L’AFFICHE : LA GUERRE DES MONDES, LE PROCHAIN SIÈCLE (1981)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : LA GUERRE DES MONDES, LE PROCHAIN SIÈCLE (1981) dans CINÉMA 17072712461515263615173687

Les affiches de films polonais sont toujours très étonnantes, souvent créatives et artistiques. Celle-ci est un peu différente, bien que très parlante, si on peut dire ça comme ça, puisqu’elle semble exprimer une problématique concernant la liberté d’expression. C’est l’affiche américaine du film polonais de Piotr Szulkin, LA GUERRE DES MONDES, LE PROCHAIN SIÈCLE (1981, Wojna światów – Następne stulecie).

L’intrigue : Iron Idem, journaliste à la télévision, voit sa vie basculer le 28 décembre 2000, le douzième jour depuis le débarquement des Martiens sur la Terre. Journaliste indépendant jusqu’alors il se voit contraint de diffuser des informations dictées par les responsables de la chaîne de télévision qui eux-mêmes ne font qu’appliquer avec zèle les directives des dirigeants qui ont de suite pactisé avec les envahisseurs. Pour le convaincre de collaborer, ils n’hésitent pas à utiliser la manière forte en enlevant son épouse et saccageant son domicile sous l’œil bienveillant des occupants qui ne veulent d’ailleurs qu’amour et… du sang humain…

Ce film de Piotr Szulkin est le second volet d’un triptyque de science-fiction apocalyptique commencé avec LE GOLEM (1979, Golem) et conclu avec AREU, AREU, GLOIRE AUX HÉROS (1986, Ga, ga – Chwała bohaterom). LA GUERRE DES MONDES, LE PROCHAIN SIÈCLE décortique les différentes manières pour un système dépendant d’un colonisateur, de manipuler les masses que ce soit par les médias ou par différentes techniques de manipulations dissuasives. La référence au mouvement Solidarność de Lech Wałęsa face à la politique pro-soviétique du général Jaruzelski en ces débuts d’années 80 semble évidente, bien que l’équipe technique du film aie revendiqué avoir voulu tourner un pur sujet de science-fiction dans un simple but d’exploitation à un niveau concurrentiel international.

Néanmoins, LA GUERRE DES MONDES, LE PROCHAIN SIÈCLE ne sortira en Pologne qu’en 1983, lorsque l’opinion publique était tournée vers elle, après la libération de Lech Wałęsa et et à quelques mois de son obtention du Prix de Nobel de la Paix. Le film de Piotr Szulkin est donc sorti en salles aux États-Unis en 1981 sous le titre visible sur l’affiche ci-dessus, THE WAR OF THE WORLDS, NEXT CENTURY. Les similitudes avec la série V diffusée en 1983, peuvent laisser imaginer que ses créateurs ont vu et apprécié le film de Szulkin. On y retrouve de nombreux points communs concernant la manipulation par les médias, la délation, la collaboration répressive, et dans le film polonais, le sang remplace la nourriture. Mais c’est le même roman d’H.G. Wells qui semble avoir été développé dans le film comme dans la série.

Avec ce titre, LA GUERRE DES MONDES, LE PROCHAIN SIÈCLE, comme avec les titres polonais et anglais, Piotr Szulkin travaillant à même le roman de H.G. Wells, voulait développer la pensée de l’auteur en pleine période victorienne (qui était aussi journaliste, ne l’oublions pas). Et ce, sur sa vision de la politique le siècle à venir, donc celle du XXè siècle. Et là où V force le trait sur la montée de la Résistance face à l’Occupant extraterrestre, jusqu’à la victoire, un peu comme une sorte de vision américanisée de la Seconde Guerre Mondiale, Piotr Szulkin a préféré quand à lui développer la vision européenne de l’Histoire. Donc, la recherche de boucs émissaires sitôt les occupants partis, et les responsables n’hésitant pas à manipuler de nouveau les téléspectateurs avec l’aide des médias. Manquerait presque le général De Gaulle dans tout ça !

Je noterai enfin la présence de mon comédien polonais préféré, Jerzy Stuhr. Omniprésent dans les films et téléfilms de Krzysztof Kieślowski, mais aussi dans certains films réalistes de Krzysztof Zanussi. Avec sa bouille joviale et son style et jeu d’acteur pourtant très anodins mais subtiles, Stuhr a aussi joué dans plusieurs classiques de la science-fiction polonaise des années 80.

- Trapard (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby /Laserblast 2 / Wheels of Terror / Dawn of the Mummy

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 


Un commentaire

  1. trapard dit :

    THE TRIPODS (1984) : La série tv britannico-australienne diffusée après V : https://www.youtube.com/watch?v=7JFieVN7woU
    C’est une mélange de « La Guerre des Mondes » et de certains éléments dystopiques de « La Machine à explorer le Temps », mais situés dans une Angleterre victorienne et rurale.
    Les épisodes sont en VO sur YouTube.

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY