LE DOMAINE DU FANATIQUE – édition n°9

LE DOMAINE DU FANATIQUE - édition n°9 dans LE DOMAINE DU FANATIQUE 14012107001815263611916666

Le domaine du fanatique, c’était la rubrique de CosmoFiction Fanzine qui revenait à chaque numéro de la deuxième génération (1988-1991). C’était une sorte de chronique d’humeur, une tribune libre dont je m’occupais et où je me lâchais parfois sur un sujet. Mais je pouvais tout aussi bien parler d’émissions TV, de magazines, de l’accueil de CosmoFiction en librairie, de la vie du fanzine, de remerciements, d’un personnage célèbre de la SF ou du Fantastique, etc. Bref, j’étais libre comme le vent, et c’est toujours le cas !

19011704355815263616079491 dans LE DOMAINE DU FANATIQUE

Je m’aime, tu m’aimes, il ou elle m’aime…

J’ai remarqué depuis quelque temps déjà un petit phénomène assez surprenant sur Facebook, ce que j’appellerais l’autolike ou le selfie-like, comme vous voudrez… Il aurait tendance à se répandre dangereusement… Mais de quoi s’agit-il exactement ? Imaginez : quelqu’un poste un commentaire, une photo ou un texte qu’il a lui-même écrit et, aussitôt, il s’autocongratule en s’accordant un « J’aime » 19011704410915263616079492ou, mieux, un « J’adore »… C’est un peu comme si CosmoFiction, mettant en lien son dernier article sur sa page Facebook, s’octroyait lui-même un « J’adore » (n’ayons pas peur), tout fier de lui, haletant de plaisir et les yeux plein d’étoiles… Il me semble, mais je peux me tromper, hein, que ce sont normalement les autres, autrement dit les fidèles de votre page ou de votre groupe Facebook, qui vous accordent le verdict final : le « J’aime », le « J’adore » ou le… rien du tout, non ?…

Moi je veux bien m’autocongratuler, tiens, par exemple pour cette neuvième édition du Domaine du Fanatique en la postant sur Facebook. Mais vous ne trouvez pas que ça fera un peu bizarre que CosmoFiction aime ce que CosmoFiction a publié sur son blog CosmoFiction ?… À partir du moment où CosmoFiction publie un article sur le blog, c’est qu’il est déjà au minimum satisfait de l’article ou, au mieux, tout fier de lui, sinon la logique voudrait qu’il ne le publie pas, non ?… Enfin, j’ai du mal à comprendre l’auto-like-selfie… À moins que ce soit une façon de remercier le contributeur ?… Mais quand CosmoFiction publie un article de Trapard (oui, je sais, ça fait des siècles… bon, alors on va dire Tom Phénix), et qu’il poste ensuite le lien vers cet article sur la page Facebook, il ne met pas pour autant un « J’aime » ou « J’adore » à son article. Ce n’est pas par déception ou simple oubli, mais tout simplement 19011704462715263616079494parce que Tom a déjà été chaleureusement remercié par le blog pour son travail lors de la réception de son article par e-mail et que ce serait un tout petit peu prétentieux de s’auto-liker devant tout le monde. C’est un peu comme si on se faisait la bise devant nos fidèles :

« Bisous Tom, j’te fais la bise parce que j’aime vraiment ton article, tu sais ! Allez, j’t'accorde direct un p’tit cœur facebookien ! »

On n’aurait pas l’air un peu c… ?…

Bon, c’est juste un point de vue, d’accord ? Chacun est libre de faire comme il veut, bien entendu, même si la pratique intense de l’auto-like me surprendra toujours… Remarquez, je vais peut-être m’y mettre moi aussi en accordant de temps en temps des p’tits pouces redressés ou de jolis cœurs écarlates à mes propres publications, tiens ! Pourquoi devrais-je contourner la pratique ? Si les autres m’ignorent, autant que je m’aime, c’est déjà ça !

19011704501915263616079495

Quand L’AVENTURE INTÉRIEURE s’affichait à Nouméa dans les années 80. Merci à Trapard pour la photo.

Effets trop spéciaux…

Il fut un temps où les films fantastiques et de SF comptabilisaient leurs effets spéciaux et s’en vantaient avec plus ou moins d’assurance lors de la sortie des films. C’était dans les années 80, justement. Et bien sûr, plus il y avait d’effets spéciaux et plus le film avait mauvaise réputation auprès d’une certaine presse cinématographique. « Tant d’effets spéciaux nuisent à l’histoire », nous répétait-on à l’envi et à qui voulait l’entendre. Ce n’était pas toujours faux, en effet, mais pas toujours vrai non plus. Pour qu’il soit considéré comme « bon », le film fantastique ou de SF aurait dû se restreindre, faire un régime pour perdre ainsi ses excès en sfx et, ô miracle, accoucher d’une histoire intéressante… Parfois, on avait l’impression qu’il aurait fallu réaliser des films fantastiques et de SF sans le moindre effet spécial… ou presque… ce qui est assez paradoxal.

Résultat de recherche d'images pour "80s special effects"

Aujourd’hui aucun film ne comptabilise ses effets spéciaux, ce serait tout bonnement impossible car ils sont omniprésents, et ce dans tous les genres, même en dehors du Fantastique et de la Science-Fiction. Ce sont souvent des effets discrets, réalisés par ordinateur, et qui facilitent la tâche du réalisateur dans le tournage des scènes. Alors, il a bien fallu que les sempiternels détracteurs se rabattent sur 19011704585415263616079496ces fameux effets numériques. Mais ce n’est pas tant leur surabondance qui les préoccupent, non, c’est uniquement leur origine numérique, oui. Combien de fois j’ai pu lire des critiques envers les effets spéciaux digitaux, comme s’ils étaient les pires sfx présents au cinéma et à la télévision. Étrangement, alors qu’ils sont invisibles, certains prétendent les voir : « Ça fait faux ! », « Ça brille trop ! », « C’est trop lisse ! », « C’est pas assez sale ! »… Sûr que si vous ne regardez que des productions Asylum, vous remarquerez sans problème les effets spéciaux numériques… Mais ne me faites pas croire que les films fantastiques et de SF actuels, s’ils sont produits par des majors hollywoodiennes, ne proposent que des sfx numériques ratés ou visibles ! Bien sûr que l’on se doute de leur présence, bien sûr que l’on sait que tel ou tel bâtiment, véhicule, vaisseau ou créature est réalisé en effets digitaux, mais c’est tout comme autrefois où l’on se doutait que tel ou tel panorama n’était qu’une belle peinture sur verre, par exemple.

On trouve aujourd’hui un charme évident aux maquettes de vaisseaux à l’ancienne plutôt qu’aux vaisseaux réalisés entièrement par ordinateur… Pourquoi pas ?… Certains fans réclament même leur retour à outrance. Ils veulent par exemple les retrouver dans les nouveaux STAR WARS. C’est ainsi que l’on obtient, dans ROGUE ONE, des Stardestroyers d’une blancheur immaculée… sans doute un mauvais éclairage des maquettes me direz-vous, mais en attendant le résultat peu convaincant est à l’écran. Encore faudrait-il que nos as de l’ILM sachent encore utiliser des maquettes en 2019.

19011705013615263616079497Je me doute qu’au rythme où j’écris ces lignes, on va croire que je suis un ardent partisan du tout-numérique, le raccourci est si facile. Certainement pas ! Je suis même très rassuré quand j’entends dire que les Gremlins de GREMINS 3 ne seront pas réalisés en images de synthèses mais bel et bien fabriqués à l’ancienne, sous forme de marionnettes ! De même, quel soulagement d’apprendre que la série télévisée DARK CRYSTAL de Netflix proposera, elle aussi, de fabuleux personnages en latex ! Cependant, qu’il s’agisse de GREMLINS 3 ou de la série TV DARK CRYSTAL, le numérique sera employé, ne serait-ce que pour cacher les câbles ou les fils utilisés pour animer les créatures, mais je sais d’avance que son utilisation ira forcément bien plus loin, et c’est tant mieux car il faut vivre avec son temps et que le numérique nous a prouvé, maintes et maintes fois, ne serait-ce qu’avec AVATAR et les JURASSIC PARK, son étonnante capacité à imiter à la perfection le vrai. Alors non, je ne serai jamais un détracteur des effets numériques, à partir du moment où ils se fondent dans le décor et, bien sûr, s’ils servent l’histoire…

- Morbius – (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

14051412572015263612236353

Également dans la catégorie Le Domaine du Fanatique :

Édition numéro 1 /Édition numéro 2 / Édition numéro 3 / Édition numéro 4 / Édition numéro 5 / Édition numéro 6 / Édition numéro 7 / Édition numéro 8

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY