LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LA NOUVELLE FEMME GUÊPE

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : LA NOUVELLE FEMME GUÊPE dans CINÉMA 17052008301015263615051158

Quand une société de production inconnue (Jewel Productions) aimerait refaire non officiellement LA MOUCHE (1987, The Fly) de David Cronenberg mais sans homme-mouche, ni tripodes (le budget du film avoisinant les 230,000 $ pour 24 jours de tournage). Autant pomper le scénario de Leo Gordon pour LA FEMME-GUÊPE (1959, The Wasp Woman) de Roger Corman (ou le pompeur pompé…). 17052008322415263615051159 dans HORREUREt ça donne REJUVENATRIX (1988) aka THE REJUVENATOR.

L’intrigue : Une riche actrice vieillissante, qui se voit privée de nouveaux grands rôles féminins, se tourne vers la science et engage un savant afin que celui-ci trouve le secret de l’éternelle jeunesse. Malheureusement pour elle, lorsqu’elle s’injecte le sérum, elle ne se transforme pas en une magnifique jeune femme mais en un horrible monstre…

Malgré son budget limité et son histoire de sérum déviant qui rappelle énormément le cinéma d’horreur des années 30 à 60, l’ambiance du film est plutôt bonne. Les décors rappellent aussi le cinéma gothique des années 60.

La comédienne Vivian Lanko incarne l’actrice Elizabeth Warren se transformant peu à peu en notre monstre de la semaine : une hybridation étrange et ratée entre une femme et un insecte tueur. Canines acérées et visage atrophié sont de mise. Malgré son aspect répugnant, pendant la seconde partie du film, on la voit traquer ses victimes, de nuits et dans des rues désertes et des night-clubs, la tête enfouie sous une longue cape à capuche. Et toute meurtrière qu’elle est, la créature devient de plus en plus pathétique, ne supportant plus ses constantes transformations dues au manque de sérum. Sa quête de jouvence se limite peu à peu à des meurtres sanglants de jeunes femmes dans le but de déguster leur cerveau. Sa souffrance continuelle rappelle un peu celle du Brundle-Mouche du film de Cronenberg, dont la mutation est tout autant irréversible.

17052008335615263615051160 dans LE MONSTRE DE LA SEMAINE

 

Après THE REJUVENATOR, Vivian Lanko n’a pas œuvré longtemps pour le septième art. Elle a joué un rôle anodin dans THE REFRIGERATOR (1991), un autre nanar déviant et légèrement trash sur fond d’attaques de frigidaire maléfique. Et plus récemment, elle a fait une petite apparition dans la série tv, BATES MOTEL.

Quant au réalisateur Brian Thomas Jones, dont THE REJUVENATOR est le premier film, sa carrière s’est surtout concentrée à la télévision pour laquelle il a notamment tourné deux épisode de la série MONSTERS (1989-1990).

- Trapard – (CosmoFiction)

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche / Audrey II / Pinhead / Visiteurs / Cœlacanthe mutant / Dévoreur de Pluton / Yautja galactique  / Hobgoblin ratatiné / Katahdin, le grizzli mutant / Extraterrestre incubateur cannibale / Guzoo, le parasite sanglant de la nuit des temps / L’alien envahisseur aux mille cocons

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION



LE CINOCHE DE TRAPARD : LA GUERRE DES VAMPIRES (1989)

Des vampires qui veulent changer de vie, las de leurs cruelles habitudes ? C’est possible, surtout s’ils utilisent de la crème solaire ! Trapard vous présentent ces spécimens rares de vampires qui riment avec délires…

LE CINOCHE DE TRAPARD : LA GUERRE DES VAMPIRES (1989) dans CINÉMA 17051510573715263615042417Réalisé aux USA par l’Anglais Anthony Hickox (WAXWORK 1 & 2, HELLRAISER 3), SUNDOWN, LA GUERRE DES VAMPIRES est un film plutôt délirant et ambitieux face au manque de concurrence du genre vampirique des années 80. On pense évidemment à VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE ? (1984), à GÉNÉRATION PERDUE (1987), à AUX FRONTIÈRES DE L’AUBE (1987). Et on oublie un peu trop vite CENTRAL PARK DRIVER (1987) et VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE 2 (1988) qui sont sortis tardivement en France à la location. Tout comme AUX FRONTIÈRES DE L’AUBE de Kathryn Bigelow dont le succès de son BLUE STEEL (1990) mais surtout de POINT BREAK (1991) motiveront une édition vers 1991. La même année, sort en VHS, SUNDOWN, LA GUERRE DES VAMPIRES, une comédie d’horreur perdue dans le flot de séries B du même acabit : WAXWORK (1988), MAMAN EST UN LOUP-GAROU (1989), ZOMBIE ACADEMY (1989), Y’A-T-IL UN EXORCISTE POUR SAUVER LE MONDE ? (1990), LES MARRRTIENS (1990). Je me souviens qu’à l’époque, avec cette grosse vague de parodies horrifiques qui débarquaient sur les rayons des vidéoclubs, je m’étais complètement détourné du genre. On trouvait tellement de connerie dans cette nouvelle vague humoristique que je m’étais tourné vers des grands noms de réalisateurs aux styles plus modernes comme Lars von Trier (ELEMENT OF CRIME, EUROPA), Steven Soderbergh (KAFKA), Bigas Luna (LES VIES DE LULU), F.J. Ossang (LE TRÉSOR DES ÎLES CHIENNES), Agnieszka Holland (EUROPA EUROPA) ou encore Jaco Van Dormael (TOTO LE HÉROS)…

Mais comme il n’est jamais trop tard pour faire marche arrière, j’ai enfin regardé ce SUNDOWN, LA GUERRE DES VAMPIRES, et avec le sourire. Son titre original étant d’ailleurs, SUNDOWN, THE VAMPIRE IN RETREAT.

L’intrigue : C’est au beau milieu du désert de l’Arizona qu’une troupe de vampires vient de bâtir sa propre ville : Purgatory, dirigée par le respecté Comte Mardulak. Des vampires en quête de rédemption, las de mordre et de tuer toutes les nuits, accueillant en héros le père de famille David Harrisson, créateur du sang synthétique et de la crème solaire leur permettant de parader sous le soleil. Mais la soif de sang d’antan, la présence d’humains dans la prison de la ville, l’arrivée d’un chasseur de vampires et le complot mené par des buveurs de sang aux idées moins optimistes vont très vite chambouler le nouveau train-train quotidien de ces créatures de la nuit…

17051510593215263615042426 dans FANTASTIQUE

SUNDOWN, LA GUERRE DES VAMPIRES est une série B dont les thématiques anticipent finalement autant la saga BLADE (les vampires évoluant de jour), que VAMPIRES de John Carpenter, et que tous les films actuels de vampires traitant du sang synthétisé et commercialisé.

C’est donc un film à redécouvrir d’ Anthony Hickox dont on retient surtout les WAXWORK et le très curieux mais très moderne FULL ECLIPSE (1993). Et j’ajouterai une mention spéciale à Bruce Campbell, jouant un descendant maladroit de Van Helsing et à Deborah Foreman en jeune et jolie vampire amoureuse. Sans oublier David Carradine en comte Joseph Mardulak (le margouillat vurdalak ?), au jeu sobre et aristocratique.

- Trapard – (CosmoFiction)

LA BANDE-ANNONCE EN VERSION ANGLAISE :

Image de prévisualisation YouTube

Autres films de la catégorie Le Cinoche de Trapard :

Prisoners of the Lost Universe / Carnage / Matador / Prophecy, le Monstre / Alligator / Killer Klowns from Outer Space / Gunan le Guerrier / Les Yeux de Laura Mars / Nuits de Cauchemar / The Dark / Delirium / Le Cimetière de la Terreur / Zombie Nightmare / Neon Maniacs / Les Forces du Mal / Le Démon des Profondeurs / Adam et Ève contre les Cannibales / Slipstream, le Souffle du Futur / El Aullido del Diablo

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION



REPORTAGE : THIS IS HORROR

Voici THIS IS HORROR, une série d’émissions sur le cinéma d’horreur présentée par le maître de l’Horreur lui-même : Stephen King ! On y trouvera également Bryan Yuzna et Wes Craven, le tout accompagné de nombreux extraits de films cultes des 80′s mais aussi d’autres époques. Ah oui, j’ai oublié de préciser que, pour une fois, c’est en français !

Image de prévisualisation YouTube

(CosmoFiction)

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes / Making of Freddy 3 / Making of L’Invasion vient de Mars / Making of 2010, L’Année du Premier Contact / Bertrand Cadart, un Frenchie chez Mad Max / Making of Enemy Mine / Reportage sur The Thing / Making of Tygra, la Glace et le Feu / Frazetta par Bakshi / Temps X : Aliens, le Retour / Capitaine Flam / San Ku Kaï / Albator / Les Maîtres de l’Univers, le dessin animé / Spaceballs : Behind the Scenes / Vampire, vous avez dit Vampire ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION



L’AFFICHE : LASERBLAST 2 (1989)

Pour le plaisir des yeux, le talent d’un artiste, les souvenirs ou tout simplement la découverte d’une œuvre méconnue : L’AFFICHE !

L'AFFICHE : LASERBLAST 2 (1989) dans CINÉMA 17050312410515263615017559

En voilà une affiche simple et alléchante annonçant la suite du cultissime RAYON LASER (Laserblast) tourné en 1978 à la grande époque des films d’extra-terrestres de Charles Band filmés en stop-motion. On pourrait d’ailleurs se demander ce qu’aurait pu donner un LASERBLAST 2 en 1989 si la firme avait eu les moyens de le tourner. Hé oui, cette affiche cache un film qui n’existe pas. Après DECAPITRON, voici un nouveau ratage de la firme Empire Pictures à la toute fin des années 80, au moment où Charles Band tentait de recoller les morceaux pour créer Full Moon Entertainment.

Néanmoins Charles Band produisit LE JEU DU TUEUR aka DEADLY WEAPON, réalisé par Michael Miner, mais le film n’a plus grand chose à voir avec une séquelle de ce qu’aurait dû être une franchise LASERBLAST.

Voici l’article de Dave Altou sur la firme Empire Pictures, ainsi qu’un autre très intéressant sur Vidéotopsy qui présente plusieurs projets avortés d’Empire, affiches à l’appui.

L’intrigue du JEU DU TUEUR : Le jeune Zach est un adolescent marginal souffre douleur de ses camarades d’école, de ses professeurs mais aussi de son beau-père alcoolique qui le frappe à la batte. Afin d’oublier ses malheurs il se réfugie dans un monde imaginaire rempli d’extra-terrestres. Un jour, il découvre une arme surpuissante perdue par l’armée. Se sentant enfin fort, il va pouvoir se venger de ceux qui lui ont fait du mal. Pourchassé par l’armée, il devient l’ennemi à tuer…

Finalement, LE JEU DU TUEUR est un simple teen-movie de SF, à la réalisation tarabiscotée et parfois peu crédible, avec cette histoire un peu éculée d’un adolescent persécuté qui se découvre un don venu d’ailleurs. Le film serait vraiment ennuyeux et inintéressant si son ambiance ne virait pas constamment dans le sombre en mode crescendo. Et après visionnage, on reste un peu mitigé car malgré ses airs de films ratés, LE JEU DU TUEUR arrive tout de même à captiver jusqu’au générique de fin.

- Trapard – (CosmoFiction)

Également dans la catégorie L’Affiche :

Galaxina / La Galaxie de la Terreur / Star Crystal / Crime Zone / Forbidden World / Nightflyers / Space Raiders / Les Mercenaires de l’Espace / Contamination / L’Humanoïde / Deathstalker / Les Aventures de Jack Burton / Le Retour de Godzilla / New York 1997 / Le Bateau de la Mort / L’Épée Sauvage / The Deadly Spawn / Future-Kill / Terreur Extra-terrestre / The Terror Within / Time Walker / Le Démon dans l’Île / Frayeurs /Mind Warp, an Infinity of Terror / Onde de Choc / Robot Killer / Yor, le Chasseur du Futur / La Septième Dimension / The Brain / Les Captives de l’Espace / La Quatrième Dimension / Toxic Zombies /La Tour de l’Angoisse / Mad Max : des affiches / Slugs / Des Goonies et des affiches / Dune / Le Trou Noir / Street Trash / Dreamscape / Le Choc des Titans / Retour vers le Futur / Le Retour des Tomates Tueuses / Enemy / Saturn 3 / The Thing / Creepshow / Aliens, le Retour / City of the Walking Dead / Les Maîtres du Temps / Atomic Cyborg / Plutonium Baby

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION



LA BANDE-ANNONCE : MEURTRES EN VHS (1988)

LA BANDE-ANNONCE : MEURTRES EN VHS (1988) dans CINÉMA 17042712571415263615003118Voici un bel exemple de bande-annonce qui ne montre rien du film : ni son histoire, ni son ambiance kitsch, ni son visuel un peu fou, ni ses têtes d’affiches. Bref, on est très loin du MEUTRES EN VHS aka REMOTE CONTROL. À la rigueur, ce court extrait vous en montrera nettement plus.

L’intrigue : Un petit vidéoclub reçoit deux cassettes vidéo d’un film d’horreur d’un genre étrange. Deux employés se rendent compte que les clients ayant visionné cette V.H.S. sont tous morts dans d’étranges circonstances…

MEUTRES EN VHS est le quatrième film de Jeff Lieberman après LA NUIT DES VERS GÉANTS (1976, Squirm), LE RAYON BLEU (1977, Blue Sunshine) et SURVIVANCE (1981, Just Before Dawn), trois coups de maître pour une carrière qui s’annonçait prometteuse. Jeff Lieberman est aussi à l’origine de la série tv THE ART OF FILM (1976), inédite chez nous et dont voici une bande son où l’on entend Lieberman faisant répéter Rod Serling pour l’un des six épisodes.

Apparemment, MEUTRES EN VHS fut la pire expérience de réalisateur pour Lieberman qui mit sept ans avant de le réaliser, et seize ans avant de tourner le suivant, AU SERVICE DE SATAN (2004, Satan’s Little Helper) qui est carrément raté.

Néanmoins, MEUTRES EN VHS est un bon polar de SF horrifique avec Kevin Dillon (le frère de Matt jouant dans PLATOON et THE BLOB), Jennifer Tilly en adolescente azimutée (AGAGUK, LA FIANCÉE DE CHUCKY et surtout BOUND, le premier long des frangines Wachowski). Ainsi que la jolie Deborah Goodrich à la courte carrière (1980-1992…Elle joue notamment dans la série tv adaptée du film ALIEN NATION, FUTUR IMMÉDIAT).

Certains blogueurs font un lien direct entre le film de Jeff Lieberman et la VHS tueuse de RING (1998) d’Hideo Nakata. Mais à mon avis, les thèmes de la VHS et de la télévision piégées étaient dans l’air du temps durant toutes les années 80, de VIDEODROME (1983), à DEMONS 2 (1982), en passant par TERRORVISION (1986), THE VIDEO DEAD (1987) et THE BRAIN (1988).

- Trapard – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres bandes-annonces de la catégorie : 

Réincarnations / Millenium / Philadelphia Experiment / Cabal / L’Enfant du Diable / Nuit Noire / Hysterical / Les Moines Rouges / Le Sous-Sol de la Peur / Popcorn / Voltan le Barbare / Pulgasari / Mutant War / Strange Invaders / La Nuit des Mutants / The Kindred / The Slayer / The Video Dead /Flesh Eater / L’Ascenseur / The Kiss / Les Marrrtiens / Robe de Sang / Robot Jox / Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e Dimension / M.A.L. : Mutant Aquatique en Liberté / Le Guerrier de l’Espace / Les Maîtres de l’Univers / Aliens, le Retour / Baby, le Secret de la Légende Oubliée / La Force / Slime City

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour vous rendre sur la playlist YouTube de CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION



ALBUM PHOTO : BLADE RUNNER (1982)

ALBUM PHOTO : BLADE RUNNER (1982) dans ALBUM PHOTO 17042201245215263614994594

17042201294315263614994605 dans Blade Runner

17042201302815263614994607 dans CINÉMA

17042201311015263614994609 dans SCIENCE-FICTION

17042201322515263614994610

17042201331715263614994613

17042201335715263614994615

17042201343915263614994616

17042201361015263614994618

17042201370815263614994620

(CosmoFiction)



PUB D’ÉPOQUE : 15e FESTIVAL INTERNATIONAL DE PARIS DU FILM FANTASTIQUE ET DE SCIENCE-FICTION

PUB D’ÉPOQUE : 15e FESTIVAL INTERNATIONAL DE PARIS DU FILM FANTASTIQUE ET DE SCIENCE-FICTION dans PUB D’ÉPOQUE 17041901010115263614989559

(CosmoFiction)



REPORTAGE : TEMPS X – VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE ? (1985)

Encore un reportage TEMPS X comme il en pleuvait à l’époque dans presque toutes les émissions des Bogdanoff. Ici, Alain Carrazé nous présente FRIGHT NIGHT (VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE ?) de Tom Holland, l’un de mes films préférés des 80′s ! Le reportage nous offre des interviews du réalisateur Tom Holland, du spécialiste en effets spéciaux Richard Edlund, de Randy Cook et de Steve Johnson.

- Morbius – (CosmoFiction)

Image de prévisualisation YouTube

Autres sujets présentés dans la catégorie Reportage :

La Bataille des Planètes / Albator / Making of Terminator / Goldorak / X-Or / Making of Dune / Making of Blade Runner / Making of Contamination / Making of Les Aventures de Jack Burton / Émission Cinéstar de janvier 1988 avec Mathilda May / Rapido spécial Jerry Goldsmith / Making of featurette de Poltergeist / Reportage sur Robocop dans Cinéstar (1988) / Journey to KRULL : The Making of the Film / Gremlins : Behind the Scenes / Making of Freddy 3 / Making of L’Invasion vient de Mars / Making of 2010, L’Année du Premier Contact / Bertrand Cadart, un Frenchie chez Mad Max / Making of Enemy Mine / Reportage sur The Thing / Making of Tygra, la Glace et le Feu / Frazetta par Bakshi / Temps X : Aliens, le Retour / Capitaine Flam / San Ku Kaï / Albator / Les Maîtres de l’Univers, le dessin animé / Spaceballs : Behind the Scenes

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION



LE MONSTRE DE LA SEMAINE : L’ALIEN ENVAHISSEUR AUX MILLE COCONS

Un monstre des Eighties, invité vedette de la semaine sur CosmoFiction ! Un monstre parmi le florilège infernal des créatures issues des films ou des séries télévisées fantastiques et de science-fiction des années 80 ! 

LE MONSTRE DE LA SEMAINE : L'ALIEN ENVAHISSEUR AUX MILLE COCONS dans HORREUR 17040906194115263614972338

Vous imaginez un second remake de L’INVASION DES PROFANATEURS DE SÉPULTURES sorti en 1988 ? Loupé ! Ou le troisième volet de la saga ALIEN se déroulant enfin sur Terre avec l’invasion extraterrestre promise ? Toujours pas ! Le titre américain DEEP SPACE et le français L’INVASION DES COCONS auraient pourtant pu nous laisser le croire.

17040906210615263614972341 dans LE MONSTRE DE LA SEMAINENon, L’INVASION DES COCONS (1988) est un nanar signé Fred Olen Ray avec en prime un alien géant tout en latex, à la mâchoire immense et armé de tentacules flasques et mous. Je ne comprends d’ailleurs pas cette manie, depuis THE THING (1982), de vouloir affubler tous les extraterrestres de tentacules, de BREEDERS (1986), à THE DEADLY SPAWN (1983), en passant par GUZOO (1986). Ni Fred Olen Ray, ni les autres réalisateurs de ces bisseries ne sont John Carpenter. Et autant les entrailles jaillissantes de THE THING étaient crédibles à l’écran et parfaitement éclairées, autant ce sont généralement les acteurs de L’INVASION DES COCONS qui s’emparent des tentacules meurtriers pour s’étrangler avec…

L’intrigue : L’armée américaine perd le contrôle d’un satellite contenant une arme biologique. Après s’être écrasée en plein Los Angeles, voilà que l’arme en question se met à terroriser la population. Mais c’est sans compter sur le lieutenant de police McLemore…

McLemore est incarné par Charles Napier pour le plus grand bonheur des fans de cinéma bis. Et même quand un film est mauvais, la présence de Napier relève toujours le niveau, ce qui rend la vision de LA NUIT DES COCONS finalement appréciable. L’enquête policière sur fond d’ambiance sombre et d’attaques nocturnes par des créatures génétiquement modifiées rappelle parfois C.H.U.D. de Douglas Cheek.

Dans un rôle moindre, on retrouve Bo Svenson connu pour ses rôles dans le cinéma d’exploitation dont de bons westerns spaghettis et dans une poignée de films d’action musclés (c’est lui le shérif salopard de la saga des THUNDER, sorte de sous-Brian Dennehy, lui-même shérif dans le premier RAMBO). Bo 17040906224915263614972342 dans SCIENCE-FICTIONSvenson est aussi connu des fans de science-fiction pour son rôle dans le blockbuster nippo-américain, VIRUS (1980).

Pour en revenir à la créature du film, son aspect est vaguement pompé sur celui de l’Alien d’H.R. Giger mais en version minimaliste : squelette dorsal courbé et épineux, mâchoire infernale remplie de rangées de dents. Et qui dit ALIEN dit forcément progéniture et insémination. Et là où Fred Olen Ray ne s’est pas cassé le dos, c’est qu’il a inclus un « face-hugger » quasi-identique à celui du film de Ridley Scott dans une courte scène de son film.

Ne désespérons pas de la suite de la carrière d’Olen Ray, puisque dans son film suivant, ALIENATOR (1990) l’extraterrestre sera un travesti. Sacré Fred Olen Ray !

- Trapard – (CosmoFiction)

LE FILM EN ENTIER ET EN VERSION FRANÇAISE :

Image de prévisualisation YouTube

Autres Monstres de la Semaine :

Beholder chinois / Créature de Fyrine IV / Sinok / Asticot-géant-violeur de Morganthus / Martien glouton / Ver des sables d’Arrakis / Vermithrax Pejorative / Gremlins / Molasar / Darkness / La Chose / La Mouche / Audrey II / Pinhead / Visiteurs / Cœlacanthe mutant / Dévoreur de Pluton / Yautja galactique  / Hobgoblin ratatiné / Katahdin, le grizzli mutant / Extraterrestre incubateur cannibale / Guzoo, le parasite sanglant de la nuit des temps

Cliquez ici pour rejoindre le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV – CosmoFiction !

Cliquez ici pour visiter le tableau CosmoFiction sur Pinterest !

INDEX DE COSMOFICTION / GUIDE COSMOFICTION



L’ANCÊTRE DES 24H DU FANTASTIQUE ENFIN TROUVÉ !

Si les fantasticophiles calédoniens connaissent aujourd’hui La Nuit du Fantastique organisée chaque année par le Sci-Fi Club, ils savent sans doute qu’à l’origine il y avait Les 24H du Fantastique. Mais ont-ils déjà entendu parler du Festival du Film Fantastique de Nouméa ?…. Il n’eut lieu qu’une seule fois, au cinéma Liberty, en avril 1982, et c’est lui « l’ancêtre » des 24H du Fantastique ! Oui, car ce mini festival (auquel j’eus la chance d’assister) inspirera quelques années plus tard le Sci-Fi Club dans sa création des 24H du Fantastique ! Depuis le temps que j’essayais de retrouver clairement les origines des 24H, c’est l’ami Trapard qui m’a enfin donné la réponse avec ce scan d’une page du journal Corail daté du 23 avril 1982. On y trouve ainsi l’annonce de ce Festival du Film Fantastique de Nouméa avec son programme et ses horaires. Back to the eighties !

- Morbius – (CosmoFiction)

L'ANCÊTRE DES 24H DU FANTASTIQUE ENFIN TROUVÉ ! dans CINÉMA 17040508380315263614964730



 

FranciaD |
Alexandre, Diego, Samuel |
Le Petit Lapin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes petits écrits...
| symptoms for ms in women19
| REGLISSE , VENUSSE & BAMBY