COSMOCRITIQUE : INCIDENTS DE PARCOURS (1988)

COSMOCRITIQUE : INCIDENTS DE PARCOURS (1988) dans CINÉMA 14011101120715263611887117

La catégorie Cosmocritique accueille les anciennes « critiques » publiées dans les numéros des années 80 de CosmoFiction Fanzine. L’équipe était alors très jeune. Notre passion se lisait à travers nos textes et notre engouement aveuglait parfois notre sens critique ! Mais peu importe, au moins nous vivions intensément nos rêves sans nous soucier du « qu’en-dira-t-on ».

incidents1Une histoire de singe pas comme les autres que ce très intéressant INCIDENTS DE PARCOURS de George A. Romero (LA NUIT DES MORTS-VIVANTS). Voici la critique de Yan D. publiée dans le numéro 5 de CosmoFiction Fanzine de janvier 1990.

L’histoire : « Allan Mann est un jeune scientifique doué qui voit son brillant avenir brisé par un accident qui le laisse paraplégique. Il sombre alors dans la dépression jusqu’au jour où un ami lui offre un singe capucin prénommé Ella. Avec ce singe, Allan reprend goût à la vie, mais l’animal développe bientôt un comportement agressif envers tous ceux qui s’approchent de lui. » (Wikipédia)

Il y a des metteurs en scène dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils ne sont pas très prolifiques. C’est le cas notamment de George Andrew Romero qui, en vingt ans de carrière, n’a que six films à son actif. Six films, oui, mais quels films ! Jugez plutôt : LA NUIT DES MORTS VIVANTS (LE classique of the classiques), MARTIN, ZOMBIE (chef-d’œuvre), CREEPSHOW (un classique), LE JOUR DES MORTS VIVANTS (superbe) et enfin INCIDENTS DE PARCOURS (hallucinant). Dans ce dernier, il est heureux de constater le changement d’optique opéré par Romero (que l’on aurait pu croire définitivement enfermé dans un carcan zombiesque). En effet, ici, point de créatures éructantes et baveuses, point de vampires et encore moins de loups-garous. Non. Dans INCIDENTS DE PARCOURS, il n’y a qu’un singe. Un innocent, un mignon petit singe. Si mignon, en fait, que l’on a envie de le prendre dans ses bras pour le cajoler. Cependant, ce singe n’est pas comme les autres : il est supérieurement intelligent par rapport à la moyenne de ses petits copains, tellement intelligent qu’il peut même se mettre en contact télépathique avec un humain et également ressentir toute la gamme d’émotions…

incidents2Comme on peut le constater, l’intrigue d’INCIDENTS DE PARCOURS est tout à fait originale et passionnante. L’histoire ne sombre dans aucune facilité (si ce n’est la scène d’amour, quelque peu incongrue… mais pas dénuée de sens). Comme d’habitude chez les films de Romero, l’interprétation est hors-pair : les acteurs entrent dans la peau de leur personnage avec un tel talent, un tel réalisme, qu’on y croit vraiment, notamment en ce qui concerne Allan, magistralement interprété par Jason Beghe (qui ne volerait pas une nomination à l’Oscar) et aussi l’astucieux primate, Boo (et on ne rigole pas !), qui est certainement la révélation du film (je n’avais pas vu un singe aussi réaliste depuis… 1933, avec KING KONG !).

La musique, magistrale, fait ressentir admirablement le drame qui se joue dans le film. Elle est dûe aux talents du musicien David Shire qui nous livre là une partition quelque peu ressemblante à celle de LINK signée Goldsmith.

Les effets spéciaux sont quant à eux l’œuvre d’un vétéran des films de Romero : Tom Savini, qui travaille avec le grand cinéaste depuis 1977 (MARTIN). Dans INCIDENTS DE PARCOURS, les SFX sont aussi réussis qu’invisibles à l’écran (et c’est un compliment que je fais à Savini). Quoiqu’il en soit, il s’agit là d’une réussite majeure dans la carrière du Maître.

Mais la palme revient sans nul doute à Romero qui, avec son dernier film, nous prouve enfin qu’il sait filmer autre choses que des zombies. Le seul défaut du film serait peut-être sa lenteur (on les sent passer les 90 minutes, croyez-moi !). Néanmoins, ce n’est là qu’un infime détail qui ne nuira en rien au futur classique de Romero.

- Yan D. - (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Également dans la catégorie Cosmocritique :

Gremlins / Terminator / Les Goonies / 2010, l’Année du Premier Contact / Les Aventuriers de la Quatrième Dimension / Histoires Fantastiques / Hellraiser, le Pacte / Cocoon / Princess Bride / Running Man / Miracle sur la 8e Rue / Starman / Legend

INDEX DE COSMOFICTION

 


2 commentaires

  1. trapard dit :

    J’aime beaucoup ce film. Léger et passionnant à la fois.
    Ça fait plaisir de relire Yan D.

  2. morbius dit :

    J’ai revu INCIDENTS DE PARCOURS il y a quelques mois seulement et j’ai vraiment apprécié ce film, ce qui n’était pas tout à fait le cas lorsque je l’avais découvert la première fois.

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : RENCONTRES DU 3e TYPE EN VERSION DISCO !

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY