Archives pour la catégorie CINÉMA

INSTANTANÉ : LA PROMISE (1985)

INSTANTANÉ : LA PROMISE (1985) dans CINÉMA 19020506594915263616107932

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LE SCANNER

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LE SCANNER dans CINÉMA 19020206132515263616103325

Évidemment ce n’est pas le scanner qui est relié à votre ordinateur, ni celui qui sert à votre médecin pour vous offrir une échographie la plus exacte possible de votre futur bout de chou. Mais la fin du film et les similitudes science-fictionnelles avec l’actuelle culture geek a donné un regain d’intérêt au film de David Cronenberg, qui a d’ailleurs eu plusieurs suites, elles-même déclinées en spin-off avec les SCANNER COPS.

19020206173415263616103326 dans HORREURNotre Scanner est doué de facultés sensorielles au-delà de celles connues : il peut scanner votre esprit, votre pensée, votre corps jusqu’à sa moindre molécule, jusqu’à sonder les moindres imperfections permettant de court-circuiter votre système nerveux.

Évidemment, vu comme ça le scénario semble simple, mais le film de Cronenberg date de 1981, et ceux qui l’ont vu en VHS à l’époque se souviennent forcément d’un pur OFNI, tout comme CHROMOSOME 3 (1979) et VIDEODROME (1983), deux autres purs produits de la « canuxploitation » aussi réalisés par David Cronenberg. Ou comment la chair devient un personnage plus important que l’humain lui-même. La « canuxploitation » nous a aussi pondu en 1983 un étrange SPASMES réalisé par William Fruet et qui possède quelques similitudes avec le SCANNERS de Cronenberg.

À la base, les Scanners sont des erreurs de la nature, matérialisées par l’Ephemerol, un médicament qui avait pour but d’apaiser les contractions dues aux grossesses des mères américaines des années 1950. Le médicament a transformé les fœtus en des êtres capables de télépathie et de télékinésie. Les Scanners possèdent donc les facultés de certains médiums, mais sur la base du génétiquement modifié. Et ce type d’histoire ressemble à celles de quelques scénarios des années 80 écrits sur la base complotiste d’expériences faites sur des Américains lambda et qui sera la base du roman de Stephen King, Charlie (1980, Firestarter) ou du film de Tobe Hooper, COMBUSTION SPONTANÉE (1990), mais aussi de FURIE (1978) de Brian De Palma.

L’intrigue de SCANNERS : La société ConSec cherche à regrouper les Scanners, des médiums aux pouvoirs surnaturels. Elle recrute Cameron Val, un jeune médium, pour détecter tous les Scanners qui lui sont opposés. Cameron va découvrir les zones obscures de cette dangereuse mission…

19020206183915263616103327 dans Scanners

Les Scanners sont donc des mutants, mais là où le E.S.P./SPY, ou Psychic Power Group, du film de Jun Fukuda,  ESUPAI (1974), opte pour faire évoluer de super-espions et super-guerriers psychiques contre le Mal. Et là où MARVEL et STAR WARS ont développé des variantes humainement positives et négatives des pouvoirs psychiques, le film de Cronenberg est purement et simplement destructeur. Autrement dit, la guerre a commencé et il ne peut en rester qu’un. Ou aucun. Et il n’y a pas vraiment de héros dans SCANNERS, mais seulement des anti-héros dont le degré de sympathie permet au spectateur de figer son choix d’identification.

19020206224315263616103330 dans SCIENCE-FICTIONLe Scanner Cameron Vale, est interprété par Stephen Lack. C’est un scanner en évolution, encadré scientifiquement, un peu comme un jeune padawan se préparant à affronter plusieurs niveaux et plusieurs Scanners jusqu’au pire de tous : l’autodidacte Darryl Revok. Évidemment, il y a aussi une référence évidente aux rites initiatiques urbains concernant la consommation d’hallucinogènes comme le LSD ou le MDMA, mais dans sa version la plus nihiliste et horrifique.

Revok, c’est l’incroyable Michael Ironside et avant les sorties de TOTAL RECALL (1990) et de HIGHLANDER 2 (1991), pour beaucoup de cinéphiles, Ironside était pratiquement l’homme d’un seul rôle. Et quel rôle ! Celui du Scanner qui a traversé seul son initiation psychique, jusqu’à la folie et la mégalomanie.

Cameron Vale croise aussi la route de Benjamin Pierce, joué par l’excellent Robert A. Silverman (acteur canadien jouant essentiellement chez Cronenberg), un autre autodidacte qui en est resté au stade schizophrénique, et évoluant dans un décor proche de celui de LA BÊTE AVEUGLE (1969) de Yasuzō Masumura. Jusqu’à Kim Obrist (Jennifer O’Neill : UN ÉTÉ 42, L’EMMURÉE VIVANTE).

Vale et Revok ont été engendrés scientifiquement par le Dr Paul Ruth (le génial Patrick MacGoohan), sorte de de Victor Frankenstein ou de figure paternelle hissée au sommet d’un organigramme que Revok déteste et cherche à anéantir.

Pour conclure, je vous laisse voir ou revoir le combat fratricide entre Vale et Revok. Malgré son petit côté « série B fauchée », SCANNERS est un grand film et cette scène vous rappellera sûrement des passages cultes de POLTERGEIST (1982) et le visage arraché devant le miroir, ou de CHARLIE (1984).

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Image de prévisualisation YouTube

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche / Audrey II / Pinhead / Visiteurs / Cœlacanthe mutant / Dévoreur de Pluton / Yautja galactique  / Hobgoblin ratatiné / Katahdin, le grizzli mutant / Extraterrestre incubateur cannibale / Guzoo, le parasite sanglant de la nuit des temps / L’alien envahisseur aux mille cocons / La nouvelle femme guêpe / L’homme-homard venu de Mars / Rawhead Rex ou le monstre à la gueule figée / Mangeur de pierre d’une histoire sans fin / La créature qui voulait se faire aussi belle que l’Alien / Critters

14051412572015263612236353 dans TRAPARD

COSMOFICTION EST SUR FACEBOOK !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

MUSIQUE : POLTERGEIST – The Neighborhood/Day

MUSIQUE : POLTERGEIST - The Neighborhood/Day dans CINÉMA 19012708082515263616093994C’est un géant de la musique de film qui composa la bande originale de POLTERGEIST (1982 / Tobe Hooper) : Jerry Goldsmith. 18 fois sélectionné aux Oscars, Goldsmith est l’auteur des musiques de LA PLANÈTE DES SINGES (1968), L’ÂGE DE CRISTAL, LA MALÉDICTION, ALIEN, STAR TREK : THE MOTION PICTURE, OUTLAND, GREMLINS, TOTAL RECALL… pour ne citer que des films appartenant à l’Imaginaire, mais sa musicographie est plus qu’impressionnante, et cela force le respect car l’homme n’a jamais manqué d’un immense talent et il a toujours fait preuve d’innovation.

Maintes fois plagié (James Horner ne s’en privait pas à ses débuts), il n’a jamais été égalé, et sa disparition en 2004 a laissé un grand vide à Hollywood, en particulier dans le domaine du cinéma fantastique et de science-fiction.

The Neighborhood Day, d’une durée de 2’18 min, nous plonge instantanément dans le climat angoissant de ce film d’épouvante devenu aujourd’hui un classique : POLTERGEIST. Mystérieuse, la musique se fait d’abord silencieuse et inquiétante. Puis le thème apparaît, discret, avant qu’une mélodie rassurante ne s’empare enfin du morceau pour progresser d’une manière sublime. The Neighborhood Day de POLTERGEIST est d’une beauté particulièrement émouvante comme seul Jerry Goldsmith savait le faire. Allez jusqu’au bout du morceau, savourez-le jusqu’à la dernière seconde.

- Morbius – (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Image de prévisualisation YouTube

Autres article de la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme / Are You Ready For Freddy ?  / He’s Back, the Man Behind the Mask / Radio Ga Ga / Une nouvelle version de la musique d’Ulysse 31 /Psycho Therapy /Bye, James Horner… / Vampire, vous avez dit Vampire ? : Give it up / Freddy Krueger – Stormtroopers of Death / Adieu Bowie… / Tygra, la Glace et le Feu : Main Title, Prologue, Nekron’s Assault / Gremlins : Theme / V : Main Title – Final Battle Theme / Aliens  : Futile Escape / Génération Perdue – Lost in the Shadows / Les Maîtres de l’Univers : Main Title – It’s all Mine / Amazing Stories : Main Title / Le Choc des Titans : Prologue & Main Title / Dark Crystal : The Dark Crystal Theme / Enemy : Fyrine IV / Wice : Star Fighter / La Bataille des Planètes

14051412572015263612236353 dans HORREUR

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

INSTANTANÉ : LES RATS DE MANHATTAN (1984)

INSTANTANÉ : LES RATS DE MANHATTAN (1984) dans CINÉMA 19012408560015263616089443

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

LA BANDE-ANNONCE : LE SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE (1981)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou pour titiller votre curiosité !

LA BANDE-ANNONCE : LE SURVIVANT D'UN MONDE PARALLÈLE (1981) dans CINÉMA 19012308201115263616087973Voici une bande-annonce française qui démarre plein feu, avec de faux airs d’INCASSABLE (2000) de M. Night Shyamalan, avec le survivant d’un crash d’avion. Mais l’histoire du SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE aka THE SURVIVOR, s’avère finalement plus complexe.

L’intrigue : Un 747 s’écrase dans un champ. Seul le pilote en réchappe. L’accident semble inexplicable et le pilote, incapable de se souvenir, se lance dans une enquête aidée par une jeune femme médium…

Il s’agit d’un film de la Ozploitation que vous avez forcément loué en VHS dans les années 80 si vous étiez un abonné des vidéoclubs à cette époque-là.

Adapté librement d’un roman de James Herbert, THE SURVIVOR a été réalisé par l’acteur anglais David Hemmings qui après avoir collaboré au cinéma d’exploitation anglais et italien (BLOW-UP, LES FRISSONS DE L’ANGOISSE), travailla en Australie sur quelques films fantastiques en tant qu’acteur (SOIF DE SANG, HARLEQUIN) ou producteur (LES TRAQUÉS DE L’AN 2000).

Sur LE SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE, il travaille avec deux autres acteurs anglais : Robert Powell avec lequel il avait déjà échangé quelques répliques dans HARLEQUIN (1980) de Simon Wincer, et qui incarne le pilote survivant.. Et Jenny Agutter, en médium, qui était aussi la jolie Jessica 6 dans L’ÂGE DE CRISTAL (1976) et l’infirmière du LOUP-GAROU DE LONDRES (1981). On retrouve aussi l’américain Joseph Cotten en toute fin de carrière, incarnant la foi religieuse du film.

Le film de David Hemmings est aujourd’hui un peu oublié, sauf peut-être de ceux qui l’appréciaient à l’époque. Mais son étrangeté reste très forte aujourd’hui, la bande originale de Brian May en partie composée de chants de baleines fait toujours son petit effet. Et bien qu’il s’agisse ici d’un film de fantômes assez classique, le rapport suggéré par la bande son à l’ancestralité océanienne rapproche finalement THE SURVIVOR de PIQUE-NIQUE À HANGING ROCK (1975) ou de LONG WEEKEND (1978), un peu comme un cachet personnel de la Ozploitation. Autrement dit, le versant aborigène du cinéma américain puisant ses anxiétés dans des racines amérindiennes fantasmatiques. Un pan du cinéma australien du milieu des années 70 jusqu’au début des années 80 qui a peut-être inspiré le POLTERGEIST (1982) de Tobe Hooper et Steven Spielberg. Et l’influence médiumnique des lieux et du sol dans THE SURVIVOR semble nettement plus présente que dans la plupart des films du genre. Vous pouvez visionner le film en VF directement sur youtube ICI.

Pour revenir sur la bande-annonce française du SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE, elle a été partagée par le très sympathique parisien, Otto Rivers qui passe beaucoup de temps à exhumer sur YouTube les bandes annonces d’époque en versions françaises. Et on ne remercie pas assez ces travailleurs de l’ombre.

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Cliquez sur l’image ci-dessous pour obtenir la bande-annonce du film.

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn / Voltan le Barbare / Pulgasari / Mutant War / Strange Invaders / La Nuit des Mutants / The Kindred / The Slayer / The Video Dead /Flesh Eater / L’Ascenseur / The Kiss / Les Marrrtiens / Robe de Sang / Robot Jox / Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e Dimension / M.A.L. : Mutant Aquatique en Liberté / Le Guerrier de l’Espace / Les Maîtres de l’Univers / Aliens, le Retour / Baby, le Secret de la Légende Oubliée / La Force / Slime City / Meurtres en VHS / Meridian, le Baiser de la Bête / L’Aube des Zombies / C’était Demain / Les Débiles de l’Espace / The Stuff / The Dungeonmaster / Les Prédateurs de la Nuit / Driving Force / Le Sang des Héros / Dreamscape

14051412572015263612236353 dans FANTASTIQUE

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

ALBUM PHOTO : NEW YORK 1997 (1981)

ALBUM PHOTO : NEW YORK 1997 (1981) dans ALBUM PHOTO 19011907302315263616082293

19011907302415263616082294 dans CINÉMA

19011907303415263616082298 dans New York 1997

19011907302615263616082295 dans SCIENCE-FICTION

19011907302815263616082296

19011907304615263616082304

19011907303915263616082301

19011907303815263616082300

19011907303115263616082297

19011907304315263616082303

19011907303615263616082299

19011907304015263616082302

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

L’AFFICHE : AU-DELÀ DE LA TERREUR (1980)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : AU-DELÀ DE LA TERREUR (1980) dans CINÉMA 19011807081015263616081081

Elles étaient tout de même très sympas ces affiches de films espagnols du tout début des années 80 comme celle de SATAN’S BLOOD ou celle-ci d’AU-DELÀ DE LA TERREUR(1980, Más allá del terror) de Tomás Aznar qui rappelle un peu le style de dessin de Frazetta.

AU-DELÀ DE LA TERREUR est un de ces films espagnols punks sans crêtes de l’après-franquisme, dans lesquels la violence contenue de la jeunesse s’exprime sans tabou, ni pudeur. Un thème pourtant cher aux années 70, mais sur lequel le cinéma espagnol a carrément fait l’impasse, rigueur politique oblige. C’est aussi une très bonne série B de sorcellerie et de zombies, mais complètement oubliée depuis sa sortie en VHS. Personnellement, je mets cela sur le compte de la morale revancharde du film sur fond de religion. Et la cinéphilie à la française aura plutôt tendance à retenir les films de la « Movida », tout comme VIVRE VITE (1981, Deprisa, deprisa) de Carlos Saura, qui lui est pourtant ultérieur, mais qui malgré son sujet quasi-similaire fait l’impasse sur l’aspect religieux qui cristallise l’ancien régime du général Franco.

Mais comme un vieux vin, AU-DELÀ DE LA TERREUR est un film à redécouvrir avec du recul et qui mériterait le même type d’édition que le SATAN’S BLOOD (1978) de Carlos Puerto qui lui est tout de même nettement inférieur à tous les niveaux.

L’intrigue : Après un hold-up sanglant, une bande de jeunes voyous se réfugie dans une propriété isolée, habitée par une vieille femme et son petit-fils. Pour effacer les traces de leur passage, ils détruisent tout. Alors l’horreur commence, les forces du mal se déchaînent et c’est Satan qui conduit le bal…

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby /Laserblast 2 / Wheels of Terror / Dawn of the Mummy / La Guerre des Mondes, le Prochain Siècle / The Stuff / The Dungeonmaster / The Blade Master / Demonoid, Messenger of Death ! / Warlords / L’Histoire Sans Fin / Witchdoctor of the Living Dead / Hurlements / Starfighter

14051412572015263612236353 dans HORREUR

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LA BANDE-ANNONCE : DREAMSCAPE (1984)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou pour titiller votre curiosité !

LA BANDE-ANNONCE : DREAMSCAPE (1984) dans CINÉMA 19011504415915263616077192DREAMSCAPE raconte l’histoire suivante :

« Alex Gardner, un jeune homme psychiquement doué, est recruté pour aider le docteur Paul Novotny et la belle doctoresse Jane DeVries dans une expérience afin d’aider des patients dérangés par des rêves menaçants. Mais le représentant gouvernemental Bob Blair, corrompu, a des plans plus sombres pour les pouvoirs peu communs d’Alex. »

Si le film de Joseph Ruben n’a rien d’exceptionnel, avec parfois quelques effets spéciaux que je trouve franchement faiblards, il se laisse voir avec plaisir, d’autant plus que l’on y retrouve le sympathique Dennis Quaid dans le rôle principal (une belle gueule d’acteur qui sera souvent présente au casting de films fantastiques des 80′s avec ENEMY MINE, L’AVENTURE INTÉRIEURE…), mais aussi le grand Max von Sydow (dans le rôle du Dr  Paul Novotny), le non moins apprécié Christopher Plummer, l’inoubliable Cate Capshaw d’INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT et un vieil acteur que j’ai toujours eu plaisir à retrouver, Eddie Albert (notamment apparu dans des épisodes des années 60 d’AU-DELÀ DU RÉEL et de VOYAGE AU FOND DES MERS). Si vous n’avez jamais vu DREAMSCAPE, le film (disponible ici en V.O.) mérite tout de même le détour non seulement pour son casting mais aussi pour son sujet assez original en soi.

- Morbius – (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Cliquez sur l’image ci-dessous pour obtenir la bande-annonce du film.

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn / Voltan le Barbare / Pulgasari / Mutant War / Strange Invaders / La Nuit des Mutants / The Kindred / The Slayer / The Video Dead /Flesh Eater / L’Ascenseur / The Kiss / Les Marrrtiens / Robe de Sang / Robot Jox / Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e Dimension / M.A.L. : Mutant Aquatique en Liberté / Le Guerrier de l’Espace / Les Maîtres de l’Univers / Aliens, le Retour / Baby, le Secret de la Légende Oubliée / La Force / Slime City / Meurtres en VHS / Meridian, le Baiser de la Bête / L’Aube des Zombies / C’était Demain / Les Débiles de l’Espace / The Stuff / The Dungeonmaster / Les Prédateurs de la Nuit / Driving Force / Le Sang des Héros

14051412572015263612236353

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

INSTANTANÉ : LE CHEVALIER DU MONDE PERDU (1983)

INSTANTANÉ : LE CHEVALIER DU MONDE PERDU (1983) dans CINÉMA 19011408485915263616076043

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

PAROLES : DAVID LYNCH ET « DUNE »

PAROLES : DAVID LYNCH ET David Lynch parle ici du casting de son film DUNE (1984) : « La distribution est extrêmement importante. C’est un peu comme écrire le scénario. J’adore. Il n’existe peut-être que quatre ou cinq personnes au monde convenant pour certains rôles. Nous avons eu beaucoup de chance de trouver Kyle. C’est un acteur remarquable qui a toutes les qualités de Paul. Pour les autres, j’ai par exemple rencontré Sting chez Francis Coppola. Après avoir vu BRIMSTONE AND TREACLE (inédit), j’ai tout de suite su qu’il serait parfait pour le rôle de Feyd. »

(L’Année du Cinéma Fantastique 84/85 – éd. Bédérama) (CosmoFiction - morbius501@gmail.com)

12345...51

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY