Archive pour octobre, 2019

INSTANTANÉ : HALLOWEEN 3 : LE SANG DU SORCIER (1982)

INSTANTANÉ : HALLOWEEN 3 : LE SANG DU SORCIER (1982) dans CINÉMA ujf0Ib-halloween3

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : GAKIDAMA, LE PARASITE CARNIVORE

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 !

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : GAKIDAMA, LE PARASITE CARNIVORE dans CINÉMA CrhxIb-gakidama4

Depuis FRISSONS (1975), ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER (1979), puis THE THING (1982) ou encore le PARASITE (1982) de Charles Band, le nombre de bestiaux qui s’introduisent puis sont BthxIb-gakidama1 dans HORREURrégurgités par des corps humains étaient légions dans les années 80. Et le Japon n’y a pas coupé, mais préférant plutôt miser sur l’étrangeté. C’est le cas de GAKiDAMA (1985) de Masayoshi Sukita, un film assez court mais particulièrement angoissant.

Résultat de recherche d'images pour "GAKIDAMA 1985 Masayoshi Sukita"L’intrigue : Morioka, un reporter accompagné de son ami photographe Kitayan, se rend en pleine forêt sur le lieu d’une apparition de feux follets que leur a signalé un couple de campeurs apeurés. Spécialisés dans les reportages sur les fantômes, les deux collègues attendent la nuit tombée, espérant débusquer et capturer l’apparition sur pellicule. Grâce à des appâts de viandes suspendus aux arbres, et à leur grande stupéfaction, ils aperçoivent de vives formes luminescentes la nuit venue. S’approchant d’un peu trop près, Morioka ne remarque pas une larve tombée sur son épaule, et s’insinuant discrètement dans l’un de ses orifices auditifs. Dès le lendemain, celui-ci est pris d’un appétit frénétique…

Au cours du film, on apprend que les « gakidama » sont des parasites qui se développent dans l’estomac des êtres humains et qui, une fois arrivés à maturité, s’en extirpent par l’œsophage et la bouche, laissant leurs porteurs défigurés. Une ancienne victime portant un masque parcourt d’ailleurs le film pour chasser le gakidama engendré par Morioka.

Image associéeLa créature en elle-même est plutôt ratée, avec son allure de bébête en latex mal articulée. Ce qui est plutôt dommage au final. Le réalisateur aurait fait plus d’efforts du côté des effets spéciaux ou de la manière de les filmer, en plus de l’atmosphère que dégage le film, et GAKIDAMA aurait été particulièrement impressionnant.

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche / Audrey II / Pinhead / Visiteurs / Cœlacanthe mutant / Dévoreur de Pluton / Yautja galactique  / Hobgoblin ratatiné / Katahdin, le grizzli mutant / Extraterrestre incubateur cannibale / Guzoo, le parasite sanglant de la nuit des temps / L’alien envahisseur aux mille cocons / La nouvelle femme guêpe / L’homme-homard venu de Mars / Rawhead Rex ou le monstre à la gueule figée / Mangeur de pierre d’une histoire sans fin / La créature qui voulait se faire aussi belle que l’Alien / Les Critters / La créature du marais / Les deux rejetons jumeaux mutants et cannibales / Le rejeton hybride, tentaculaire et incestueux / Une grande gueule dans la nuit

14051412572015263612236353 dans LE MONSTRE DE LA SEMAINE

COSMOFICTION EST SUR FACEBOOK !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

COSMOFICTION FANZINE : ÉDITION SPÉCIALE WEEK-END GEEK 2019 !

COSMOFICTION FANZINE : ÉDITION SPÉCIALE WEEK-END GEEK 2019 ! dans BLOG BsdwIb-pub-cosmo20102019

Cela devient une habitude ! Après l’édition spéciale de CosmoFiction Fanzine pour le Week-End Geek 2017, voici venir celle de 2019 !

Il s’agit d’utiliser une fois de plus CosmoFiction Fanzine comme une sorte d’ « ambassadeur » des trois blogs des Échos d’Altaïr et, par là-même, de présenter au public du WEG, qui ne les connaîtrait pas encore, divers articles publiés sur ces sites. Ne comptez donc pas sur un fabuleux numéro d’une quarantaine de pages comme à l’époque des années 90 ! Non ! Il s’agit d’un quatre pages où l’on a essayé de condenser le maximum en un minimum de place ! On y trouve un jeu concours qui permettra aux plus rusés de gagner quelques cadeaux surprises (dans la limite des stocks !). Mais c’est forcément collector ! Sa version téléchargeable en PDF sera ensuite dispo sur le blog.

- Morbius - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

L’AFFICHE : LA PLAGE INFERNALE (1989)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : LA PLAGE INFERNALE (1989) dans CINÉMA 2iDuIb-plage

Voici l’affiche simple et efficace du slasher surnaturel d’Umberto Lenzi, LA LAME INFERNALE (La spiaggia del terrore) alias NIGHTMARE BEACH ou WELCOME TO SPRING BEAK sorti en 1989. L’affiche comme le sujet du film (et même les titres français) rappellent inévitablement LA LAME INFERNALE (1974) de Massimo Dallamano, un thriller italien de motard qui hésitait entre giallo et slasher. Puis à la fin des années 80, c’était le retour de la mode des motards au cinéma (CYCLONE, AKIRA, EASY WHEELS, CHOPPER CHICKS IN ZOMBIETOWN, HARLEY DAVIDSON ET L’HOMME AUX SANTIAGS).

L’intrigue : Diablo, le chef d’une bande de bikers, est exécuté pour avoir assassiné une jeune femme. Un an plus tard, Gail, la sœur de cette jeune femme, se rend à la plage, en compagnie de Skip et Ronnie, deux rencontres de passage pour y fêter Spring Break. La fête tourne au cauchemar lorsqu’un mystérieux motard commence à tuer toutes les personnes présentes en les électrocutant…

Sans être un film de références, LA PLAGE INFERNALE démarre avec une intro qui rappelle beaucoup celle des GUERRIERS DU BRONX (1982) d’Enzo G. Castellari. Et, évidemment, on pense aussi au SHOCKER (1989) de Wes Craven, mais le scénario de Lenzi nous emmène vers une enquête de slasher de série B de tendance italo-californienne violent et sexy avec John Saxon.

J’ai pu visionner le film en anglais sous le titre NIGHTMARE BEACH et bien qu’IMDB n’indique pas de sorties françaises, cette publication indique finalement le contraire.

LA PLAGE INFERNALE est plutôt bon pour une série B italienne au moment où le bis italien touchait déjà le fond depuis des années. À une époque où Lucio Fulci n’était plus le maître de l’horreur à l’italienne, Lenzi arrivait encore à tirer son épingle du jeu aux USA. Mais apparemment, Umberto Lenzi, initialement embauché pour la réalisation de LA PLAGE INFERNALE, s’est brouillé avec le producteur au moment même où la production a commencé et aurait demandé à arrêter le film. Dans une interview en 1996, il a déclaré avoir trouvé l’histoire « trop ​​semblable » à celle de son giallo LE TUEUR À L’ORCHIDÉE (1972) et avait décidé, avant le début du tournage, que son nom n’apparaîtrait pas sur le film. Le scénariste Harry Kirkpatrick, également connu sous le nom de James Justice, s’est vu confier le rôle de réalisateur et n’a reçu qu’un crédit de réalisateur, bien qu’il ait convaincu Lenzi de rester sur le plateau avec une capacité de conseil non crédité tout au long de la production. Pendant des années, de nombreux fans de films d’horreur ont pensé que Harry Kirkpatrick était un alias de Lenzi, mais Lenzi a déclaré dans des interviews qu’il y avait vraiment un Harry Kirkpatrick qui avait écrit et co-réalisé ce film. Il a expliqué: « Ma contribution consistait uniquement à fournir une assistance technique ».

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby /Laserblast 2 / Wheels of Terror / Dawn of the Mummy / La Guerre des Mondes, le Prochain Siècle / The Stuff / The Dungeonmaster / The Blade Master / Demonoid, Messenger of Death ! / Warlords / L’Histoire Sans Fin / Witchdoctor of the Living Dead / Hurlements / Starfighter / Au-delà de la Terreur / Soif de Sang / Mystérieuse Planète / Saturday the 14th

14051412572015263612236353 dans HORREUR

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

UN LIVRE DONT VOUS ÊTES LE HÉROS : LA CITÉ DES PIÈGES

UN LIVRE DONT VOUS ÊTES LE HÉROS : LA CITÉ DES PIÈGES dans Un Livre dont vous êtes le Héros BUpuIb-livre8

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

PAROLES : BRIAN YUZNA ET « FROM BEYOND : AUX PORTES DE L’AU-DELÀ »

Brian Yuzna, producteur et scénariste de FROM BEYOND  (1986), parle du sadisme présent dans le film de Stuart Gordon :

PAROLES : BRIAN YUZNA ET « Le film raconte l’histoire d’un savant qui veut aller au-delà des sens. Ses cinq sens ne lui suffisent pas, il veut autre chose ; il veut tout. Pour moi, les gens qui se livrent au sadisme et au bondage ne recherchent pas autre chose que l’exaspération de tous leurs sens. Ils veulent aller au bout de tout, trouver un plaisir plus intense, le plaisir absolu. Il n’y a rien de nouveau là-dedans : que font les gens qui s’imposent un jeûne sinon rechercher une forme d’extase ? Ce n’est pas autre chose que du masochisme, même s’ils ont le prétexte de la religion. Ça n’y change rien. C’est juste une façon de se surpasser. Tout ça s’intègre parfaitement. Nous ne sommes pas tombés sur ce concept du premier coup ; il a fait l’objet d’un long processus de maturation et nous avons écrit plusieurs versions différentes du script avant de nous avouer satisfaits. Mais l’histoire que nous avons mise au point tient debout. Elle va même très loin. C’est une histoire simple, mais d’une grande richesse. »

(L’Écran Fantastique n°77 – février 1987) (CosmoFiction - morbius501@gmail.com)

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : UNE GRANDE GUEULE DANS LA NUIT

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 !

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : UNE GRANDE GUEULE DANS LA NUIT dans CINÉMA GbsqIb-NIGHTBEAST-412

Attention danger ! Cette créature d’outre-espace à la peau visqueuse couleur châtaignes, aux yeux ronds comme des billes et à la dentition mal définie provient du film de Don Dohler, NIGHTBEAST (1982). Elle a été conçue par un certain John Dods qui est aussi à l’origine des créatures de THE DEADLY SPAWN (1983). Une fascination pour les gueules pleines de dents, Monsieur Dods ?

ddsqIb-NIGHTBEAST-513 dans HORREURL’intrigue : Un vaisseau spatial s’écrase dans la région de Baltimore. Un alien carnivore décime la population locale…

Il s’agit d’un remake gore distribué par Troma du nanar THE ALIEN FACTOR réalisé par le même Don Dohler en 1978 et dont voici le look de la créature du film d’origine. Non content du succès de son navet, Dohler en a même réalisé une suite en 1999 avec ALIEN FACTOR 2, THE ALIEN RAMPAGE qui est tout aussi Z, mais avec une histoire d’invasion extraterrestre beaucoup plus fouillée. Et allez savoir pourquoi depuis les sorties de STAR WARS et d’ALIEN, ce réalisateur s’est pris d’une fascination pour les rayons laser et les histoires de créatures belliqueuses aux faces de crêpes trop cuites et débarquant de l’espace (THE ALIEN FACTOR, THE GALAXY INVADER) ou d’une autre dimension (ALIEN FIEND).

Mais finalement, à l’instar du cinéma de Brett Piper, tous les premiers films de Don Dohler restent dans les annales d’un cinéma d’exploitation artisanal en VHS avec leurs effets spéciaux amusants et inventifs. Il se trouve aussi que le réalisateur J.J. Abrams participa au tournage de NIGHTBEAST à l’âge de 16 ans dans l’équipe de prise de son.

Je vous laisse avec une playlist sur YouTube de la plupart des films de Don Dohler en VO ainsi que quelques GIF tirés de NIGHTBEAST.

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

 dans LE MONSTRE DE LA SEMAINE

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche / Audrey II / Pinhead / Visiteurs / Cœlacanthe mutant / Dévoreur de Pluton / Yautja galactique  / Hobgoblin ratatiné / Katahdin, le grizzli mutant / Extraterrestre incubateur cannibale / Guzoo, le parasite sanglant de la nuit des temps / L’alien envahisseur aux mille cocons / La nouvelle femme guêpe / L’homme-homard venu de Mars / Rawhead Rex ou le monstre à la gueule figée / Mangeur de pierre d’une histoire sans fin / La créature qui voulait se faire aussi belle que l’Alien / Les Critters / La créature du marais / Les deux rejetons jumeaux mutants et cannibales / Le rejeton hybride, tentaculaire et incestueux

14051412572015263612236353 dans SCIENCE-FICTION

COSMOFICTION EST SUR FACEBOOK !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY