LE CINOCHE DE TRAPARD : THE PINK CHIQUITAS (1987)

À peine de retour sur CosmoFiction et voilà que notre coquin de Trapard nous ouvre chaudement l’année, avec une folle histoire de météore rose aux effets étranges sur la gente féminine d’une petite ville américaine ! Voyons ça de plus près…

LE CINOCHE DE TRAPARD : THE PINK CHIQUITAS (1987) dans CINÉMA 18010207565815263615433900Un film de SF canadien des 80′s, méconnu et inédit en France, ne peut pas faire de mal au répertoire de CosmoFiction. En tout cas, THE PINK CHIQUITAS d’Anthony Currie brille plus par son humour absurde que par son intelligence scénaristique. Jugez-en par vous-même.

L’intrigue : Un météore rose atterrit près de la petite ville de Beamsville, transformant ses habitantes en nymphomanes. Cela tombe plutôt bien pour le détective Tony Mareda, Jr. qui, traqué par des gangsters, se voit contraint de se cacher à Beamsville…

Non, évidemment ce n’est pas le scénario du BLOB, mais bien de THE PINK CHIQUITAS, un titre qui parle de jeunes femmes zombif… Non, plutôt nymphomanisées par le fameux météore rose. Et humour californien oblige, les bigotes à lunettes font soudainement jaillir le porte-jarretelles et la tignasse de tigresse. Il faut dire que la série B californienne des années 80 a toujours été très décomplexée derrière un slogan sous-entendu : « No stress, va au soleil et sors ton string ! »

Le film d’Anthony Currie met avant tout sur le devant de la scène, le chanteur crooner Frank Stallone, le propre frère de Sylvester Stallone qui n’a pas vraiment percé en France, sauf peut-être ces dernières années où il est plus présent au cinéma et à la télévision. D’ailleurs, tout le début de sa carrière au cinéma s’est uniquement fait dans l’ombre de son frère, jouant plus ou moins son propre rôle de chanteur lors de courtes scènes dans les trois premiers ROCKY, dans LA TAVERNE DE L’ENFER (1978) aux côtés d’Armand Assante, ainsi que dans STAYING ALIVE (1983) avec John Travolta. 18010208002915263615433902 dans LE CINOCHE DE TRAPARDOn retiendra d’ailleurs plutôt ses chansons issues des B.O. de ces films, comme « Far From Over », que ses courtes figurations.

Les rôles de Frank Stallone, comme pour THE PINK CHIQUITAS, n’ont finalement rien d’extraordinaire en ces années 80 très musicales, si l’on considère des cas similaires avec Pia Zadora et Jermaine Jackson dans ROCK ALIENS (1984), Tom Waits et John Lurie dans DOWN BY LAW (1986), et même Johnny Halliday dans TERMINUS (1987) pour la France, et Sabrina Salerno dans DELIRIUM (1987) pour l’Italie. Et je dois en oublier d’autres, que vous pourrez ajouter en commentaires.

Au final, malgré un humour balourd, on retiendra surtout l’univers très décomplexé de THE PINK CHIQUITAS. Une liberté d’humour et de provocation qui serait évidemment considérée comme politiquement incorrecte en ces années 2000.

- Trapard – (CosmoFiction)

Autres films de la catégorie Le Cinoche de Trapard :

Prisoners of the Lost Universe / Carnage / Matador / Prophecy, le Monstre / Alligator / Killer Klowns from Outer Space / Gunan le Guerrier / Les Yeux de Laura Mars / Nuits de Cauchemar / The Dark / Delirium / Le Cimetière de la Terreur / Zombie Nightmare / Neon Maniacs / Les Forces du Mal / Le Démon des Profondeurs / Adam et Ève contre les Cannibales / Slipstream, le Souffle du Futur / El Aullido del Diablo / La Guerre des Vampires / Desert Alien / La Chasse aux Morts-Vivants

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 


Un commentaire

  1. morbius dit :

    Visiblement un film fou comme on en trouvait pas mal dans les 80′s ! Sûr qu’aujourd’hui le sujet ferait scandale !

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : RÉTROFICTIONS, l'encyclopédie de la conjecture romanesque

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY