COSMOLECTURES : GÉNÉRATION GALACTIK

COSMOLECTURES : GÉNÉRATION GALACTIK dans COSMOLECTURES 14012501593415263611928029

Lorsque j’ai plongé pour la première fois dans Génération Galactik, je ne voulais plus en sortir. Et c’est avec un plaisir monstrueux que je l’ai dévoré en un rien de temps ! Ce livre, écrit par Vincent Dubost et publié aux éditions Hors Collection, est un hymne à la gloire des séries animées et feuilletons japonais de la fin des années 70 au début des 80, mais, plus que tout, il vous fait revivre ces incroyables moments merveilleux passés en compagnie de GOLDORAK, d’ALBATOR, d’ULYSSE 31, de CAPITAINE FLAM, de SAN KU KAÏ et de BOMBER X !

16101209453615263614551888 dans DESSIN ANIMÉAvec un talent remarquable, Vincent Dubost nous raconte son enfance passée bien souvent devant le petit écran, lors des RÉCRÉ A2, en compagnie de ses héros favoris qu’étaient les personnages des premiers dessins animés japonais diffusés en France, sa course pour rentrer chez lui à temps pour suivre leurs exploits, sa passion pour GOLDORAK, ses marchandages avec sa mère pour pouvoir s’acheter des jouets de sa série préférée ! Tout y est, on s’y croirait, car ce qu’il a vécu beaucoup l’ont aussi vécu à cette époque s’ils étaient gamins ou jeunes ados comme moi. On revit ces moments et on jubile, car Vincent Dubost n’a pas son pareil pour nous les raconter en faisant vibrer notre fibre de fan toujours intacte.

Il s’agit ici de la deuxième édition de Génération Galactik. Visiblement, l’ouvrage a connu un succès bien mérité. Dans cette « Nouvelle édition enrichie en fulgur » et datée de novembre 2014, d’incroyables collections d’objets cultes (jouets, magazines, autocollants, crayons, cartables, draps, rideaux, coussins, vêtements, cartes à collectionner, montres, tampons encreurs, disques, etc.) sont dévoilées, s’étalant avec insolence en pleines pages sous nos yeux ébahis. Dans cette caverne d’Ali Baba, certains reconnaîtront peut-être comme moi des jouets, des magazines ou des gadgets qu’ils eurent la chance de posséder à l’époque.

Des reconstitutions ou des photos de chambres de ces années là sont présentées avec toutes leurs décorations de dessins animés japonais. On y retrouve bien des objets typiques de la fin des seventies et du début des eighties. Des extraits de pages de programmes TV sont également présents en compagnie de publicités pour les jouets des dessins animés et séries cités plus haut. Ce livre est un régal, une folie, car c’est là où l’on se dit, démoralisé et détachant nos yeux du bouquin : mais qu’ai-je fait en me débarrassant de tout ça ?… (bon je sais, Didier, ne remue pas le couteau dans la plaie, toi tu les as précieusement gardés pour la plupart). Enfin, c’est pas grave, je me consolerai en me disant que moi au moins j’ai vécu en 1978 la folie GOLDORAK, puis celle d’ALBATOR et de tant d’autres ensuite !

Je vous laisse avec la quatrième de couverture :

« Ou étiez-vous le 3 juillet 1978 à 17 heures, ce fameux jour où Goldorak atterrissait sans prévenir sur la planète RÉCRÉ A2 ? Confortablement installé devant votre poste TV, ou pataugeant déjà sur les plages de la Grande-Motte ?

Que faisiez-vous en ce bel été où la France de Pollux et Colargol basculait subitement dans l’univers de la science-fiction et des tout premiers mangas ? Vous rappelez-vous la rentrée cosmique qui s’ensuivit ? Les innombrables produits dérivés qui inondèrent nos cours d’école ? Étiez-vous de ceux qui troquèrent illico leur cartable Tann’s contre celui du glorieux robot des temps nouveaux ? « Goldorak, go ! »

Vincent Dubost vous fait revivre cette merveilleuse époque : une enfance faite d’insouciance et de Choco Prince, de VISITEURS DU MERCREDI et de fantastique… ALBATOR, SAN KU KAÏ, CAPITAINE FLAM, LA BATAILLE DES PLANÈTES : un océan d’étoiles pour une génération galactik ! »

- Morbius – (CosmoFiction)

 


Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY