LA BANDE-ANNONCE : LE SOUS-SOL DE LA PEUR (1991)

La bande-annonce, pour se rappeler de bons ou de mauvais souvenirs, ou tout simplement pour titiller votre curiosité !

sous-solPuisque Morbius abordait dernièrement L’EMPRISE DES TÉNÈBRES (1988) sur CosmoFiction et que je touchais deux mots au sujet de SHOCKER (1989) sur Les Échos d’Altaïr… Il est temps d’aborder le film suivant tourné par Wes Craven et sorti en 1991. Je me souviens que dès L’EMPRISE DES TÉNÈBRES, malgré la nouveauté et l’originalité du sujet, je ressentais que quelque chose de bancal s’impliquait dans le cinéma de Wes Craven. Je retrouvais le même problème avec SHOCKER qui bien qu’original en tous points, se retrouvait affublé de dialogues et d’un humour ridicules, ce que j’avais décidé de mettre sur le compte de doublages français bâclés. Et c’est un peu aussi le soucis de ce SOUS-SOL DE LA PEUR (1991, The People Under The Stairs), ces films de Wes Craven étant sorti à la fin des années 80 et au début des années 90, en pleine campagne de cinéphiles en faveur des films en V.O. sous-titrés. Les films de Wes Craven comme bon nombre de films de genre de cette période étant passés à la trappe concernant cette nouvelle manière d’aborder le cinéma, et ceci pour pouvoir sortir rapidement en VHS et en location.

Mais LE SOUS-SOL DE LA PEUR n’en reste pas moins un bon film assez original et carrément à contre-courant en 1991 alors que Spike Lee et Mario Van Peebles faisaient la promotion d’un cinéma identitaire et parfois violent avec DO THE RIGHT THING (1989), MO’ BETTER BLUES (1990), JUNGLE FEVER (1991) et NEW JACK CITY (1991). À l’inverse, LE SOUS-SOL DE LA PEUR mettait en situation de danger un petit délinquant black dans les sous-sols d’une grande baraque dans lesquels s’entassent toute une population souterraine zombifiée.

« Vivant avec sa famille dans la misère à Los Angeles, « Tout Fou » est entraîné dans une combine : le cambriolage d’une maison dont personne ne franchit plus les portes, car les habitants, un couple étrange, ne laissent personne entrer. Pourtant « Tout Fou » s’y introduit, et pour lui, le cauchemar commence… » (Wikipédia)

Personnellement, je me souviens que dans cette logique du cinéma redécouvert en V.O. et qu’entre les films de Spike Lee, de Mario Van Peebles, LE SOUS-SOL DE LA PEUR (1991), CANDYMAN (1992), il y avait un petit quelque chose qui clochait dans les V.F. et notamment au niveau des doublages afro-américains, parfois caricaturaux. Aujourd’hui, cette bande-annonce du film de Wes Craven en V.O. est présentée aussi pour nous inciter à revoir les films de cette période avec leurs variétés d’accents texans, new-yorkais, du Bronx, californiens, etc…

Et sans trop en dire, LE SOUS-SOL DE LA PEUR est comme un bon reboot en mode urbain de MASSACRES À LA TRONÇONNEUSE, avec l’éternel thème de la self-defense présent dans tous les films de Wes Craven.

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

 


Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY