EMPIRE INTERNATIONAL PICTURES (Empire pour les amis…)

Après l’article de Flynn sur PUPPET MASTER, retour sur les productions Empire Pictures par Dave Altou, qui vous présente Charles Band et ses CREEPOZOID, DOLLS, RE-ANIMATOR et autres visions de terreur, euh, pardon, et autres TERRORVISION !

EMPIRE INTERNATIONAL PICTURES (Empire pour les amis...) dans CINÉMA 1401120157051526361188929614011201581815263611889297 dans DAVE ALTOUMalgré son nom, Empire Pictures n’a rien avoir avec l’univers STAR WARS, donc, les jedimaniacs, cet article n’est pas pour vous mais pour les amoureux des nanars à la sauce eighties.

Empire Pictures voit le jour en 1983 suite à la volonté de son “créateur”, Charles Band, de trouver un moyen de mieux distribuer les films qu’il produit. En effet, Monsieur Band, Charles Band, est, au début des années 80, à l’origine financière de bonnes petites séries B comme TOURIST TRAP (79), PARASITE (82) et METALSTORM (83). N’étant pas satisfait de la distribution de ses films sur le sol US, il décide alors de monter sa propre boîte de production et de distribution. Empire Pictures produira environ une cinquantaine de films entre 1983 et le début des années 90 dans ses studios basés en Italie.

Entre deux “navets” (BREEDERS,….), Empire Pictures permettra la réalisation de films qui marqueront notre cinéma avec des titres comme RE-ANIMATOR (85) et, dans une moindre mesure, GHOULIES (85). Le premier rencontrera un gros succès et cèlera une collaboration fructueuse entre Charles Band et le réalisateur Stuart Gordon pour d’autres films dont FROM BEYOND (86), DOLLS (87) et ROBOJOX (90). À noter, pour RE-ANIMATOR, cette incroyable séquence ou une tête décapitée tente un cunilingus à la belle Barbara Crampton (que l’on retrouvera tout aussi aguicheuse dans FROM BEYOND), une séquence totalement “Dave Altou approved” bien sûr !

D’autres productions Empire marqueront les eighties Fantastique comme TROLL (86), TERRORVISION (86) et CREEPOZOID (87).

1401120159581526361188929914011202023415263611889301Malheureusement, avec l’enchaînement des productions les unes après les autres, Charles Band commence à avoir du mal à gérer correctement sa compagnie qui rencontrera de graves problèmes financiers au début des années 90. Ne pouvant plus faire face à ses dettes, Charles Band n’aura d’autre choix que de revendre Empire Pictures. Elle sera rachetée par la société Epic puis disparaîtra dans les années qui suivront.

Après la chute de la maison Empire (!), Charles Band lancera une nouvelle boîte de production du nom de Fullmoon Entertainment (qui existe encore aujourd’hui) et qui produira, entre autre, la célèbre série des PUPPET MASTER (qui avait commencé à être imaginée dans les dernières années d’Empire). Mais ceci est une autre histoire….

Il est indéniable que les productions Empire auront marqué mes années de jeune fantasticophile, avec leurs scénarii parfois complètement loufoques (TERRORVISION et sa chaine TV extraterrestre !) ou repris des grosses productions hollywoodiennes (qui a dit que GHOULIES avait un rapport avec GREMLINS ?). Mais, comme dans les années 50, la plupart des films Empire m’ont fait rêver avec leurs sublimes affiches et leurs bandes annonces alléchantes (souvent bien meilleures que les films eux-mêmes). Un esprit que Charles Band conservera dans ses productions Full Moon avec le charme des eighties en moins.

Pour en savoir plus sur Chales Band : Nanarland

Le site officiel de FullMoon.

- Dave Altou – (CosmoFiction)

 


5 commentaires

  1. Trapard dit :

    Empire Pictures : un pan de l’histoire du cinéma d’horreur ! Merci Dave Altou.

  2. Trapard dit :

    Sinon, je ne sais pas si ça vient des fortes chaleurs de l’été calédonien, mais avec tous ces liens rouges en début d’article, le tout jeune blog CosmoFiction semble nous faire un peu de bourbouille ^^

  3. morbius dit :

    Eh oui ! Contrairement aux Echos d’Altaïr où les liens demeurent vert clair si je ne les repasse pas en mauve, ceux de CosmoFiction se mettent automatiquement en rouge. Alors parfois je les repasse en mauve eux aussi, ou alors je les laisse ainsi pour qu’on les remarque encore mieux ! ;-)

    Dernière publication sur Les échos d'Altaïr : RENCONTRES DU 3e TYPE EN VERSION DISCO !

  4. Trapard dit :

    À noter que Charles Band est le fils de feu Albert Band, décédé en 2002 et qui était lui aussi producteur, mais aussi scénariste et réalisateur d’un certain nombre de westerns, dont certains tournés en Italie dans les années 60. Il était d’ailleurs lui aussi réalisateur de films d’horreur comme J’ENTERRE LES VIVANTS (1958) qu’on retrouve dans la catégorie Drive-in des Échos d’Altaïr. Et on lui doit aussi un film culte : ZOLTAN, LE CHIEN SANGLANT DE DRACULA (1978). Il a aussi été figurant, alors qu’il a un certain âge, dans certains films produits par son fils comme TOURIST TRAP (1979) ou TROLL (1986), genre Caméo. Il a aussi réalisé des films produits par son propre fils, comme GHOULIES 2 (1987), et à la manière de Lamberto Bava et son père, Mario, Les Band père et fils ont co-réalisé à quatre mains, DOCTEUR MORDRID en 1992 pour Full Moon.
    En plus de Charles, Albert Band a eu un autre fils, Richard Band qu’on retrouve dans la majorité des productions Empire Pictures et Full Moon comme compositeur de la B.O. des films produits par son frangin (dont la série des PUPPET MASTER), ainsi que dans quelques productions de Bryan Yuzna (après son émancipation de Full Moon et la création de Fantastic Factory en Espagne).

  5. Trapard dit :

    Dans la famille, il ne manque que James Band…

Répondre

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY