LE DOMAINE DU FANATIQUE – édition n°7

LE DOMAINE DU FANATIQUE - édition n°7 dans LE DOMAINE DU FANATIQUE 14012107001815263611916666

Le domaine du fanatique, c’était la rubrique de CosmoFiction Fanzine qui revenait à chaque numéro de la deuxième génération (1988-1991). C’était une sorte de chronique d’humeur, une tribune libre, dont je m’occupais et où je me lâchais parfois sur un sujet. Mais je pouvais tout aussi bien parler d’émissions TV, de magazines, de l’accueil de CosmoFiction en librairie, de la vie du fanzine, de remerciements, d’un personnage célèbre de la SF ou du Fantastique, etc. Bref, j’étais libre comme le vent, et c’est toujours le cas !

Retour sur Ze Craignos Monsters : Le Retour du Fils de la Vengeance

livre2bAvertissement : ce Domaine du Fanatique édition numéro 7 (ça faisait un moment !) sera plutôt couvert, avec quelques violents orages. Aussi, prenez vos parapluies. On commence par le quatrième tome de la série des livres cultes de Jean-Pierre Putters : Ze Craignos Monsters : Le Retour du Fils de la Vengeance (éditions Vents d’Ouest).

Je ne reviendrai pas sur le plaisir coupable que je ressens en lisant ce bouquin dédié à certains des plus grands nanars de l’histoire du cinéma fantastique et de science-fiction, à leurs artisans motivés et à leurs monstres les plus ratés. J’en ai déjà parlé ici. Non, là où je veux en venir, c’est que, après avoir lu la presque totalité de l’ouvrage accompagné de son humour potache (que j’apprécie beaucoup), j’avoue avoir un peu de mal à supporter certaines réflexions hors propos qui plombent régulièrement les textes. J’avais oublié en effet que c’était l’habitude de JPP. Impossible de lire un de ses bouquins sans qu’il nous rappelle (au détour d’une phrase, entre parenthèses ou à travers la légende d’une photo) qu’il est athée, que la religion c’est de la merde, qu’il est un gauchiste convaincu et surtout un anti-Sarko, que Céline Dion chante comme la sirène du camion de pompiers, etc. D’accord. C’est son droit le plus strict de penser ce qu’il veut à une heure où la liberté d’expression semble de plus en plus menacée. Mais notre JPP adoré a-t-il besoin de nous faire part de ses opinions religieuses, politiques ou musicales dans un livre où l’on s’attend surtout, excusez du peu, à lire d’abord et avant tout des textes sur le cinéma fantastique et de SF ? Que l’on soit d’accord ou non avec ses idées, je trouve que cela n’a rien à faire dans ce genre de bouquin. De cette façon, JPP gâche en partie la lecture de son Ze Craignos Monsters quatrième du nom. Oui, il y a des monstres en religion, en politique et en musique. Mais ses monstres à lui ne seront pas forcément les nôtres, et à choisir je préfère assurément ceux du ciné fantastique et de SF à ceux-là…

SOS FANTÔMES 3, le reboot qu’il ne faut pas critiquer…

Nous vivons une époque formidable où briser les mythes, lifter les franchises et pondre des bouses est devenue monnaie courante sans que presque personne ne s’en offusque, en tout cas certainement pas les nouvelles générations gavées de ces produits aseptisés et sans âme auxquelles elles se sont merveilleusement accoutumées, ignorant d’office l’histoire du cinéma fantastique et de science-fiction car ghost3totalement hermétiques aux films datés de plus de vingt ans. Alors forcément, SOS FANTÔMES 3 devrait certainement leur plaire car il s’agit là de l’exemple type du blockbuster taillé sur mesure pour leurs cerveaux formatés.

On savait déjà depuis un moment qu’un SOS FANTÔMES 3 était en préparation. Annoncé à plusieurs reprises par Ivan Reitman, le projet finira par clapoter à cause de l’imbécile Bill Murray. Certains (devinez lesquels encore une fois…) diront tant mieux car retrouver Bill Murray, Dan Aykroyd et Harold Ramis (mais ce dernier nous a quitté récemment) dans les rôles principaux, autrement dit trois « vieillards », aurait pu entraîner l’échec du film.

C’était sans compter la présence d’un requin hollywoodien, un certain Paul Feig (MES MEILLEURES AMIES, LES FLINGUEUSES), qui a aussitôt décidé de reprendre le flambeau en bouleversant toutes les données grâce à une formule magique très à la mode actuellement et dont les paroles se résument en un seul mot : « REBOOT » !  Le carnassier nous a vite mis au parfum avec deux news qui annoncent clairement les couleurs : 1 – (et non des moindres) ce seront désormais quatre femmes qui incarneront les célèbres Ghostbusters ! 2 – « Je veux que le film soit plus effrayant que l’original », a-t-il déclaré dans sa grande candeur.

Revenons, si vous le voulez bien, sur ces deux points non négligeables…

1 – Le casting sera donc entièrement féminin. On trouvera dans les rôles principaux Melissa McCarthy, Kristen Wiig, Kate McKinnon et Leslie Jones. Bien. À partir de là vous ne pouvez plus rien dire. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de femmes. Si vous commencez à émettre quelques doutes, à vous montrer réticent (habitué que vous êtes à avoir toujours trouvé des mecs dans la peau des Ghostbusters) ou, pire, à rejeter en bloc ce reboot, on va instantanément vous traiter de misogyne, de macho invétéré ou de gay, c’est pas compliqué. J’en ai fait l’expérience avec d’autres également sur de nombreux groupes Facebook et divers forums. Vous ne devez absolument rien contester, seulement approuver en applaudissant à tout rompre. Re-bien. C’est la nouvelle liberté de penser, vous savez, cette libre expression dont on parlait tant il y a quelques semaines à peine. Dans ces conditions, pas de problème : on remplace Indiana Jones par Angelina Jolie dans le prochain film de la franchise (merde, elle a déjà joué Lara Croft dans le même genre !), Scarlett Johansson sera quant à elle James Bond et Sigourney Weaver incarnera Robocop dans le futur reboot du reboot (certainement déjà en préparation). Ah, et j’oubliais : le prochain King Kong s’intitulera Queen Kong (on me dit que ça a déjà été fait, pas grave, on en fera un reboot), Luke Skywalker nous révélera sa véritable identité sexuelle dans STAR WARS EPISODE VII : LE RÉVEIL DE LA FORCE (voilà pourquoi il vivait reclus dans une grotte, sur une île…) et l’équipage du prochain STAR TREK  ciné sera uniquement composé de femmes. Parfait. C’est ça le respect de la parité à Hollywood, non mais.

Le fait d’émettre des doutes quant à un casting entièrement féminin pour SOS FANTÔMES 3 ne signifie pas que l’on soit automatiquement misogyne, macho ou gay. On sait très bien que depuis Ripley dans ALIEN, la femme, dans le cinéma fantastique et de SF, a heureusement atteint un statut bien éloigné des sempiternels clichés auxquels elle avait droit dans les Fifties et Sixties. Mais pour certain(e)s le raccourci est trop beau. Quand Paul Feig déclare : « Beaucoup de personnes pensent que c’est juste un gadget. Je peux comprendre le cynisme de certaines personnes, mais pour moi la raison principale c’est juste que j’aime travailler avec des femmes marrantes.Certaines personnes m’ont demandé « Pourquoi ne pas faire un casting mix ? » Je trouve juste plus intéressant l’idée d’une équipe de Ghostbusters féminine. C’est comme ça que mon cerveau marche. » (syfy.fr) Son « cerveau »… d’accord. Il a parfaitement résumé la situation.

En attendant, la nouvelle n’a pas fini de faire parler d’elle, et notamment sur le site officiel de GHOSTBUSTERS FRANCE qui se fait l’écho de l’inquiétude des vrais fans de SOS FANTÔMES, ceux de la première heure.

2 – Paul Feig achève de détruire le peu de crédibilité de son reboot lorsqu’il dit : « Je veux que le film soit plus effrayant que l’original »… Ce pauvre homme ferait mieux de la fermer définitivement. À chaque fois qu’il l’ouvre, c’est pour nous sortir une connerie grosse comme lui. Mais qui a dit qu’Ivan Reitman, à l’origine de la franchise SOS FANTÔMES, voulait que ses films fassent peur ? C’est tout le contraire, mon vieux, t’as rien compris !  En tenant de tels propos inconsistants, Paul Feig nous prouve, s’il en était encore besoin, qu’il est définitivement à côté de la plaque mais fin prêt pour nous pondre une bouse royale.

Cependant qu’il se rassure : il y en aura toujours pour aller voir « ça ».

- Morbius – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie Le Domaine du Fanatique :

Édition numéro 1 /Édition numéro 2 / Édition numéro 3 / Édition numéro 4 / Édition numéro 5 / Édition numéro 6

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION

 


Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY