MUSIQUE : CONTAMINATION

On termine notre semaine CONTAMINATION par un extrait de la musique du film composée par les célèbres Goblin, déjà à l’origine des B.O. de nombre de films de Dario Argento (LES FRISSONS DE L’ANGOISSE, SUSPIRIA, TÉNÈBRES, PHENOMENA), un groupe que l’on ne présente plus aux fantasticophiles ! Pour ceux qui veulent en savoir plus à leur sujet : rendez-vous sur Wikipédia.

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

 


3 commentaires

  1. trapard dit :

    Tu danses Morbius ? :D

    J’aime bien les GOBLIN, c’est une autre époque mais leur musique apport toujours un cachet psychédélique aux films, voire même un petit côté décalé.

    La musique de CONTAMINATION me rappelle un peu celle de ZOMBIE mais avec ce petite côté spatial en plus.
    Bon, je sais que tu n’aimes pas ZOMBIE que j’adore, en particulier pour le côté complètement décalé de la musique, renforcé par l’humour de Romero dans un film gore et dramatique (c’est du spaghetti et du Sergio Leone puissance 1000 !!).

    https://www.youtube.com/watch?v=VpAAQrJ93w8&list=PLBCA11C5DFA7D7FA5

    Ci-dessus une playlist de la musique des GOBLIN pour ZOMBIE dans sa version européenne. Je ne connais d’ailleurs que cette version qui est celle de la VHS de René Château des années 80. J’aimerais un jour pouvoir découvrir la version américaine qui se voudrait peut-être plus dans le sens de Romero (à voir). Wikipedia indique ceci à ce sujet :

    Le contrat de coproduction entre Romero et Argento prévoit que les droits du film reviennent à Laurel Production pour les pays anglophones et l’ensemble du continent américain, à la société d’Argento partout ailleurs. Cela inclut le director’s cut et la musique. C’est pourquoi il existe trois versions du film : le montage original, préalable à la diffusion, le plus long, effectué par le réalisateur pour une projection test, couramment appelé « Director’s cut » ; un deuxième montage américain raccourci sur la demande des distributeurs, effectué lui aussi par Romero ; et le montage européen, effectué par Dario Argento. L’ambiance des différents montages est véritablement très différente. En particulier, la version européenne s’avère plus violente (effet renforcé par la musique des Goblins), la version américaine plus décalée, voire humoristique (comme souvent chez Romero).

    J’aime celle-ci de CONTAMINATION déjà parce qu’on y ressent la transition des Seventies vers les Eightees (celle de PHENOMENA est un bon exemple de la transition déjà opérée). Puis ici, on ressent bien ce mélange de dramatique, d’aventures et ce petit quelque chose de léger, pas humoristique mais pas loin, ce petit quelque chose qui est propre aux GOBLIN.

    Merci Morbius, de nous proposer une fin de weekend planante en musique :-)

  2. morbius dit :

    Belle analyse, Trapard. Thanks a lot. J’ai voulu m’y essayer, et j’ai trouvé tellement banal ce que j’avais écrit que j’ai préféré tout effacer et ne laisser que l’invitation à l’écoute…

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : IMAGINART - ROGER DEAN

  3. trapard dit :

    À quand un hommage à Fabio Frizzi sur CosmoFiction ???

    À propos de transition, en 2011, moi j’ai tout de même eu le culot de rendre un hommage à Fabio Frizzi et à ZOMBI 2 sur…Le Cri du Cagou et interviewant Monsieur Elie Poigoune !!!! :D :D

    https://www.youtube.com/watch?v=3t4iRz-32cI

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY