Archive pour janvier, 2019

UN LIVRE DONT VOUS ÊTES LE HÉROS : LE LABYRINTHE DE LA MORT

UN LIVRE DONT VOUS ÊTES LE HÉROS : LE LABYRINTHE DE LA MORT dans Un Livre dont vous êtes le Héros 19012908243115263616097116

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

MUSIQUE : POLTERGEIST – The Neighborhood/Day

MUSIQUE : POLTERGEIST - The Neighborhood/Day dans CINÉMA 19012708082515263616093994C’est un géant de la musique de film qui composa la bande originale de POLTERGEIST (1982 / Tobe Hooper) : Jerry Goldsmith. 18 fois sélectionné aux Oscars, Goldsmith est l’auteur des musiques de LA PLANÈTE DES SINGES (1968), L’ÂGE DE CRISTAL, LA MALÉDICTION, ALIEN, STAR TREK : THE MOTION PICTURE, OUTLAND, GREMLINS, TOTAL RECALL… pour ne citer que des films appartenant à l’Imaginaire, mais sa musicographie est plus qu’impressionnante, et cela force le respect car l’homme n’a jamais manqué d’un immense talent et il a toujours fait preuve d’innovation.

Maintes fois plagié (James Horner ne s’en privait pas à ses débuts), il n’a jamais été égalé, et sa disparition en 2004 a laissé un grand vide à Hollywood, en particulier dans le domaine du cinéma fantastique et de science-fiction.

The Neighborhood Day, d’une durée de 2’18 min, nous plonge instantanément dans le climat angoissant de ce film d’épouvante devenu aujourd’hui un classique : POLTERGEIST. Mystérieuse, la musique se fait d’abord silencieuse et inquiétante. Puis le thème apparaît, discret, avant qu’une mélodie rassurante ne s’empare enfin du morceau pour progresser d’une manière sublime. The Neighborhood Day de POLTERGEIST est d’une beauté particulièrement émouvante comme seul Jerry Goldsmith savait le faire. Allez jusqu’au bout du morceau, savourez-le jusqu’à la dernière seconde.

- Morbius – (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Image de prévisualisation YouTube

Autres article de la catégorie Musique :

Retour vers le Futur / The Goonies « R » Good Enough / E.T. / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / Flash Gordon / Dune /Leviathan : Main Titles – Underwater Camp / Le Guerrier de l’Espace – Main Title / Star Trek III : Bird of Prey Decloaks /Mad Max 3 : We don’t Need Another Hero / Predator : Main Title / Ghostbusters / Ladyhawke : Main Title / Conan le Barbare : Prologue – Anvil of Crom / Craig Safan dirige l’orchestre pour Starfighter / Dar l’Invincible – Main Theme / Are You Ready For Freddy ?  / He’s Back, the Man Behind the Mask / Radio Ga Ga / Une nouvelle version de la musique d’Ulysse 31 /Psycho Therapy /Bye, James Horner… / Vampire, vous avez dit Vampire ? : Give it up / Freddy Krueger – Stormtroopers of Death / Adieu Bowie… / Tygra, la Glace et le Feu : Main Title, Prologue, Nekron’s Assault / Gremlins : Theme / V : Main Title – Final Battle Theme / Aliens  : Futile Escape / Génération Perdue – Lost in the Shadows / Les Maîtres de l’Univers : Main Title – It’s all Mine / Amazing Stories : Main Title / Le Choc des Titans : Prologue & Main Title / Dark Crystal : The Dark Crystal Theme / Enemy : Fyrine IV / Wice : Star Fighter / La Bataille des Planètes

14051412572015263612236353 dans HORREUR

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

INSTANTANÉ : LES RATS DE MANHATTAN (1984)

INSTANTANÉ : LES RATS DE MANHATTAN (1984) dans CINÉMA 19012408560015263616089443

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

LA BANDE-ANNONCE : LE SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE (1981)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou pour titiller votre curiosité !

LA BANDE-ANNONCE : LE SURVIVANT D'UN MONDE PARALLÈLE (1981) dans CINÉMA 19012308201115263616087973Voici une bande-annonce française qui démarre plein feu, avec de faux airs d’INCASSABLE (2000) de M. Night Shyamalan, avec le survivant d’un crash d’avion. Mais l’histoire du SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE aka THE SURVIVOR, s’avère finalement plus complexe.

L’intrigue : Un 747 s’écrase dans un champ. Seul le pilote en réchappe. L’accident semble inexplicable et le pilote, incapable de se souvenir, se lance dans une enquête aidée par une jeune femme médium…

Il s’agit d’un film de la Ozploitation que vous avez forcément loué en VHS dans les années 80 si vous étiez un abonné des vidéoclubs à cette époque-là.

Adapté librement d’un roman de James Herbert, THE SURVIVOR a été réalisé par l’acteur anglais David Hemmings qui après avoir collaboré au cinéma d’exploitation anglais et italien (BLOW-UP, LES FRISSONS DE L’ANGOISSE), travailla en Australie sur quelques films fantastiques en tant qu’acteur (SOIF DE SANG, HARLEQUIN) ou producteur (LES TRAQUÉS DE L’AN 2000).

Sur LE SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE, il travaille avec deux autres acteurs anglais : Robert Powell avec lequel il avait déjà échangé quelques répliques dans HARLEQUIN (1980) de Simon Wincer, et qui incarne le pilote survivant.. Et Jenny Agutter, en médium, qui était aussi la jolie Jessica 6 dans L’ÂGE DE CRISTAL (1976) et l’infirmière du LOUP-GAROU DE LONDRES (1981). On retrouve aussi l’américain Joseph Cotten en toute fin de carrière, incarnant la foi religieuse du film.

Le film de David Hemmings est aujourd’hui un peu oublié, sauf peut-être de ceux qui l’appréciaient à l’époque. Mais son étrangeté reste très forte aujourd’hui, la bande originale de Brian May en partie composée de chants de baleines fait toujours son petit effet. Et bien qu’il s’agisse ici d’un film de fantômes assez classique, le rapport suggéré par la bande son à l’ancestralité océanienne rapproche finalement THE SURVIVOR de PIQUE-NIQUE À HANGING ROCK (1975) ou de LONG WEEKEND (1978), un peu comme un cachet personnel de la Ozploitation. Autrement dit, le versant aborigène du cinéma américain puisant ses anxiétés dans des racines amérindiennes fantasmatiques. Un pan du cinéma australien du milieu des années 70 jusqu’au début des années 80 qui a peut-être inspiré le POLTERGEIST (1982) de Tobe Hooper et Steven Spielberg. Et l’influence médiumnique des lieux et du sol dans THE SURVIVOR semble nettement plus présente que dans la plupart des films du genre. Vous pouvez visionner le film en VF directement sur youtube ICI.

Pour revenir sur la bande-annonce française du SURVIVANT D’UN MONDE PARALLÈLE, elle a été partagée par le très sympathique parisien, Otto Rivers qui passe beaucoup de temps à exhumer sur YouTube les bandes annonces d’époque en versions françaises. Et on ne remercie pas assez ces travailleurs de l’ombre.

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Cliquez sur l’image ci-dessous pour obtenir la bande-annonce du film.

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn / Voltan le Barbare / Pulgasari / Mutant War / Strange Invaders / La Nuit des Mutants / The Kindred / The Slayer / The Video Dead /Flesh Eater / L’Ascenseur / The Kiss / Les Marrrtiens / Robe de Sang / Robot Jox / Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e Dimension / M.A.L. : Mutant Aquatique en Liberté / Le Guerrier de l’Espace / Les Maîtres de l’Univers / Aliens, le Retour / Baby, le Secret de la Légende Oubliée / La Force / Slime City / Meurtres en VHS / Meridian, le Baiser de la Bête / L’Aube des Zombies / C’était Demain / Les Débiles de l’Espace / The Stuff / The Dungeonmaster / Les Prédateurs de la Nuit / Driving Force / Le Sang des Héros / Dreamscape

14051412572015263612236353 dans FANTASTIQUE

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

PUB D’ÉPOQUE : SPEND A MERRY CHRISTMAS WITH « GREMLINS »

PUB D’ÉPOQUE : SPEND A MERRY CHRISTMAS WITH

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

ALBUM PHOTO : NEW YORK 1997 (1981)

ALBUM PHOTO : NEW YORK 1997 (1981) dans ALBUM PHOTO 19011907302315263616082293

19011907302415263616082294 dans CINÉMA

19011907303415263616082298 dans New York 1997

19011907302615263616082295 dans SCIENCE-FICTION

19011907302815263616082296

19011907304615263616082304

19011907303915263616082301

19011907303815263616082300

19011907303115263616082297

19011907304315263616082303

19011907303615263616082299

19011907304015263616082302

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

L’AFFICHE : AU-DELÀ DE LA TERREUR (1980)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : AU-DELÀ DE LA TERREUR (1980) dans CINÉMA 19011807081015263616081081

Elles étaient tout de même très sympas ces affiches de films espagnols du tout début des années 80 comme celle de SATAN’S BLOOD ou celle-ci d’AU-DELÀ DE LA TERREUR(1980, Más allá del terror) de Tomás Aznar qui rappelle un peu le style de dessin de Frazetta.

AU-DELÀ DE LA TERREUR est un de ces films espagnols punks sans crêtes de l’après-franquisme, dans lesquels la violence contenue de la jeunesse s’exprime sans tabou, ni pudeur. Un thème pourtant cher aux années 70, mais sur lequel le cinéma espagnol a carrément fait l’impasse, rigueur politique oblige. C’est aussi une très bonne série B de sorcellerie et de zombies, mais complètement oubliée depuis sa sortie en VHS. Personnellement, je mets cela sur le compte de la morale revancharde du film sur fond de religion. Et la cinéphilie à la française aura plutôt tendance à retenir les films de la « Movida », tout comme VIVRE VITE (1981, Deprisa, deprisa) de Carlos Saura, qui lui est pourtant ultérieur, mais qui malgré son sujet quasi-similaire fait l’impasse sur l’aspect religieux qui cristallise l’ancien régime du général Franco.

Mais comme un vieux vin, AU-DELÀ DE LA TERREUR est un film à redécouvrir avec du recul et qui mériterait le même type d’édition que le SATAN’S BLOOD (1978) de Carlos Puerto qui lui est tout de même nettement inférieur à tous les niveaux.

L’intrigue : Après un hold-up sanglant, une bande de jeunes voyous se réfugie dans une propriété isolée, habitée par une vieille femme et son petit-fils. Pour effacer les traces de leur passage, ils détruisent tout. Alors l’horreur commence, les forces du mal se déchaînent et c’est Satan qui conduit le bal…

- Trapard - (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby /Laserblast 2 / Wheels of Terror / Dawn of the Mummy / La Guerre des Mondes, le Prochain Siècle / The Stuff / The Dungeonmaster / The Blade Master / Demonoid, Messenger of Death ! / Warlords / L’Histoire Sans Fin / Witchdoctor of the Living Dead / Hurlements / Starfighter

14051412572015263612236353 dans HORREUR

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LE DOMAINE DU FANATIQUE – édition n°9

LE DOMAINE DU FANATIQUE - édition n°9 dans LE DOMAINE DU FANATIQUE 14012107001815263611916666

Le domaine du fanatique, c’était la rubrique de CosmoFiction Fanzine qui revenait à chaque numéro de la deuxième génération (1988-1991). C’était une sorte de chronique d’humeur, une tribune libre dont je m’occupais et où je me lâchais parfois sur un sujet. Mais je pouvais tout aussi bien parler d’émissions TV, de magazines, de l’accueil de CosmoFiction en librairie, de la vie du fanzine, de remerciements, d’un personnage célèbre de la SF ou du Fantastique, etc. Bref, j’étais libre comme le vent, et c’est toujours le cas !

19011704355815263616079491 dans LE DOMAINE DU FANATIQUE

Je m’aime, tu m’aimes, il ou elle m’aime…

J’ai remarqué depuis quelque temps déjà un petit phénomène assez surprenant sur Facebook, ce que j’appellerais l’autolike ou le selfie-like, comme vous voudrez… Il aurait tendance à se répandre dangereusement… Mais de quoi s’agit-il exactement ? Imaginez : quelqu’un poste un commentaire, une photo ou un texte qu’il a lui-même écrit et, aussitôt, il s’autocongratule en s’accordant un « J’aime » 19011704410915263616079492ou, mieux, un « J’adore »… C’est un peu comme si CosmoFiction, mettant en lien son dernier article sur sa page Facebook, s’octroyait lui-même un « J’adore » (n’ayons pas peur), tout fier de lui, haletant de plaisir et les yeux plein d’étoiles… Il me semble, mais je peux me tromper, hein, que ce sont normalement les autres, autrement dit les fidèles de votre page ou de votre groupe Facebook, qui vous accordent le verdict final : le « J’aime », le « J’adore » ou le… rien du tout, non ?…

Moi je veux bien m’autocongratuler, tiens, par exemple pour cette neuvième édition du Domaine du Fanatique en la postant sur Facebook. Mais vous ne trouvez pas que ça fera un peu bizarre que CosmoFiction aime ce que CosmoFiction a publié sur son blog CosmoFiction ?… À partir du moment où CosmoFiction publie un article sur le blog, c’est qu’il est déjà au minimum satisfait de l’article ou, au mieux, tout fier de lui, sinon la logique voudrait qu’il ne le publie pas, non ?… Enfin, j’ai du mal à comprendre l’auto-like-selfie… À moins que ce soit une façon de remercier le contributeur ?… Mais quand CosmoFiction publie un article de Trapard (oui, je sais, ça fait des siècles… bon, alors on va dire Tom Phénix), et qu’il poste ensuite le lien vers cet article sur la page Facebook, il ne met pas pour autant un « J’aime » ou « J’adore » à son article. Ce n’est pas par déception ou simple oubli, mais tout simplement 19011704462715263616079494parce que Tom a déjà été chaleureusement remercié par le blog pour son travail lors de la réception de son article par e-mail et que ce serait un tout petit peu prétentieux de s’auto-liker devant tout le monde. C’est un peu comme si on se faisait la bise devant nos fidèles :

« Bisous Tom, j’te fais la bise parce que j’aime vraiment ton article, tu sais ! Allez, j’t'accorde direct un p’tit cœur facebookien ! »

On n’aurait pas l’air un peu c… ?…

Bon, c’est juste un point de vue, d’accord ? Chacun est libre de faire comme il veut, bien entendu, même si la pratique intense de l’auto-like me surprendra toujours… Remarquez, je vais peut-être m’y mettre moi aussi en accordant de temps en temps des p’tits pouces redressés ou de jolis cœurs écarlates à mes propres publications, tiens ! Pourquoi devrais-je contourner la pratique ? Si les autres m’ignorent, autant que je m’aime, c’est déjà ça !

19011704501915263616079495

Quand L’AVENTURE INTÉRIEURE s’affichait à Nouméa dans les années 80. Merci à Trapard pour la photo.

Effets trop spéciaux…

Il fut un temps où les films fantastiques et de SF comptabilisaient leurs effets spéciaux et s’en vantaient avec plus ou moins d’assurance lors de la sortie des films. C’était dans les années 80, justement. Et bien sûr, plus il y avait d’effets spéciaux et plus le film avait mauvaise réputation auprès d’une certaine presse cinématographique. « Tant d’effets spéciaux nuisent à l’histoire », nous répétait-on à l’envi et à qui voulait l’entendre. Ce n’était pas toujours faux, en effet, mais pas toujours vrai non plus. Pour qu’il soit considéré comme « bon », le film fantastique ou de SF aurait dû se restreindre, faire un régime pour perdre ainsi ses excès en sfx et, ô miracle, accoucher d’une histoire intéressante… Parfois, on avait l’impression qu’il aurait fallu réaliser des films fantastiques et de SF sans le moindre effet spécial… ou presque… ce qui est assez paradoxal.

Résultat de recherche d'images pour "80s special effects"

Aujourd’hui aucun film ne comptabilise ses effets spéciaux, ce serait tout bonnement impossible car ils sont omniprésents, et ce dans tous les genres, même en dehors du Fantastique et de la Science-Fiction. Ce sont souvent des effets discrets, réalisés par ordinateur, et qui facilitent la tâche du réalisateur dans le tournage des scènes. Alors, il a bien fallu que les sempiternels détracteurs se rabattent sur 19011704585415263616079496ces fameux effets numériques. Mais ce n’est pas tant leur surabondance qui les préoccupent, non, c’est uniquement leur origine numérique, oui. Combien de fois j’ai pu lire des critiques envers les effets spéciaux digitaux, comme s’ils étaient les pires sfx présents au cinéma et à la télévision. Étrangement, alors qu’ils sont invisibles, certains prétendent les voir : « Ça fait faux ! », « Ça brille trop ! », « C’est trop lisse ! », « C’est pas assez sale ! »… Sûr que si vous ne regardez que des productions Asylum, vous remarquerez sans problème les effets spéciaux numériques… Mais ne me faites pas croire que les films fantastiques et de SF actuels, s’ils sont produits par des majors hollywoodiennes, ne proposent que des sfx numériques ratés ou visibles ! Bien sûr que l’on se doute de leur présence, bien sûr que l’on sait que tel ou tel bâtiment, véhicule, vaisseau ou créature est réalisé en effets digitaux, mais c’est tout comme autrefois où l’on se doutait que tel ou tel panorama n’était qu’une belle peinture sur verre, par exemple.

On trouve aujourd’hui un charme évident aux maquettes de vaisseaux à l’ancienne plutôt qu’aux vaisseaux réalisés entièrement par ordinateur… Pourquoi pas ?… Certains fans réclament même leur retour à outrance. Ils veulent par exemple les retrouver dans les nouveaux STAR WARS. C’est ainsi que l’on obtient, dans ROGUE ONE, des Stardestroyers d’une blancheur immaculée… sans doute un mauvais éclairage des maquettes me direz-vous, mais en attendant le résultat peu convaincant est à l’écran. Encore faudrait-il que nos as de l’ILM sachent encore utiliser des maquettes en 2019.

19011705013615263616079497Je me doute qu’au rythme où j’écris ces lignes, on va croire que je suis un ardent partisan du tout-numérique, le raccourci est si facile. Certainement pas ! Je suis même très rassuré quand j’entends dire que les Gremlins de GREMINS 3 ne seront pas réalisés en images de synthèses mais bel et bien fabriqués à l’ancienne, sous forme de marionnettes ! De même, quel soulagement d’apprendre que la série télévisée DARK CRYSTAL de Netflix proposera, elle aussi, de fabuleux personnages en latex ! Cependant, qu’il s’agisse de GREMLINS 3 ou de la série TV DARK CRYSTAL, le numérique sera employé, ne serait-ce que pour cacher les câbles ou les fils utilisés pour animer les créatures, mais je sais d’avance que son utilisation ira forcément bien plus loin, et c’est tant mieux car il faut vivre avec son temps et que le numérique nous a prouvé, maintes et maintes fois, ne serait-ce qu’avec AVATAR et les JURASSIC PARK, son étonnante capacité à imiter à la perfection le vrai. Alors non, je ne serai jamais un détracteur des effets numériques, à partir du moment où ils se fondent dans le décor et, bien sûr, s’ils servent l’histoire…

- Morbius – (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

14051412572015263612236353

Également dans la catégorie Le Domaine du Fanatique :

Édition numéro 1 /Édition numéro 2 / Édition numéro 3 / Édition numéro 4 / Édition numéro 5 / Édition numéro 6 / Édition numéro 7 / Édition numéro 8

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

LA BANDE-ANNONCE : DREAMSCAPE (1984)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou pour titiller votre curiosité !

LA BANDE-ANNONCE : DREAMSCAPE (1984) dans CINÉMA 19011504415915263616077192DREAMSCAPE raconte l’histoire suivante :

« Alex Gardner, un jeune homme psychiquement doué, est recruté pour aider le docteur Paul Novotny et la belle doctoresse Jane DeVries dans une expérience afin d’aider des patients dérangés par des rêves menaçants. Mais le représentant gouvernemental Bob Blair, corrompu, a des plans plus sombres pour les pouvoirs peu communs d’Alex. »

Si le film de Joseph Ruben n’a rien d’exceptionnel, avec parfois quelques effets spéciaux que je trouve franchement faiblards, il se laisse voir avec plaisir, d’autant plus que l’on y retrouve le sympathique Dennis Quaid dans le rôle principal (une belle gueule d’acteur qui sera souvent présente au casting de films fantastiques des 80′s avec ENEMY MINE, L’AVENTURE INTÉRIEURE…), mais aussi le grand Max von Sydow (dans le rôle du Dr  Paul Novotny), le non moins apprécié Christopher Plummer, l’inoubliable Cate Capshaw d’INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT et un vieil acteur que j’ai toujours eu plaisir à retrouver, Eddie Albert (notamment apparu dans des épisodes des années 60 d’AU-DELÀ DU RÉEL et de VOYAGE AU FOND DES MERS). Si vous n’avez jamais vu DREAMSCAPE, le film (disponible ici en V.O.) mérite tout de même le détour non seulement pour son casting mais aussi pour son sujet assez original en soi.

- Morbius – (CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

Cliquez sur l’image ci-dessous pour obtenir la bande-annonce du film.

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn / Voltan le Barbare / Pulgasari / Mutant War / Strange Invaders / La Nuit des Mutants / The Kindred / The Slayer / The Video Dead /Flesh Eater / L’Ascenseur / The Kiss / Les Marrrtiens / Robe de Sang / Robot Jox / Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e Dimension / M.A.L. : Mutant Aquatique en Liberté / Le Guerrier de l’Espace / Les Maîtres de l’Univers / Aliens, le Retour / Baby, le Secret de la Légende Oubliée / La Force / Slime City / Meurtres en VHS / Meridian, le Baiser de la Bête / L’Aube des Zombies / C’était Demain / Les Débiles de l’Espace / The Stuff / The Dungeonmaster / Les Prédateurs de la Nuit / Driving Force / Le Sang des Héros

14051412572015263612236353

CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA PAGE FACEBOOK DE COSMOFICTION !

Cliquez ici pour rejoindre LE GROUPE D’ALTAÏR IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 

INSTANTANÉ : LE CHEVALIER DU MONDE PERDU (1983)

INSTANTANÉ : LE CHEVALIER DU MONDE PERDU (1983) dans CINÉMA 19011408485915263616076043

(CosmoFiction – morbius501@gmail.com)

12

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY