STUART GORDON ET « FROM BEYOND »

Stuart Gordon, le réalisateur de FROM BEYOND : AUX PORTES DE L’AU-DELÀ (1986), s’explique ici sur les références sexuelles de son film par rapport à la nouvelle de H.P. Lovecraft : « À mon avis, l’œuvre de Lovecraft ne STUART GORDON ET manque pas d’implications sexuelles, mais elles ne sont pas explicites. L’histoire se déroule dans le Massachusetts, là où on brûlait les sorcières jadis, dans des villes comme Salem… Lovecraft esquisse un monde de pureté et les conflits qui vont de pair avec ce monde de pureté suggèrent un univers spirituel plutôt étrange. La pureté y est omniprésente, mais le mal n’en est pas éloigné. Pour moi, si Lovecraft a décrit ces endroits, ces lieux, c’était pour mieux mettre en valeur le fait que chez les êtres les plus déprimés on trouve toujours le rêve de l’égo, et que c’est un mal inconscient d’une puissance incroyable. Et je pense que c’est une idée qui charrie des implications sexuelles évidentes. »

(L’Écran Fantastique n°77 – février 1987) (CosmoFiction)

 


Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY