LE MONSTRE DE LA SEMAINE : DARKNESS

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

darkness2

L’impressionnant Darkness du film LEGEND (1985) de Ridley Scott est un puissant démon qui désire s’emparer des licornes préservant la paix et l’harmonie dans un monde merveilleux. Ainsi, s’il y parvient, l’obscurité régnera pour l’éternité.

darknessVéritable représentation du Diable, Darkness, aux cornes démesurées, à la peau écarlate, aux sabots de bouc et à la voix caverneuse est magnifiquement interprété par Tim Curry. On doit la conception de Darkness aux talents de Rob Bottin.

« Inspiré du Joker, l’un des ennemis de Batman, Darkness est affublé, outre les prothèses, d’une paire de cornes en fibre de verre qui a posé des problèmes sans fin au moment du tournage. Refusant de porter un harnais pour les maintenir à leur place, Tim Curry devait veiller à les repousser en arrière de temps à autre » (Starfix Hors Série n°1 : 5 Ans d’Effets Spéciaux).

Rob Bottin déclare à propos de sa création, Darkness : « L’aspect de Darkness a évolué, sur une très longue durée. Nous avons hésité entre deux directions à suivre. Au départ il était prévu qu’il change de forme selon son humeur, en passant d’un très beau démon à une sorte de diable ou de bête malfaisante. Finalement Ridley a préféré qu’il n’ait qu’une seule apparence, celle d’un personnage attirant. Il voulait qu’il ait d’immenses cornes et un menton pointu ressemblant à celui de Joker, vous savez, l’ennemi de Batman. C’est moi néanmoins qui ai inventé la forme du crâne qui s’apparente à celui d’un taureau. Je lui ai également attribué des oreilles de bouc plutôt que des oreilles pointues traditionnelles de diables. »

Quant à Ridley Scott, celui-ci compare Darkness à une sorte de Minotaure :« Partie taureau, partie homme et partie bouc. C’est un satyre et un des personnages-clés. On voulait tracer une ligne précise et savoir de quel côté on allait le mettre, plus terrifiant, ou plus majestueux en vrai égal du Bien. En fait on a joué avec la ligne et le personnage change tout le temps, il va d’un côté à l’autre. »

- Morbius – (CosmoFiction)

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 


Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY