QUAND LES SPACE INVADERS RÉGNAIENT SUR TERRE !

space6

Ah les Space Invaders ! Ils m’en ont fait dépenser des pièces de monnaie ces sacrés envahisseurs de l’espace pixelisés ! Ce fut le STAR WARS du jeu vidéo, le premier shoot them up de l’histoire, celui qui entraîna dans son sillage quantité d’imitations et de dérivés ! On fait une p’tite partie à la fin de cet article ? Allez, CosmoFiction a tout prévu !

space5Je me revois encore vers le début des années 80, ado gringalet de 13-14 ans, heureux de me rendre vers l’anse Vata, Nouméa, où se trouvait une petite salle de jeux, le long de la route. Là, une dizaine de bornes d’arcade. Parmi elles, la vedette : Space Invaders ! On était tous encore dans l’ambiance STAR WARS, et ce jeu vidéo SF faisait fureur ! On se bousculait pour y jouer. Il fallait attendre son tour, sagement. Et lorsque c’était enfin le vôtre, tout le monde se rassemblait autour de vous pour observer et commenter vos exploits… ou vos échecs ! Là, c’était du sérieux. Vous aviez intérêt d’assurer ! J’ai eu droit comme tout le monde à des compliments mais aussi des moqueries. Pas grave. Dès que je pouvais, je revenais, je recommençais, allant constamment réclamer des pièces à mes parents !

space3Space Invaders, il faut savoir qu’on le doit à un Japonais, et non à un Américain. Et pan ! C’est en effet Tomohiro Nishikado qui nous a fait ce bokado… ce beau cadeau, pardon. Jeu vidéo développé par la société japonaise Taito, Space Invaders est sorti en 1978. Son vrai nom est スペースインベーダー, Supēsu Inbēdā, oui, je sais, très extraterrestre justement… comme c’est étrange… Tomohiro, en bon fan de SF, puise son inspiration dans LA GUERRE DES MONDES, STAR WARS et aussi… Breakout (le célèbre jeu de casse-briques…). Et vlan : il accouche quelques mois plus tard de Space Invaders ! Mais le sujet du jeu, c’est quoi ? (me direz-vous alors que vous le savez déjà). Je laisse la parole à Wikipédia :

« Le principe est de détruire des vagues d’aliens au moyen d’un canon laser en se déplaçant horizontalement sur l’écran. » Oui, je sais, c’est simple, très simple, cependant on n’est pas là pour réfléchir mais pour JOUER !

Wikipédia précise aussi :

« Il fait partie des classiques du jeu vidéo au même titre que Pac-Man et d’autres de ses contemporains. Il contribue à élargir l’industrie du jeu vidéo au niveau mondial. Space Invaders rencontre un énorme succès populaire. Après sa sortie au Japon, il aurait entraîné une pénurie de pièces de 100 yens. En 2007, Taito annonce que le jeu a rapporté 500 millions de dollars de recettes depuis sa parution.

space4Ce jeu influence beaucoup de titres et connaît plusieurs suites. Il est adapté sur de nombreux supports (Atari 2600, Atari 5200, MSX, NES, etc.). En 1980, la sortie de la version pour l’Atari 2600 permet de quadrupler les ventes de la plate-forme. De ce fait, il devient le premier titre dit « killer application » pour les consoles de jeux vidéo. Space Invaders est référencé et parodié dans de nombreuses émissions de télévision et expositions culturelles. La représentation par des pixels des aliens dans le jeu devient une icône médiatique pour symboliser le monde des jeux vidéo. »

Bon, d’accord, aujourd’hui notre Space Invaders paraît bien, comment dire, « hors du temps ». À l’heure où les jeux sont de plus en plus élaborés, hyper-réalistes, et où leurs supports sont plus que sophistiqués, nos envahisseurs pixelisés paraissent littéralement « out of this world »… Ah ben tiens, justement, ça tombe bien pour un jeu dont les vedettes sont les extraterrestres !

Allez, il est temps d’y jouer ! Cliquez sur ce lien et vous plongerez dans la version authentique de Space Invaders, celle d’époque ! Saurez-vous vaincre la flotte des envahisseurs en obtenant le meilleur score ? Pas si sûr… À moins que vous ne souhaitiez finir votre vie à la façon d’Alex Rogan dans STARFIGHTER !

- Morbius – (CosmoFiction)

space2

 


11 commentaires

  1. Trapard dit :

    J’étais un fan !
    Mais j’ai connu un peu tardivement puisqu’au début des années 80 je n’étais pas tout à fait un ado et je me limitais au fameux jeu de ping pong sur petit écran avec les petites manettes, ainsi que les consoles de poche made in Japan.
    Mais j’ai tout de même connu plusieurs versions des Space Invaders sur les vieux Apple IIc (je ne sais plus si les Amstrad avaient acheté les droits d’exploitations du jeu), puis dans les salles d’arcade de Nouméa. Mais dans la seconde moitié des années 80, du coup, les bornes d’arcade des Space Invaders étaient déjà délaissées au Pam Pam (en face du Lapérouse) et dans les salles d’arcade près de Bernheim (remplacé par un snack) et celui près vu vieux Liberty…Et généralement c’était lorsque qu’aucune borne de jeux de combats n’étaient libres que je me rabattais sur des jeux plus classiques comme les Space Invaders.
    Entre parenthèse, les salles d’arcade c’est tout un univers où l’on se bouscule comme tu dis Morbius, mais où l’on se défoule sur tellement de virtualités que même si cela peut paraître étonnant, combien de fois j’ai ressenti des sensations de tournis en sortant des salles d’arcades. Plusieurs fois, j’ai vu des jeunes tourner de l’oeil et tomber à la renverse sur le sol (des fois on se passait de manger pour jouer avec l’argent de poche destiné à nos repas). L’anecdote la plus drôle, c’est un souvenir de 1988 où trois jeunes gars qui jouaient frénétiquement en alternance et en hurlant à un jeu d’arcade de SF avec des vaisseaux. Et l’un des gars qui attendait son tour complètement surexcité en encourageant son pote et en lui secouant les épaules s’est mis soudain à lui vomir son repas sur la tête. L’autre ne s’est pas démonté et il était tellement à fond qu’il gueulait sur son copain tout en continuant à jouer les yeux rivés sur l’écran :D

    Pour en revenir à Space Invaders c’était un sacré jeu même s’il a un côté minimaliste en 2D très écrasée (ou « hors-temps » comme tu dis Morbius) mais ça représente toute une époque. En même temps, j’ai vu un jeune y jouer il y a quelques temps sur une des applications de son téléphone portable, comme quoi…Space Invaders ‘s not dead :D

  2. morbius dit :

    J’en suis toujours fan ! :-D

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : WHOVIAN'S WHO ! - Elwyn Jones

  3. trapard dit :

    Je me souviens que tu es venu passer une après-midi chez moi en 1986 et on y a joué à trois avec mon frère sur Apple IIc. ;-)

  4. morbius dit :

    Waow ! T’as une sacrée mémoire ! Je ne m’en souviens pas une seule seconde !

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : WHOVIAN'S WHO ! - Elwyn Jones

  5. trapard dit :

    Ah ? C’était peu de temps après notre inscription au Sci-Fi Club. Toi tu nous prêtais des films (La Guerre des Mondes, Planète Interdite, Les Survivants de l’Infini…) et en échange, mon frère et moi, nous te proposions de participer à nos loisirs. C’est normal qu’en tant que membres on ait ce genre de souvenirs, toi tu gérais plutôt le côté tentaculaire et administratif de la présidence en jonglant d’un adhérent à un autre.
    Néanmoins, je m’en souviens aussi et c’est pour ça que j’en parle, c’est parcequ’on avait plein de jeux assez prenants à la maison comme « Sorcellerie », « Castle Wolfenstein » ( http://en.wikipedia.org/wiki/Castle_Wolfenstein ), « Aztec » ( http://en.wikipedia.org/wiki/Aztec_(video_game) ), « Sabotage » ( http://en.wikipedia.org/wiki/Sabotage_(video_game) ), « Moon Patrol » ( http://en.wikipedia.org/wiki/Moon_Patrol ) et quelques autres, et toi tu n’en démordais pas de vouloir jouer à « Space Invaders » plutôt qu’à un autre. :D

    Et en 1986, entre ados on ne parlait que de « War Game », de disquettes, de jeux vidéo sur Apple, Amstrad, Commodore…RFO était même venu filmer les matheux de ma classe et mon prof passionné qui organisait un concours tous les ans : https://www.youtube.com/watch?v=kChqAh9ct7o
    C’est de retrouver ce vieux reportage que ça m’a rappelé un peu tout ça.

  6. morbius dit :

    Et aujourd’hui je joue à Skyrim ! Je ne suis pas un « gamer », comme on dit, je m’y connais peu. Mais parmi tous les jeux auxquels j’ai joué, il est vraiment mon favori.
    https://www.youtube.com/watch?v=PjqsYzBrP-M

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : WHOVIAN'S WHO ! - Elwyn Jones

  7. trapard dit :

    Wow ! Super graphismes ! Et j’aime beaucoup la voix-off.

    À ce sujet, le groupe de heavy-metal MANOWAR qui utilise toute une imagerie guerrière viking a utilisé la superbe voix caverneuse d’Orson Welles juste avant son décès sur deux morceaux. (il faut imaginer Orson Welles à la fin de sa vie : barbu et obèse).

    « Dark Avenger » (au milieu du morceau) : https://www.youtube.com/watch?v=kGatX4eGFiU

    « Defender » (en début de morceau) : https://www.youtube.com/watch?v=1papMbKJCrg

    D’ailleurs Manowar organise ses propres conventions avec carrément des initiations au combat. :D

  8. trapard dit :

    …au combat viking, pardon ;-)

  9. trapard dit :

    Pour en revenir à Space Invaders, j’ai toujours pensé que la créature sur le logo du jeu était une sorte de diable de Tasmanie électrisé, mais finalement on dirait un peu la matérialisation de l’entité invisible Krell

  10. morbius dit :

    C’est vrai, tu n’as pas tort.

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : WHOVIAN'S WHO ! - Elwyn Jones

  11. Trapard dit :

    Les salles d’arcade de Nouméa en mémoire :

    http://www.koicageek.com/ardcade-fighting-zone.html

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY