LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LA MOUCHE

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

mouche7

Voilà ce que c’est de jouer avec la science, en particulier avec des téléporteurs, quand on n’a pas Scotty à ses côtés ! Dans un téléporteur, on ne fait pas rentrer n’importe qui, encore moins n’importe quoi. Il faut être clean, très clean ! Alors forcément, quand on ne s’est pas lavé depuis un p’tit bout de temps on y rentre avec une mouche. Et au moment de la téléportation, c’est la cata : la mouche fusionne avec l’être humain, ce qui donne Brundlemouche… On obtient alors une horrible mutation dégénérescente dont l’évolution ne peut être que dramatique…

mouche9C’était en 1986. Les spectateurs sortaient de la salle traumatisés par ce remake bien supérieur à l’original, encore secoués par cette vision cauchemardesque que leur avait infligée David Cronenberg, ce destin tragique d’un scientifique incarné par le formidable Jeff Goldblum. « J’ai fait mouche ! », s’écriait alors un Cronenberg ravi. On peut le comprendre.

L’histoire : Seth Brundle, un savant, vient d’inventer des machines qui vont révolutionner l’humanité : des téléporteurs. Au cours de l’une de ses expériences, il se téléporte lui-même sans s’être rendu compte de la présence d’une mouche dans la cabine de téléportation.  Il va alors connaître la fusion progressive et horrible d’un être humain et d’un insecte…

mouche8À l’époque, Rick Baker (HURLEMENTS, LE LOUP-GAROU DE LONDRES, MEN IN BLACK…) est d’abord envisagé pour les effets spéciaux de maquillage. Cependant il travaille sur plusieurs autres projets. C’est alors Chris Walas, grand spécialiste (LE RETOUR DU JEDI, ENEMY MINE, GREMLINS…), qui va s’occuper des effets spéciaux de maquillage, lesquels vont devoir montrer les sept phases de la lente et effrayante métamorphose de Seth Brundle. C’est dans son atelier de San Francisco, entouré d’une trentaine de personnes, que Walas va concevoir les impressionnants maquillages, mécanismes et autres effets particulièrement élaborés de LA MOUCHE. Jeff Goldblum devra « subir » cinq heures par jour de prothèses et maquillages. Cronenberg confie à propos de la métamorphose : « Pour moi, la transformation en mouche était une métaphore ; un transfert avec la vieillesse, le cancer, toutes les métamorphoses qui attendent un être humain, et c’était une façon de montrer les réactions du personnage devant ces métamorphoses. » Cronenberg précise : « Chris Walas et moi-même ne nous sommes pas inspirés du cinéma, mais de la nature. Nous voulions créer une entité nouvelle, un être issu de la fusion de deux espèces : Brundlemouche. »

Le résultat est impressionnant, à la fois dégoûtant et bouleversant car Jeff Goldblum incarne à la perfection cette descente aux enfers d’un sympathique scientifique auquel on s’était attaché.

Chris Walas obtiendra l’Oscar 1987 du Meilleur Maquillage (en compagnie de son associé, Stéphane Dupuis). Une récompense amplement méritée pour un chef-d’œuvre de la SF horrifique des 80′s.

- Morbius – (CosmoFiction)

Sources : L’Écran Fantastique n°74 et 76, Wikipédia

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 


Un commentaire

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY