MAD MAX 1981 : LE DÉFI DE FAIRE MIEUX QUE LE PREMIER

mad30bComme annoncé précédemment, CosmoFiction profite de la sortie prochaine de MAD MAX FURY ROAD pour revenir sur la trilogie « Mad Maxienne » de George Miller et lui rendre hommage, à sa façon. Articles de presse, critiques, points de vue, photos, bandes-annonces, extraits vidéo, reportages, making of, petites anecdotes et souvenirs seront de la partie. Pour les analyses profondes et les grandes réflexions philosophiques sur le contenu des films, rendez-vous ailleurs avec un bon café bien corsé.

MAD MAX 1981 : LE DÉFI DE FAIRE MIEUX QUE LE PREMIER

MAD MAX 1981 : LE DÉFI DE FAIRE MIEUX QUE LE PREMIER dans CINÉMA 15051109131715263613255676

Un Max plus mad que jamais…

mad7Bon, hé, pas facile pour moi de tenir la route (c’est le cas de le dire) en pleine semaine en rentrant du boulot. Mais bon, on s’est promis quelques jours « mad », alors on s’y tient sur CosmoFiction !

Cette fois, nous voilà bel et bien dans un monde post-apocalyptique. La Troisième Guerre mondiale qui devait avoir lieu s’est produite. Les images du début du film nous le prouvent. Et Max est devenu un solitaire qui erre, sans âme, ou si peu, après la mort de sa femme. Il est encore plus dangereux et redoutable que dans le premier film, et surtout plus « mad » que Max… L’intrigue :

« Dans un futur non défini, les réserves de pétrole sont épuisées et la violence règne sur le monde. Max, un ancien de la sécurité routière, se porte aux secours d’une communauté de fuyards aux prises avec des pirates de la route. La bataille se concentre autour d’une citerne de raffinerie. » (allocine.fr)

Pour nombre de fans et de critiques, MAD MAX 2 : LE DÉFI (Mad Max 2 : The Road Warrior) est considéré comme supérieur au premier film. Lisez ci-dessous la critique parue dans un numéro du magazine Première de l’époque et vous comprendrez le pourquoi de l’engouement.

15051109333615263613255694 dans Mad Max

Bande-annonce, extrait et mini making of…

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Notes et anecdotes…

  • Le budget de MAD MAX 2 s’élève à 4 millions de dollars australiens (soit 2 millions de dollars américains).
  • Le film est sorti le 24 décembre 1981 en Australie et le 11 août 1982 en France.
  • C’est MAD MAX 2 qui a convaincu Spielberg de contacter George Miller pour la réalisation d’un segment du film LA QUATRIÈME DIMENSION.
  • La poursuite finale reste aujourd’hui considérée comme l’une des plus grandes poursuites automobile de l’histoire du cinéma.
  • Le film a reçu de nombreuses récompenses dans diverses catégories des Australian Film Institute Awards, Saturn Awards et Prix Hugo.

Source : Wikipédia.

15051109594515263613255722 dans SCIENCE-FICTION

Et qu’est-ce qu’ils en pensent, eux ?…

Jean-Pierre Andrevon dans 100 Ans et Plus de Cinéma Fantastique et de Science-Fiction (éd. Rouge Profond) :

« Absent du premier épisode, le grand spectacle est ici au rendez-vous, bénéficiant d’un visuel saisissant adoptant les stéréotypes du western : chevauchées (certes mécaniques), attaque d’un fort, pluie de flèches, duels à mort, poursuites – un camion citerne fait office de diligence. Mais la précise mise en scène de George Miller est toujours au rendez-vous, remarquable dans ces constantes plongées sur une plaine infinie où les véhicules fous tracent des signes cabalistiques avec leurs sillages de poussière. »

Lorris Murail dans Guide Totem : La Science-Fiction (éd. Larousse) :

« On reconnaît le thème des bons cow-boys et des méchants Indiens. La suite n’est que plaies et bosses. Fidèle à l’esprit du premier film, George Miller se tient à l’écart de toute sentimentalité. »

Allez, rendez-vous demain pour MAD MAX 3 : AU-DELÀ DU DÔME DU TONNERRE…

- Morbius – (CosmoFiction)

 


8 commentaires

  1. trapard dit :

    L’acteur qui joue le pilote aux serpents (sur la photo en bas de l’article) c’est Bruce Spence, comédien australien que l’on peut voir jouer notamment dans « Le Pays où rêvent les fourmis vertes » (1984) tourné par Werner Herzog dans le Bush.

  2. trapard dit :

    PS : au virage, merci Morbius pour tes efforts, c’est toujours agréable de lire tes articles en soirées.

  3. morbius dit :

    Thanks, Mr Trapard. :)

    L’acteur dont tu parles à également joué un alien dans Star Wars III : La Revanche des Sith. IL a une telle gueule que peu de maquillage lui suffit. ;-)

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : MARK HAMILL A DIT...

  4. trapard dit :

    Bon du coup, à cause de toi Morbius, j’ai ressorti mes DVDs de Mad Max 1 & 2 pour me faire une petite séance de tout feu, tout flamme sur les routes australiennes :D

  5. morbius dit :

    Attention à la poussière !

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : MARK HAMILL A DIT...

  6. trapard dit :

    Pour le moment je suis encore sur l’autoroute avec un morceau australien sorti la même année que le premier Mad Max :

    https://www.youtube.com/watch?v=gEPmA3USJdI

  7. Gladstone dit :

    Super article , bien documente, seul bemol, le brian may composituer de la Bo de Mad Max I & II n’est pas le guitariste du groupe Queen mais un Homonyme.
    Encore merci pur le doc sur Bertrand Cadart

    A

  8. morbius dit :

    Merci à vous, je rectifie de suite. :-)

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : MARK HAMILL A DIT...

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY