L’AFFICHE : SOIF DE SANG (1979)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : SOIF DE SANG (1979) dans CINÉMA 19030111380215263616140813

Voici une belle affiche rouge vif et sanguinolente. Au moins, on savait ce qu’on allait voir avec ce type d’accroche : du cinéma d’horreur et des vampires.

Souvent on limite les films de vampires des années 80 au DRACULA (1979) de John Badham et à quelques classiques comme VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE ? 1 & 2, GÉNÉRATION PERDUE (1987) et AUX FRONTIÈRES DE L’AUBE (1987). Mais si je vous donne quelques titres comme ça, vous pourrez mieux juger de leur nombre : LE VAMPIRE DE CES DAMES (1979), NOSFERATU, FANTÔME DE LA NUIT (1979), LE CLUB DES MONSTRES (1980), BUENAS NOCHES, SEÑOR MONSTRUO (1981), LES PRÉDATEURS (1983), TRANSYLVANIA 6-5000 (1985), VAMPIRE FOREVER (1985), VAMP (1986), CENTRAL PARK DRIVER (1987), I WAS A TEENAGE VAMPIRE (1987), THE MONSTER SQUAD (1987), EMBRASSE-MOI VAMPIRE (1988), NOSFERATU À VENISE (1988), BEVERLY HILLS VAMP (1989), SUNDOWN LA GUERRE DES VAMPIRES (1989) et tous les MISTER VAMPIRE made in Hong-Kong. Ou encore DRACULAX (1978) dans un genre un peu plus précis, ou même le court-métrage culte de Shin’ya Tsukamoto, THE ADVENTURE OF DENCHU KOZO (1987). Mais ce n’est finalement pas la quantité qui fait défaut aux films de vampires dans les années 80 mais le public visé : exceptés quelques titres, la majorité des vampires des 80′s étaient définitivement des monstres destinés aux adolescents et au cercle familial. Mais plus vraiment, ou plus du tout gothiques. Le cinéma de vampires « plus adulte » ayant repris au début des années 90 avec INNOCENT BLOOD (1992) de John Landis, le DRACULA (1992) de Coppola, la série DARK SHADOWS (1991) de Dan Curtis, et la longue saga des SUBSPECIES réalisée par Ted Nicolaou entamée en 1991… Jusqu’à la série BUFFY CONTRE LES VAMPIRES (1997).

Pour en revenir à SOIF DE SANG, alias THIRST de Rod Hardy, il ne représente pas tout à fait encore les années 80 : le sujet du vampirisme est traité pour un public adulte avec une modernisation du thème et du sang.

Résumé : Kate Davis est enlevé par une organisation clandestine et se réveille dans une immense propriété appelée « la ferme ». Des tas de gens y vivent en gravitant autour d’une piscine mais semblent détachés du monde. On explique à Kate qu’elle est la descendante biologique de la sanguinaire comtesse Bàthory et que la ferme est en fait un immense réservoir de sang humain dont une petite minorité se nourrit. Kate refusant d’intégrer volontairement la secte, est soumise à des lavages de cerveaux et à des séances d’hypnose…

SOIF DE SANG démarre en trombes au sein d’un décor cloisonné très gothique, mais le film de Rod Hardy s’ancre très vite dans un présent indéfini. Le cinéma aux atours victoriens des années 60 ayant laissé la place à des films aux réalités plus implacables dès le début des années 70 à la suite de la guerre du Vietnam et aux médiatisations plus participatives des affaires politiques, comme celle du Watergate. Ainsi, à partir des années 70, l’horreur pouvait être à chaque coin de rue, mais elle n’était plus vraiment communiste, mais bel et bien américaine. Et les polars, les thrillers, les « revenge », les rape & revenge », ou même des films d’horreur comme MASSACRES À LA TRONÇONNEUSE, qui situaient leurs actions dans de petits bleds texans, du Tennessee, ou du reste du sud des États-Unis, montraient bien que le pouvoir politique et policier n’y existait pas sans ses maillons affairistes et ses collaborateurs bien ancrés dans la population. D’où le sentiment d’oppression et de paranoïa pour les personnages de films qui se trouvaient soudainement en être exclus. Et d’où l’intérêt des films de sectes ces années-là. Et bien que SOIF DE SANG soit un pur produit de la Ozploitation, il explore à fond cet aspect ténébreux des petits bleds du cinéma américain.

« Les suceurs de sang sont parmi nous » est d’ailleurs un thème très Seventies, avec par exemple, TRAITEMENT DE CHOC (1973) en France, THE THIRSTY DEAD (1974) aux Philippines, débordant jusque dans les années 80 avec LA NUIT DE LA MORT (1980) de Raphaël Delpard. Et le film de Rod Hardy explore aussi ce type de cercle rural, pas si fermé que ça. Et sans trop en dire, il anticipe aussi de plus d’une vingtaine d’années le thème du vampirisme et du traitement du sang selon le cinéma des années 2000-2010, comme ULTRAVIOLET (2006), DAYBREAKERS (2009), etc…

Pour conclure, SOIF DE SANG est un bon petit produit australien mettant en vedette Chantal Contouri, une actrice australienne d’origine grecque (comme l’était aussi George Miller). Et les seconds rôles, servant aussi de têtes d’affiches du film, sont interprétés par Henry Silva et David Hemmings, tout deux alors transfuges du cinéma bis italien, plutôt policier pour le premier et surtout giallesque pour le second.

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby /Laserblast 2 / Wheels of Terror / Dawn of the Mummy / La Guerre des Mondes, le Prochain Siècle / The Stuff / The Dungeonmaster / The Blade Master / Demonoid, Messenger of Death ! / Warlords / L’Histoire Sans Fin / Witchdoctor of the Living Dead / Hurlements / Starfighter / Au-delà de la Terreur

14051412572015263612236353 dans HORREUR

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

 


Un commentaire

  1. morbius dit :

    On dirait presque une affiche de la Hammer du début des seventies.

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY