LA GUERRE DES INSECTES (1981)

LA GUERRE DES INSECTES est une mini-série franco-suisse de 4 épisodes d’environ 55 minutes et réalisée par Peter Kassovitz.

guerre1Père de Mathieu Kassovitz, le réalisateur Peter Kassovitz est né en Hongrie en 1938. Ses parents furent incarcérés en camp de concentration nazi jusqu’à la fin de la guerre. Lors de la Révolution hongroise de 1959, alors âgé de 20 ans, Peter Kassovitz émigra à Paris pour devenir assistant-opérateur puis réalisateur à partir de 1964. Il a essentiellement tourné pour la télévision, des téléfilms (comme DES VOIX DANS LA NUIT : LES MAINS D’ORLAC en 1991) ainsi que des épisodes de BIGADE DES MINEURS (1978), HISTOIRES ÉTRANGES (1980, dont une adaptation de « La Morte Amoureuse » de Théophile Gaulthier), MÉDECINS DE NUIT (1981), COPLAN (1989) ou même de H (2001). Avec LA GUERRE DES INSECTES (1981), il a adapté le roman de Jean Courtois-Brieux abordant de manière politique et réaliste une apocalypse engendrée par une invasion d’insectes particulièrement dévastateurs et reproducteurs.

« Dans la cale du cargo « Antinéa » qui navigue dans l’océan Indien, des insectes étranges grouillent au milieu des sacs de blé. L’équipage qui vit au rythme lent du voyage en pleine mer ne s’en rend pas compte. Le commandant finit par découvrir la présence des insectes et alerte le BOA (Bureau Omninational de l’Alimentation) en Suisse. Les responsables du BOA s’inquiètent car la cargaison destinée à un pays africain souffrant d’un manque de céréales, la Whadi, a été inspectée et toutes les mesures d’hygiène ont été prises au chargement de la cargaison. Ce qui semblerait donc indiquer un défaut dans ces mesures d’hygiène. Jean-Marc Haller, sous-directeur du BOA s’inquiète de la contamination possible des stocks du pays destinataire le Wahdi déjà rudement éprouvés. Seul aux commandes du BOA, il va devoir prendre des décisions rapides avant le retour de son supérieur.

guerre2Petit à petit, les insectes gagnent du terrain dans le cargo et les marins sont obligés de se réfugier dans des parties encore épargnée. Aucun insecticide ne parvient à les éradiquer. L’équipage se mutine et met le feu au navire. Au BOA, alors qu’un journaliste commence à s’intéresser de près à l’affaire, les spécialistes finissent par identifier l’insecte. Il est issu d’une mutation d’un insecte originaire du Tibet. Dans l’urgence, il est décidé de réunir des experts mondiaux pour une mise en commun de leurs recherches pour éliminer la menace avant que les insectes se soient répandus dans le monde… » (Unification-France)

Une mini-série qui commence lentement pour s’accélérer avec la musique minimaliste et obsédante de Vladimir Cosma. Mathieu Carrière et le Suisse Patrick Chesnais se partagent les rôles principaux bien que de nombreux autres comédiens défilent dans ce téléfilm en quatre parties. Ainsi on retrouve Anémone dans un rôle intéressant et à des années lumière des personnages qu’elle jouait en compagnie de la troupe du Splendid à cette même période, et Bernard-Pierre Donnadieu très jeune. Et même Marie-Pierre Casey qui se fera surtout connaître en 1984 avec son fameux « Je ferais pas ça tous les jours » dans une publicité pour le dépoussiérant Pliz où, habillée en femme de ménage, elle se laissait glisser sur le ventre sur toute la surface d’une table pour enlever la poussière, ou dans ses rôles de pervenches ou de concierges grincheuses.

- Trapard – (CosmoFiction)

Autres articles de la catégorie Série Télévisée :

La Cinquième Dimension : Jeux de Mots / San Ku Kaï : L’Envoyé de la Terre / La Cinquième Dimension : L’Étoile du Berger / Reportage : X-Or / L’Île aux Trente Cercueils / Les Visiteurs

INDEX DE COSMOFICTION

30 ans plus tard CosmoFiction est de retour !

 


4 commentaires

  1. morbius dit :

    Si je ne connais pas cette série, je me souviens très bien de la pub pour Pliz !

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : WHOVIAN'S WHO ! - Les Rills

  2. Bertrand dit :

    A noter que le nom de l’insecte a été totalement inventé. Un tel monstre entomologique n’existe heureusement pas. Pour les prises de vues rapprochées (les sacs grouillants de vers et d’insectes adultes), c’est ce brave ténébrion meunier qui a posé. Cet insecte est inoffensif et de plus comestible à l’état de larve.

    Le seul insecte présentant un risque de destruction massive des stocks et cultures de céréales est le criquet pélerin d’Afrique (plusieurs cas d’invasions de nuages de milliards d’individus) mais, qui a le bon goût d’être comestible, et de servir de nourriture de substitution après les dégâts infligés aux cultures.

    Autrement, excellente série. Anxiogène mais n’égalant pas en noirceur « Noires sont les galaxies » sortie la même année.

  3. Trapard dit :

    Entièrement d’accord pour « Noires sont les galaxies ».

    Et merci Bertrand pour toutes tes précisions plus qu’intéressantes !

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY