LES VOYAGEURS DE L’INFINI (1988)

voyageurs4Produite en 1988 par Walt Disney et destinée à devenir une concurrente de STAR TREK : THE NEXT GENERATION (1987), la série télévisée LES VOYAGEURS DE L’INFINI (Earth Star Voyager) n’ira pas plus loin que son épisode pilote. Le responsable de cette mort instantanée ? Un match de football…

Alors qu’en 1987 STAR TREK est de retour sur la petite lucarne avec sa nouvelle génération dirigée par le capitaine français Jean-Luc Picard (Patrick Stewart), Disney se dit que l’heure est venue de contre-attaquer en lançant sa propre série de space opera. Elle s’intitulera EARTH STAR VOYAGER et racontera les aventures d’un groupe de jeunes surdoués. L’histoire :

« En 2081, la Terre est devenue totalement irrespirable. Une équipe de scientifiques surdoués est alors envoyée en mission à bord d’un vaisseau spatial, le Earth Star Voyager, pour coloniser une autre planète lointaine surnommée Déméter. Seulement, le voyage durera 26 ans… » (Horreur.net)

Mais nos héros, volontairement sélectionnés pour leur intelligence et leur extrême jeunesse (la plupart ont entre 14 et 18 ans) en raison d’un voyage qui durera presque 30 ans, seront vite confrontés à des péripéties, et notamment à un méchant complot…

LES VOYAGEURS DE L’INFINI bénéficie d’un très grand spécialiste en effets spéciaux, Richard Edlund (STAR WARS, LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE, POLTERGEIST, SOS FANTÔMES…) et d’un compositeur de renom, Lalo Schifrin (MISSION IMPOSSIBLE, MANNIX…). Une bonne partie des jeunes acteurs sont canadiens car le tournage se fait à Vancouver, avec des scènes tournées dans le Pavillon Soviétique de l’Expo ’86.

L’épisode pilote est lancé sur Wonderful World of Disney, en 1988. Malheureusement Disney fait une grossière erreur : sa diffusion a lieu le jour-même où un match de football américain est programmé sur une autre chaîne, et l’on connaît la préférence des Américains… Les scores sont mauvais. Disney décide par conséquent de ne pas aller plus loin. LES VOYAGEURS DE L’INFINI n’auront parcouru qu’une courte distance spatiale…

voyageurs3

La mini-série, constituée du pilote désormais éclaté en 4 épisodes, sera programmée en France sur TF1, en 1991, dans Disney Parade. Une VHS sortira quelque temps plus tard en vidéo club. C’est ainsi que je découvrirai alors LES VOYAGEURS DE L’INFINI dans un épisode condensé de 120 minutes.

voyageurs5Dire que la série s’annonçait bien serait mentir. Le rythme était lent, les décors visiblement fauchés et les couleurs très fades. Peut-être que LES VOYAGEURS DE L’INFINI aurait pu devenir intéressant à la longue si on lui avait laissé sa chance. Encore eut-il fallu pouvoir supporter un casting d’adolescents… Cependant la série se destinait d’abord et avant tout à un jeune public, comme la plupart des productions Walt Disney.

On nous dit que EARTH STAR VOYAGER a su, au fil des ans, se constituer une communauté de fans et que la mini-série est aujourd’hui très recherchée car jamais éditée en DVD, encore moins en Blu-ray.

Je vous laisse découvrir l’épisode pilote, en français, sur YouTube. Il est réparti en 6 chapitres. Pour l’anecdote, la musique de son générique, que j’aime beaucoup, devait servir à une émission du Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie dans les années 90, sur TV Soleil. Mais elle aussi ne vit jamais le jour. Une chance finalement, car il aurait fallu payer des droits d’auteur exorbitants !

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de la catégorie Série Télévisée :

La Cinquième Dimension : Jeux de Mots / San Ku Kaï : L’Envoyé de la Terre / La Cinquième Dimension : L’Étoile du Berger / Reportage : X-Or / L’Île aux Trente Cercueils / Les Visiteurs / La Guerre des Insectes

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

 


3 commentaires

  1. trapard dit :

    Exactement ! :D
    Je suis en train de regarder la série et une fois que la musique du générique s’est lancée j’ai entendu le générique du petit pilote du Sci-Fi Club de Sun TV :D

  2. trapard dit :

    PS : ce sont les trésoreries des TV et radios qui payent les droits d’exploitation sur la musique et non les animateurs. D’ailleurs en Calédonie, lorsque la Sacenc s’intéresse à un secteur, c’est seulement au moment où le secteur concerné devient applicable aux règlements de la Sacenc, que les diffuseurs distribuent aux ayants-droit, mais pas avant.
    Et Sun TV était une chaîne pirate à une époque où la Sacenc était loin d’exister. RFO, RRB, NRJ et Djiido devaient être les rares institutions nationales ou mixtes à redistribuer des droits sur la musique dans les années 80.
    J’aurais tellement aimé découvrir cette émission du SCi-Fi, les rares émissions de Sun TV étaient des jeux chiants du genre du Trivial Poursuit, et quelques petits concerts en studio. Et il y avait déjà des morceaux chantés en live, et non en play-back sur Sun TV et RFO dans les années 80 contrairement à de fausses rumeurs. C’était Champs-Élysées qui était en play-back, pas toutes les émissions non plus ! :D

  3. trapard dit :

    Je suis un peu hors-sujet, mais pour moi ce qui a accentué les fausses rumeurs comme quoi il n’y avait jamais de concerts en direct sur RFO autrefois, ça vient du fait que beaucoup de groupes de jeunes se sont créés dans les années 90 et il suffit de voir ces groupes en live dont une grosse majorité font des plantages et des faux départs. Ça a dû inspirer RFO 1 et 2 à produire des clips propres et mieux exportables sur France Ô. Et ce, jusqu’à ce que la chaîne laisse la réalisation des clips à des vidéastes indépendants au début des années 2000 et tente de nouvelles formules. Mais pendant toutes les années 80, dans les émissions de S. Lagarde et Kiki Karé, de Laurène Cassage, B. Rouvière, Thierry Rigoureau et j’en passe..c’était toujours du direct, carré et bien propre. C’est plutôt dans les années 90 avec l’émission de Georgy Wahmereungo que sont apparus ce que j’appelle des « faux clips » (des concerts ou un chanteur seul en plein air et en play-back filmé à la manière de clips très simples).
    Comme quoi, on était en avance dans les années 80 !! :D :p

    Bon bref, une bonne petite découverte que ces VOYAGEURS DE L’INFINI. Par contre la présence de Disney y est indéniable.
    J’aime bien aussi les départs de toutes ces séries TV qui prennent le post-apocalyptique terrestre comme base de conquêtes spatiales. Et ça donne du coup un côté fauché à tous les post-Mad Max (dont certains ne « décollent » vraiment pas ^^).

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY