COSMOCRITIQUE : FUTUR IMMÉDIAT, LOS ANGELES 1991 (1988)

COSMOCRITIQUE : FUTUR IMMÉDIAT, LOS ANGELES 1991 (1988) dans CINÉMA 14011101120715263611887117

La catégorie Cosmocritique accueille les anciennes « critiques » publiées dans les numéros des années 80 de CosmoFiction Fanzine. L’équipe était alors très jeune. Notre passion se lisait à travers nos textes et notre engouement aveuglait parfois notre sens critique ! Mais peu importe, au moins nous vivions intensément nos rêves sans nous soucier du « qu’en-dira-t-on ».

16042407444615263614175297 dans COSMOCRITIQUEJe ne garde qu’un souvenir mitigé de FUTUR IMMÉDIAT (Alien Nation, de Graham Baker) et je crois que je partage encore aujourd’hui l’avis de Laurent. Encore faudrait-il que je puisse revoir ce film introuvable. En tout cas, son titre m’avait inspiré le nom de l’association que je devais créer quelque temps après avoir quitté le Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie. Finalement elle n’a jamais vu le jour. La poisse due à Alien Nation !

16042408084115263614175306 dans FANZINE COSMOFICTIONL’histoire : « Dans le futur, des extra-terrestres se sont implantés sur Terre. Après des années passées sous quarantaine, ils sont libres d’aller et venir mais sont victimes d’une nouvelle forme de discrimination. Dans ce contexte, Sam (Samuel) Francisco est le premier officier de police extra-terrestre. Son partenaire est un vétéran de la police. Ils devront surmonter leurs différences pour mettre à mal les complots des dirigeants extra-terrestres. » (Wikipédia)

16042408103915263614175309 dans SCIENCE-FICTIONPour le scénario de FUTUR IMMÉDIAT, vous prenez une pincée de DEUX FLICS À MIAMI et une autre de V, et le tour est joué ! Tout ça pour vous dire que FUTUR IMMÉDIAT manque vraiment d’originalité.

Le film commence par l’arrivée d’une soucoupe volante (ressemblant comme deux gouttes d’eau au vaisseau mère de V) transportant un peuple extraterrestre qui réclame l’hospitalité aux Terriens. Ensuite, on nous inflige toute une série de messages anti-racistes et l’on finit dans les stupéfiants à la sauce MIAMI VICE.

Chaque séquence fait preuve d’un déjà vu irritant : la scène d’entraînement des flics, c’est du ROBOCOP tout craché. De même, la scène où nos deux héros se saoulent en se racontant des blagues et des histoires de famille est d’une débilité profonde. À la limite, on se demande si le réalisateur et son scénariste n’ont pas voulu se foutre du spectateur.

- Laurent S. – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Également dans la catégorie Cosmocritique :

Gremlins / Terminator / Les Goonies / 2010, l’Année du Premier Contact / Les Aventuriers de la Quatrième Dimension / Histoires Fantastiques / Hellraiser, le Pacte / Cocoon / Princess Bride / Running Man / Miracle sur la 8e Rue / Starman / Legend / Incidents de Parcours / Superman IV : le Face à Face / Retour vers le Futur / Labyrinthe / Génération Perdue / Starfighter / Hidden / Le Blob / Willow / Les Maîtres de l’Univers / Elmer, le Remue-Méninges / Retour vers le Futur 2 & Retour vers le Futur 3 / Dolls / Les Sorcières d’Eastwick / La Folle Histoire de l’Espace / Brazil / Androïde / L’Amie Mortelle / Flic ou Zombie / Vampire… vous avez dit Vampire ? 2 / Electric Dreams / Lifeforce / Project-X

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 


3 commentaires

  1. Trapard dit :

    J’ai ce film quelque part en DVD, acheté je ne sais plus trop où, mais ça fait déjà quelques années. Peut-être une Zone 1 avec une version française. Par contre, je n’ai jamais vu les suites ni la série tv. En même temps je trouve que le premier film se suffit à lui-même. Pour moi c’est un pastiche de SF de tous les tandems de polars avec un flic ronchon où un Vieux côtoie un « Bleu » (les Inspecteurs Harry & co), où un Macho côtoie une nana, où un Blanc côtoie un Black (L’ARME FATALE), où un Blanc côtoie un Asiatique et où un Black côtoie un Asiatique (RUSH HOURS et d’autres encore)…où un Homme côtoie un Zombie (héhé : FLIC OU ZOMBIE !) et j’en passe…Et ce jusqu’à HIDDEN (1987) dont FUTUR IMMÉDIAT n’est que le versant le plus exagéré. MIAMI VICE je trouve justement qu’il n’y a pas de rejets quelqu’ils soient dans la complicité entre les deux flics, la série montre au contraire une bonne intégration des deux côtés. FUTUR IMMÉDIAT n’est pas très original, peut-être doit-on le classer dans le cinéma bis malgré la présence de James Caan et d’un budget qui me semble conséquent ? Et dans ce sens-là, je le trouve agréable à regarder. En plus il y a de l’humour.

  2. Trapard dit :

    Sinon pour en revenir au titre et au-delà du sujet du film, c’est vrai que les mots FUTUR IMMÉDIAT laissent rêveur. C’était un bon nom pour une asso.

  3. Trapard dit :

    Et juste ajouter que j’ai préféré FUTUR IMMÉDIAT en le revoyant dans les années 2000 et complètement hors contexte des années 80 où je crois que je pensais aussi comme Laurent. En tout cas ce thème devenait un véritable cliché à l’époque (le destin commun, l’intégration…). Et même en France avec L’UNION SACRÉE, le polar d’Alexandre Arcady où un flic juif pied-noir (Patrick Bruel) côtoyait un flic musulman franco-algérien (Richard Berry). C’était l’overdose à l’époque ! Mais revoir tous ces films aujourd’hui (et même si on retrouve ce cliché décalé au niveau de la NC aujourd’hui), ça ne fait plus le même effet. En tout cas personnellement je les apprécie beaucoup mieux (le vin est peut-être moins acide et moins vert).

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY