GLACE ET LE FEU est tout bonnement exceptionnel ! Il s’agit du seul document vidéo (VHS) disponible sur la conception du film d’animation de Ralph Bakshi, en particulier sur la réalisation des fameuses séquences utilisant la technique de la rotoscopie :

« La rotoscopie est une technique cinématographique qui consiste à relever image par image les contours d’une figure filmée en prise de vue réelle pour en transcrire la forme et les actions dans un film d’animation. Ce procédé permet de reproduire avec réalisme la dynamique des mouvements des sujets filmés. » (Wikipédia)

On y découvre ainsi les vrais figurants, en chair et en os, qui ont incarné les personnages du film. Ils évoluent dans des décors entièrement vides (les peintures des paysages seront insérées plus tard dans le film), grimpent sur des échafaudages (remplacés plus tard par des falaises) et se font soulever par une grue (un monstre dans le film !).

La qualité de l’image et du son sont médiocres car je vous rappelle qu’il s’agit d’une VHS. Mais cette vidéo de 13 minutes (en V.O.) vaut largement le détour pour ceux qui apprécient TYGRA.

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes / Making of Freddy 3 / Making of L’Invasion vient de Mars / Making of 2010, L’Année du Premier Contact / Bertrand Cadart, un Frenchie chez Mad Max / Making of Enemy Mine / Reportage sur The Thing

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

MUSIQUE : TYGRA, LA GLACE ET LE FEU – Main Title, Prologue, Nekron’s Assault

MUSIQUE : TYGRA, LA GLACE ET LE FEU - Main Title, Prologue, Nekron's Assault dans CINÉMA 16041009254015263614134384TYGRA, LA GLACE ET LE FEU (Fire and Ice) est un sympathique dessin animé d’heroic fantasy de Ralph Bakshi (déjà à l’origine des films d’animation FRITZ LE CHAT et LE SEIGNEUR DES ANNEAUX), réalisé en 1983 avec la participation du grand artiste Frank Frazetta. Il raconte l’histoire suivante :

« Deux royaumes ennemis s’affrontent : le royaume du feu gouverné par le roi Jarol, et celui de la glace, sous la coupe du puissant et cruel Nekron et de sa mère Juliana. Afin d’étendre encore plus leur territoire, cette dernière fait kidnapper par une armée de sbires préhistoriques la fille de Jarol, la belle princesse Tygra, dans le but de la marier à son fils. Mais au cours de l’enlèvement, Tygra parvient à s’extirper des mains de ces hommes-singes. Durant sa fuite, son chemin croise celui du guerrier Larn, dont elle s’éprend. Ensemble, accompagnés du mystérieux homme masqué Darkwolf, ils mettront tout en œuvre afin que le bien triomphe des forces du mal. » (Wikipédia)

Ce film d’animation a bénéficié du talentueux William Kraft à la musique. Il s’agit d’un compositeur américain, aujourd’hui âgé de 93 ans, également chef d’orchestre, professeur et percussionniste.

CosmoFiction vous propose un extrait de la B.O. (rééditée récemment en CD) de TYGRA, LA GLACE ET LE FEU avec le superbe Main Title, suivi du Prologue et de Nekron’s Assault, en attendant de revenir un jour plus en détail sur ce dessin animé.

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres extraits dans la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme / Are You Ready For Freddy ?  / He’s Back, the Man Behind the Mask / Radio Ga Ga / Une nouvelle version de la musique d’Ulysse 31 /Psycho Therapy /Bye, James Horner… / Vampire, vous avez dit Vampire ? : Give it up / Freddy Krueger – Stormtroopers of Death / Adieu Bowie…

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LA BÊTE

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LA BÊTE dans CINÉMA 15083003190515263613543835

C’est bête, mais la Bête ne porte pas d’autre nom, et ça m’embête, vraiment… Mais comme toute Bête qui se respecte, elle a sa Belle, car jamais une Bête ne va sans sa Belle et, entre autre, ne se rend compte qu’elle est bête et méchante, aussi veut-elle malgré tout que la Belle l’épouse coûte que coûte…

15083003205815263613543836 dans HEROIC FANTASYNon, non, je vous assure, il ne s’agit pas de LA BELLE ET LA BÊTE de Jean Cocteau mais Belle et bien, pardon, « bel » et bête, oh, décidément, « bel et bien » du film-ovni KRULL réalisé en 1983 par Peter Yates. Dois-je vous rappeler l’histoire ? Oui, car je vois que certains haussent bêtement les sourcils :

« Les épousailles de Colwyn, fils du roi Turold et de Lyssa, fille du roi Eirig, prévues pour réunir les deux royaumes, ne sont pas du goût de la Bête, cachée dans la Forteresse Noire qui fait enlever la belle. Mais son fiancé, aidé du cyclope et de toute une bande de rebelles, délivrera sa bien-aimée. » (Wikipédia)

Vous l’avez lu : la Bête vit dans la Forteresse Noire (non, non, rien à voir avec LA FORTERESSE NOIRE de Michael Mann !), sorte de château volant (non, non, rien à voir avec LE CHÂTEAU AMBULANT de Miyazaki !) qui traverse l’espace intersidéral (!) pour venir se poser à la surface d’une planète (!)… Ça ne manque pas d’originalité en tout cas. Cette forteresse renferme de dangereuses créatures armées de sortes de laser (!). Elles ficheront bêtement en l’air les festivités du mariage entre Colwyn et Lyssa, gâchant ainsi les célébrations en flinguant de tous côtés les invités afin de capturer la Belle pour l’amener à la Bête.

15083003225115263613543837 dans KrullLa Bête est une créature alien absolument gigantesque, forcément immensément laide, et d’une bêtise sans limite car, franchement, si elle avait réfléchi un peu avant d’envoyer ses sbires capturer la princesse Lyssa, elle se serait aperçue qu’il existe un problème de taille. Oui, justement, on parle ici de la différence de taille entre elle et la princesse Lyssa ! La Bête veut l’épouser, mais comment pourra-t-elle embrasser sa belle vu que la bouche de la Bête est plus grande qu’une maison ? Et puis, surtout, comment va-t-elle, le soir des noces… euh… bon… 

Cependant, rassurez-vous, comme tous les contes de fées (ou presque) notre histoire se termine bien : la Bête épousera la Belle et aura beaucoup d’enf… Ah non, ouf ! Je me suis trompé ! La Belle sera vaincue et la Bête pou… Zut ! Non ! Pardonnez-moi, je reprends : la Bête sera vaincue et la Belle pourra enfin joyeusement forniquer avec Colwyn.

- Morbius – (CosmoFiction)

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : VERMITHRAX PEJORATIVE

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

dragon6

Il a été pendant longtemps le plus beau dragon du cinéma fantastique (il l’est encore aujourd’hui pour certains) et demeure toujours en 2015 une référence en la matière (ou en… dragonologie) : Vermithrax Pejorative (rien de péjoratif dans tout ça), la vraie vedette du film LE DRAGON DU LAC DE FEU (1981).

dragon8Vermithrax doit sa naissance à Hal Barwood et Matthew Robbins, deux hommes qui vont tout faire pour offrir au spectateur de l’époque le dragon le plus crédible et le plus impressionnant jamais vu à l’écran. Créature légendaire s’il en est, le dragon est ici la vedette du film, et quelle vedette ! Barwood et Robbins vont jusqu’à lui donner un nom latin :Vermithrax Pejorative (le ver maléfique de Troie) !

Le dragon du film sera conçu par David Bunnett et Phil Tippett des studios ILM de George Lucas, à partir des idées de Barwood et de Robbins qui auront pour l’occasion compulsé et étudié toutes les publications en rapport avec la créature fantastique. Le monstre se devait d’être très impressionnant et imposant, à tel point que lorsque Vermithrax déployait ses ailes, le public devait s’imaginer une envergure d’environ 27 mètres ! Et, plus que tout, Vermithrax devait être absolument crédible au risque de ridiculiser le film. Ainsi, 4 millions de dollars seront nécessaires pour sa conception, et notre dragon sera l’objet de toutes les attentions. Il est le résultat à l’écran des effets spéciaux les plus aboutis en matière d’effets optiques, d’animation en stop-motion, d’intervention de l’informatique, d’effets de maquillages et mécaniques de l’époque.  Plusieurs versions deVermithrax seront conçues en différentes tailles (de quelques centimètres à plusieurs mètres). Un modèle réduit situé sur un moteur spécial pourra même bouger 16 parties différentes du corps simultanément.

dragon10Danny Lee et son équipe fabriquent également une tête aux yeux et aux mâchoires articulées au bout d’un cou de 4,80 mètres de long (pour un poids de 2 tonnes !), une queue mobile de 6 mètres, une patte griffue et des ailes de 18 mètres d’envergure. La peau de Vermithrax sera en uréthane. L’ensemble sera conçu en deux mois seulement. Brian Johnson (COSMOS 1999, L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE…) supervisera les effets mécaniques d’une grande difficulté à coordonner car les pannes se succèdent et les mouvements du dragon s’avèrent plutôt saccadés. Dix personnes sont parfois nécessaires pour permettre à la créature de se mouvoir convenablement. Cependant ce travail de titan portera à la longue ses fruits et Vermithrax s’offrira alors son premier rôle à l’écran.

Hal Barwood déclare à propos du repaire du dragon : « C’est Elliot Scott qui a conçu le décor du repaire du dragon, occupant à lui seul deux plateaux ! Ce décor devait être soigneusement protégé contre les dangers du feu. En fait, les sapeurs-pompiers de la région étaient toujours présents. Peter McNicol a montré beaucoup de courage lorsqu’il a traversé les flammes et tout le reste ! »

Chaque apparition de Vermithrax est un moment sacré, et son regard diabolique est un défi au plus téméraire de ses adversaires. Après lui, plus jamais aucun dragon ne ressemblera à un « drôle de machin » au cinéma (sauf celui de WILLOW, mais là, c’est de la faute à un certain « apprenti sorcier »…).

- Morbius - (CosmoFiction)

dragon9

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

JOHN MILIUS ET « CONAN LE BARBARE »

conan2John Milius, réalisateur de CONAN LE BARBARE (1982), exprime ici son point de vue sur Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Conan : « Je suis stupéfait que nous ayons si bien réussi ce passage de la littérature à l’écran. Arnold y est pour beaucoup. Il a porté le poids du film sur toute la distance. Ça aurait pu être un échec, et même très facilement. Mais nous avons réussi, et Arnold en particulier. C’est pour lui un succès énorme. Je pense qu’il a transposé le personnage de Conan à la perfection. »

(Métal Hurlant – Hors série spécial Conan le Barbare) (CosmoFiction)

LA BANDE-ANNONCE : VOLTAN LE BARBARE (1980)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

hawkVoici VOLTAN LE BARBARE, un petit film de Sword And Sorcery anglais ! Alors déjà, je vous vois arriver de loin bande de mauvaises langues, telle une meute d’éléphants en bermudas déboulant dans une boutique de verreries ! Et vous allez me dire que ce film n’est qu’un des nombreux ersatz de CONAN LE BARBARE. Eh non ! Et même un éléphant en bermudas ça se trompe !

VOLTAN LE BARBARE est sorti en salles en 1980, donc deux ans avant le film culte de John Milius, mais en Angleterre, dans son pays d’origine et sous le titre HAWK THE SLAYER.

Mais de là à ce que le film soit sorti tardivement en France ou ressorti sous un autre titre comme celui de VOLTAN LE BARBARE, il n’y a qu’un pas, je vous l’accorde. C’est aussi le cas du téléfilm américain L’ARCHER ET LA SORCIÈRE (1981, The Archer: Fugitive from the Empire), de Nicholas Corea, qui ne fut d’abord qu’un pilote d’une série télé avortée en 1981 et que les producteurs ressortirent au cinéma en Europe dans une pseudo-version longue au moment-même du succès de CONAN LE BARBARE, en 1982. La filouterie faisant donc légion dans les rangs des concurrents de Conan, vous n’êtes donc que des moitiés de mauvaises langues et pas de vrais éléphants en bermudas.

L’intrigue : Hawk et Voltan sont deux frères aux aspirations antagoniques. Alors que le premier ne souhaite que rouler sur l’herbe dans les bras de sa dulcinée, le second ne rêve que de pouvoir et de conquêtes. C’est dans cet état d’esprit que l’odieux Voltan élimine la fiancée de son frère et commet sans sourciller un effroyable parricide. Hawk est bien entendu outré et se roule maintenant seul dans l’herbe… Jusqu’à ce que son frère ne commette un nouveau délit : l’enlèvement d’une nonne pour laquelle il demande une rançon de deux mille pièces d’or. Hawk est alors contacté pour intervenir. Ne pouvant agir seul face à l’impressionnante armée de son frère, notre héros mécontent décide de s’adjoindre les services d’un géant goulu, d’un nain rigolard, d’un elfe ronchon et d’une magicienne pudique. Ensemble, ils se dressent contre l’ombre maléfique de Voltan et partent libérer la nonne retenue dans une cage en bambous…

VOLTAN LE BARBARE a été réalisé par le cinéaste anglais Terry Marcel dont le nom n’inspirera pas vraiment les plus vifs cinéphiles, mais c’est à lui que l’on doit le nanardesque PRISONERS OF THE LOST UNIVERSE qui fut présenté le jour-même du lancement de CosmoFiction. Et alors que John Saxon se noyait dans la bêtise des PRISONERS OF THE LOST UNIVERSE, c’est Jack Palance qui s’y colle pour interpréter l’affreux et barbare Voltan dans ce film à tout petit budget.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

123

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY